jeudi 23 janvier 2020

RECHERCHE SUR LE MOT EGO DE LA FORME LATINE DU BAPTÊME - L'EGO TRANSCENDENTAL OU HIGHER EGO. HIGHER-SELF OU SOI TRANSCENDENTAL. NUANCE ENTRE HIGHER EGO ET HIGHER SELF - OMISSION DU EGO ÉTUDIÉE DANS LE MANUALE THEOLOGIAE MORALIS DE PRÜMMER : UN MENSONGE DÉVOILÉ - LA SANCTION DE L'ILLICÉITÉ - LE BAPTÊME CATHOLIQUE EST-IL CHRÉTIEN OU GNOSTIQUE SATANIQUE-ISIAQUE ? (5)


Ange symbolisant Horus-Satan appelé Higher Ego


Lire l'introduction à la série d'articles sur le thème : le Baptême catholique est-il chrétien ou gnostique satanique-isiaque ?

Pour les nouveaux sur ce blog qui ne me connaissent pas, il faut qu'il sachent que je ne soutiens plus aucune des personnes que je soutenais dans ce blog et que je pense, (sauf erreur de ma part) que toutes les messes actuelles sont kabbalistes et sacrilèges.

L'Immaculée Conception est en réalité un nom d'Isis, en langue des oiseaux.  Isis est un autre nom de Satan. 

Je ne conserve ce blog que pour avoir des preuves des tromperies graves de certains et parce qu'il me permet de faire venir un nombre non négligeable de personnes sur mon nouveau blog Avec Jésus et Marie dénonçant la gnose.

Voici des articles explicatifs :
Sur mon changement de position, dû à ma découverte de la gnose dans l'Église.
Sur l'Immaculée Conception, nom d'Isis en langue des oiseaux.
Sur les apparitions isiaques. (ex : Fatima, GuadalupeLourdesKazan, Akita)
Sur la gnose dans l'Eglise et le monde : premiers principes de décryptage par l'étude du Yin et du Yang.
Sur la langue des oiseaux.
Sur les prophéties de l'Apocalypse concernant l'histoire de l'infiltration kabbaliste dans l'Église et l'avenir de l'Église chrétienne non gnostique. Voir aussi l'article étudiant plus particulièrement Sardes (notre période historique actuelle), Philadelphie (résurrection de l'Église chrétienne non gnostique et arrivée d'un Pape saint) et Laodicée (Antéchrist).


La formule (forme du sacrement) du Baptême catholique de rite latin emploie le mot EGO : "Ego te baptizo, etc". Normalement, "ego" est systématiquement employé en langue des oiseaux de la kabbale pour symboliser de façon injurieuse Jésus ou son Père, le vrai Dieu chrétien non gnostique de la Bible. Je me suis donc demandée si le baptême chrétien était chrétien ou gnostique.

Le but de cet article est d'étudier s'il existe en langue des oiseaux des occurrences du mot EGO dans un sens gnostique satanique isiaque. J'ai tapé dans google : "goddess" "ego", pour voir s'il y avait des occurrences de ce mot en lien avec Isis, nommée "goddess", en langue des oiseaux. (Il vaut mieux taper les recherches en anglais, car les anglophones sont beaucoup plus avancés que nous en explicitation de la langue des oiseaux et des symboles kabbalistes). 

Je suis alors tombée sur un extrait du livre Shakespeare, the Goddess, and Modernity.  L'auteur étudie la pièce de théâtre Pericles, Prince Of Tyre et associe la naissance de Marina, fille de Pericles et Thaisa  au "Higher Ego". Marina (nom isiaque, puisqu'il symbolise la mer), est une enfant née sur un bateau, dans la tempête, de sa mère mourante. C'est un symbole horusien féminisé, chose assez courante en kabbale. La gnose préfère en effet souvent symboliser Satan par un personnage du sexe féminin car Horus est un symbole masculin assez ambigu et peut être facilement confondu avec Jésus.

Voici l'extrait de Shakespeare, the Goddess, and Modernity parlant de Marina-Higher Ego :






L'extrait se termine en disant que le Higher Ego n'est pas encore pleinement efficace, productif. Cela signifie que le pouvoir de Satan n'est pas encore considéré comme arrivé à son maximum. La kabbale pense que Satan-Higher Ego se construit par les messes sacrilèges et le pourrissement moral progressif de la population. Elle juge qu'il y a encore à travailler pour que le démon puisse établir ouvertement son règne, ce en quoi elle a raison, puisqu'il va y avoir dans quelque temps un mouvement massif de conversion du monde, ainsi que la conversion d'une partie du peuple Juif et l'arrivée du Saint Pape, quand nous entrerons dans la période historique que Jésus nomme "Église de Philadelphie".

Transcendental ego

Un autre nom du "Higher Ego" est "transcendental Ego". Cette expression, employée par Kant, fut reprise par plusieurs philosophes, dont Sartre.

NB : tout le vocabulaire de la philosophie mondiale est en langue des oiseaux. Si l'on ne comprend pas la langue des oiseaux, on ne comprend rien à la philosophie, depuis le Moyen Âge. 

Dans Semiotic and his Masters, volume I, l'Ego transcendental est explicitement associé au higher ego.



Ci-dessous, voici un petit encadré disant en langue des oiseaux qu'on ne comprend rien au monde si l'on ne maîtrise pas la trinité kabbaliste. Le faux Saint-Esprit est appelé "transcendental ego".



La plupart des gens associent de façon synonyme les termes : "Higher Ego", Higher self", et "Transcendental Ego". Mais en fait, il y a une petite différence entre Higher Ego et Higher Self. Du point de vue chrétien non gnostique, il s'agit toujours de Satan, mais vu sous des aspects différents : 


Ce document explique en langue des oiseaux la différence entre Higher self et Higher ego. 

Higher self = faux Saint-Esprit gnostique, Horus-Isis-Satan en tant qu'esprit, macrocosme. C'est le personnage en bleu, sur l'image ci-dessus.

- Higher ego = "Kristos", le microcosme, c'est-à-dire Horus-Isis-Satan "incarné" lors des consécrations des messes sacrilèges en tant que vin isiaque consacré de façon satanique par les prêtres catholiques et orthodoxes kabbalistes. C'est pour cela que le "Higher ego" est représenté en Isis-chouette car cette représentation féminine symbolise mieux le sang isiaque satanique consacré.  Le "Higher self" est représenté sous l'apparence masculine d'Horus-Satan, un peu plus grand, car c'est le démon en tant qu'esprit, Binah. 

Binah est d'habitude représentée par une fausse sainte vierge, mais dans ce document, pour différencier le microcosme du macrocosme, on a choisi une forme masculine pour le Higher Self. 

Le document conclut en disant que même les initiés mélangent souvent les termes de Higher Self et Higher Ego et les considèrent comme synonymes. 

Si donc nous tapons dans google "Higher self" ou "Higher ego", nous aurons des représentations semblables, sachant que l'expression "Higher self" est bien plus usitée. Toutes les images ci-dessous symbolisent le Higher-self "Binah" et ont été trouvée en tapant "higher self", "higher ego".















Le personnage de gauche est le Dieu chrétien non gnostique et 
le personnage de droite est le Higher Self ou Holy Spirit (HS).

La "déesse" Higher Self/Higher Ego. (Satan en réalité).

Cette marque EGO fabrique des produits de beauté pour lutter contre le soleil et le soleil est un symbole du Dieu chrétien non gnostique, en kabbale, tandis que la lune symbolise Isis-Satan. Le logo est bleu, couleur du mercure alchimique, pour signifier que c'est Isis-Ego-bleue qui lutte contre Dieu. La fioriture au dessus du G de Ego est symbolique. Le G, lettre sacrée de la franc-maçonnerie, est le symbole du microcosme (vin isiaque graal). Il est indifféremment remplacé par l'étoile à cinq branches. Je pense que cette fioriture au-dessus du G est un huit couché, symbole du faux dieu isiaque, sensé être infini.

Cette image dit qu'il faut quitter Jésus (EGO dans son sens le plus courant) pour Isis-Satan, nommée Higher-Self.

Nous pouvons donc conclure que comme EGO est employé au moins depuis Kant dans un sens isiaque, alors le mot EGO, dans le baptême, peut être employé en ce sens. Mais c'est une conclusion qui n'est pas encore suffisante pour se déterminer, concernant la formule du baptême. Il faut donc aller voir ce qui se passe en latin et en grec d'Église. Le latin d'Église est de la langue des oiseaux en latin. Voici quelques images pieuses associant des représentations du faux Jésus horusien satanique et le mot EGO.

Le ego est le premier mot grec du texte. La main droite fait un signe ésotérique connu que je n'ai pas encore eu le temps d'étudier. L'auréole est également ésotérique. La robe est bleu ciel, symbole isiaque. Dès que nous voyons un Christ avec un manteau bleu et une robe rouge, c'est un symbole kabbaliste du faux Jésus satanique. La robe rouge symbolise le soleil levant (Horus. Horus-soleil levant est opposé au soleil couchant qui est le symbole du vrai Dieu chrétien non gnostique). Ce rouge symbolise aussi probablement l'oeuvre au rouge, le lion rouge (nom donné au démon horusien dans l'oeuvre au rouge) ; le manteau bleu symbolise me semble-t-il ici l'origine mercurielle de ce démon (NB : mercure = vin consacré en Isis lors des messes sacrilèges).


Ego sum alpha et omega, principium et finis.
Moi, je suis l'alpha et l'omega, le principe et la fin.

Cette image est animée. Plusieurs inscriptions défilent. 
Horus-Satan (cf. le vêtement rouge en dessous et bleu au dessus) dit à Saint Paul (symbolisant je crois Jésus, en langue des oiseaux). "Moi, je suis Jésus que tu persécutes." Remarquez l'inversion de l'habillement de Paul par rapport à Horus : le rouge est dessus et le bleu dessous. J'ai lu que lorsque le rouge était dessus, c'était signe de violence et quand il est sous le bleu, c'est signe de paix. Je crois que cette inversion des couleurs est peut-être un symbole du Jésus non gnostique ou de l'Église chrétienne non gnostique, personnifiée par Paul. Les trois hommes terrifiés sont à mon avis un symbole de la Trinité chrétienne non gnostique soi-disant terrassée par Satan-Horus.

Pour dire : je suis roi, il aurait suffi de dire : "Rex sum". Le "ego" additionnel signifie donc qu'il s'agit d'Horus en tant que Sacré-Coeur (Hor = "coeur", en égyptien. Horus, c'est le "Sacré-Coeur". Toutes les apparitions de Jésus sous la forme d'un Sacré-Cœur depuis "Sainte" Gertrude, en passant par Paray-le-Monial, viennent du démon Horus-Satan.)

Je ne sais pas comment interpréter cette image. Soit cela veut dire que l'EGO véritable est Horus-Satan, soit cela veut dire que l'ombre du vrai Dieu non gnostique est son contraire, Isis-Horus-Satan-EGO, soit cela peut vouloir dire que le vrai Dieu est orgueilleux et est l'EGO, pris dans un sens péjoratif.

Moi, je suis la voie et la vérité et la vie. Il s'agit d'Horus car il fait de la main le signe kabbaliste de la main de justice. Le EGO est inutile en bon latin et les ET additionnels sont caractéristiques. Il faut les rapprocher des ET additionnels de la formule du baptême catholique. Il s'agit ici d'un énoncé en langue des oiseaux de la fausse trinité satanique, l'une des personnes s'appelant "route", l'autre, "vérité" et la troisième "vie."

Le point d'exclamation est un symbole isiaque. 
Ce faux Jésus symbolise Horus qui terrasse ses ennemis en disant EGO, 
c'est-à-dire en se faisant Dieu.


La ceinture bleu ciel et les croix nous enseignent qu'il s'agit d'Horus, dans cette image. La ceinture est un symbole vénusien-isiaque-satanique déjà étudié. Vénus possédait une ceinture magique qui la rendait désirable. L'agneau est je crois Jésus-hostie aux mains du démon, lors des messes sacrilèges. (à vérifier, pour ce dernier point, car l'agneau est un symbole ambivalent, en kabbale)

EGO additionnel inutile en latin + main de justice = Horus

"Quia" est un mot de langue des oiseaux latine signifiant Isis-Satan-déesse primordiale KIA, nous l'avons déjà étudié en note 1 de l'article sur le Saint Pape. Le EGO additionnel du texte attribue la divinité à KIA-Horus-Satan déguisé en Sacré-Coeur christique. Le globe crucifère est un symbole de la pierre philosophale, c'est-à-dire de l'oeuvre au rouge Horus-Satan




Qui est l'EGO du baptême ? Le prêtre, Isis-Satan, ou le Dieu non gnostique de la Bible, souvent appelé "ego" de façon péjorative ?


Prümmer, dans Manuale Theologiae Moralis, Tome III, 1928, oeuvre de référence de tous les séminaristes entre 1930 et 1965, et encore de nos jours oeuvre de référence des séminaristes catholiques traditionnels à Écône, cite à propos du EGO les mots du Pape Eugène IV dans la Bulle Exsultate Deo : 

"Forma autem est: ego te baptizo in nomine Patris et Filii et Spiritus sancti. Non tamen negamus, quin et per illa verba: baptizetur talis servus christi in nomine patris et filii et Spiritus sancti vel: baptizatur manibus meis talis in nomine patris et filii et Spiritus sancti, verum perficiatur baptisma. Quoniam cum principalis causa, ex qua baptisma virtutem habet, sit sancta Trinitas, instrumentalis autem sit minister, qui tradit exterius sacramentum, si exprimitur actus, qui per ipsum exercetur ministrum, cum sancte trinitatis invocatione perficitur sacramentum."

Traduction avec le dictionnaire gaffiot en ligne :

"La forme [du sacrement de Baptême] est la suivante: "Moi (Ego), je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit". Cependant, nous ne nions pas que par les paroles : "Que le serviteur de Christ N. soit baptisé au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit"; ou : "Que N. soit baptisé par mes mains au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit", le baptême ne soit vraiment administré, puisque la cause principale, de laquelle le baptême tire son efficacité, est la sainte Trinité, tandis que la cause instrumentale est le ministre qui confère extérieurement le sacrement. Si l'acte accompli par le ministre en personne est exprimé avec l'invocation de la Sainte Trinité, le sacrement est parfaitement accompli."


Commentaire :
De ce passage, il ressort logiquement qu'il n'est pas grave d'omettre le "ego", puisque d'autres formules (celles du rite oriental) ne comportant pas ce mot sont autorisées par le pape Eugène IV sans que cela ne pose aucun problème. 

Et pourtant, si l'on omet le EGO en rite latin, Prümmer p.84 de Theologiae Moralis de 1928, Tome III, dit que le Baptême est illicite, c'est-à-dire illégal, hors-la-loi, tout en restant valide. 

Je souhaite attirer l'attention sur ce grave illogisme, car c'est la preuve que le EGO de la formule baptismale est un mot  très important de langue des oiseaux et qu'il symbolise, non le prêtre (cause instrumentale) qui administre le sacrement, mais la cause principale, c'est-à-dire la "Sainte Trinité", l'entité au nom de laquelle le sacrement est administré et à laquelle le prêtre, agissant "in persona Christi", demande d'agir par son intermédiaire. La difficulté est de savoir de quelle entité, de quelle "Trinité", de quel "persona Christi" il s'agit : s'agit-il de la vraie Trinité non gnostique enseignée par Jésus dans la Bible, s'agit-il du vrai Jésus historique non gnostique ou bien de Horus-Satan? Les images ci-dessus, toutes sataniques kabbalistes, tendent à montrer que cette entité est le faux "Jésus"-Horus-Satan et non le vrai Jésus historique dont le visage est imprimé sur le linceul de Turin. EGO ferait allusion à la fausse trinité kabbaliste et non à la Trinité chrétienne non gnostique enseignée par Jésus et les apôtres il y a 2000 ans.

Étudions exactement ce que nous dit Prümmer au sujet de l'omission du EGO :


Omission du "Ego" dans la formule de Baptême :

Prümmer, p.84 de Theologiae Moralis de 1928, Tome III  dit que dans les langues où le pronom de la première personne du singulier est requis pour que ce soit une phrase grammaticalement correcte, il est important de dire ce pronom. Il cite par exemple le français. Dire : "te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit" rendrait certainement le baptême douteux. Il faudrait recommencer le baptême sous condition. 

Jusque là, pas de problème. Je suis d'accord qu'on ne peut pas administrer un sacrement en parlant  mal dans la langue où il est administré.

Par contre, là où cela se gâte,  c'est quand Prümmer établit la nuance suivante : dans les langues (latin, grec, etc.) où la personne à laquelle on parle est déjà contenue dans la terminaison du verbe et où il n'est pas nécessaire de dire un pronom pour que la phrase soit grammaticalement correcte, alors le pronom peut être omis sans que le baptême soit invalide, mais cela le rend illicite. 

Voici à présent la citation latine affirmant cela, suivie de la traduction :

"Unde certe dubia, ne dicam invalida esset forma e. gr. in lingua gallica : "te baptise au nom du Père etc.", omisso verbo "Je". In lingua latina, graeca et quibusquam aliis linguis persona ministri satis significatur ipso verbo "baptizo" etc., unde certe valida (etsi illicita) esset forma : "te baptizo", omittendo verbum "Ego". In linguis autem plurimis, e.gr. gallica, germanica, anglica, hollandica, etc., necessario requiritur, ut verbum "ego" exprimatur. Etiam in forma adhibita in Graecis exprimitur persona ministri, licet non ita clare et perfecte sicut apud Latinos. Etenim in verbo "baptizatur", vel "baptizetur" subintelligitur : per me, sicuti expresse notant Arcudius et Goar in suis Euchologiis graecis. (cf. Billuart, De bapt. diss. I, a. 1.)

Traduction avec le gaffiot en ligne :

De là, est certainement douteuse, bien que je ne dis pas qu'elle soit invalide, la forme en langue française : "te baptise au nom du Père etc;" si le "Je" est omis. En langue latine, grecque et quelques autres langages, la personne du ministre est suffisamment signifiée par le mot même "baptizo" etc. C'est pourquoi est certainement valide (quoique illicite) la forme [latine]: "Je te baptise", en omettant "Ego". Dans de nombreuses langues, par exemple le français, l'allemand, l'anglais, le hollandais, etc., il est nécessaire que soit exprimé le mot "ego". 
[A partir de maintenant, il faut lire très attentivement :]
Même dans la forme exprimée chez les Grecs, la personne du ministre est signifiée comme chez les Latins, quoique pas aussi clairement et parfaitement. En effet, dans le mot "baptizatur" ou "baptizetur", il est sous-entendu : "par moi", comme le notent expressément Arcudius et Goar dans leurs Euchologies grecques."

Commentaire :


Ces dernières phrases de Prümmer signent sa mauvaise foi et le sens de EGO en langue des oiseaux car en latin le "je" est parfaitement signifié dans la terminaison en "o" du verbe : la façon normale de dire "Je baptise" est "baptizo", en latin. La cause instrumentale (le prêtre) est donc beaucoup mieux signifiée par le "baptizo" latin que par la forme passive  "baptizatur" ou "baptizetur" : "qu'il soit baptisé". Or le pape affirme que "qu'il soit baptisé" est licite alors que "baptizo", qui signifie davantage l'action du prêtre, ne le serait pas, selon Prümmer. L'injustice, l'aberration de ce jugement est évidente. 

 Prümmer en profite pour dire que "PER ME" est sous-entendu dans la forme passive. PER ME est également un terme de langue des oiseaux : PAR/PER = la vache, en égyptien et en hébreu. La vache est un symbole d'Isis-Hathor et ME = M = la lettre hébraïque MEM, symbolisant Isis en kabbale. En langue des oiseaux, "me" = M, "re" = R, etc. 

Ce n'est donc pas le fait que le ministre (prêtre) du baptême ne soit pas mentionné qui est la cause de cette sévère condamnation. C'est plutôt le fait que l'entité satanique n'est pas du tout signifiée en latin par la terminaison en o du verbe et donc cela gêne le kabbaliste Prümmer, gêne l'Église catholique kabbaliste. C'est pourquoi Prümmer dit que le baptême sans prononcer le mot EGO est illicite en rite latin.

En réalité, la présence de cet "Ego" dans "Ego te baptizo" est une faute de latin. Jamais on ne parlerait comme cela normalement en cette langue. Cela revient à dire : "Moi, je te baptise". 

Conclusion et réflexions personnelles

Dans la formule latine du baptême chrétien non gnostique de notre rituel chrétien non gnostique, nous omettrons le EGO. Nous dirons "baptizo". Je demanderai à tous les pays du monde de prononcer la formule de baptême en latin, afin qu'on ne puisse introduire de la langue des oiseaux en certaines langues, au moment de baptiser. 

Nous devons nous moquer de la menace de l'illicéité. Quand un kabbaliste hypocrite condamne un chrétien en disant qu'il fait une chose illégale, c'est bon signe. Si le EGO catholique signifie bien Satan-Isis, comme c'est probable, le baptême catholique est non seulement illicite mais entièrement invalide, car la personne est baptisée au nom du démon kabbaliste horusien isiaque.

Par contre, comme ce seront des laïcs qui feront le baptême chrétien non gnostique et comme je ne suis pas assez bonne en latin pour écrire sans faute un rituel entier en latin, nous ferons les questions préparatoires au baptême dans la langue de chaque pays. En cas de doute, le texte français sera la référence, en attendant que je traduise le rituel en anglais de façon sûre et non gnostique. La traduction anglaise ne se fera pas tout de suite, car je devrai d'abord étudier la langue des oiseaux anglaise afin d'être certaine de ne pas introduire de langue des oiseaux dans le rituel chrétien non gnostique en cette langue.

Cet article nous a fait avancer d'un grand pas dans notre recherche pour savoir si le baptême catholique était chrétien ou gnostique satanique. Le EGO était en effet un de mes principaux arguments pour dire que le baptême d'eau devait être chrétien, et je m'aperçois que je m'étais trompée car selon toute probabilité, le EGO symbolise Horus ou la Trinité kabbaliste satanique. 

En tout cas, il est certain que le EGO ne symbolise pas le prêtre, contrairement à ce que dit Prümmer, que nous avons pris en flagrant délit de mensonge. Or, quand il y a mensonge, c'est rarement pour mettre Jésus à la place d'honneur. C'est pour faire avancer le règne de Satan-Horus-Isis et de la trinité kabbaliste.

Du point de vue de la langue des oiseaux, nous devons donc savoir qu'à part de rares exceptions étudiées ci-dessus, le mot EGO en français et en anglais symbolise le vrai Dieu non gnostique. A chaque fois que nous tombons sur des textes en ces langues disant qu'il faut se débarrasser de l'ego, ou que l'ego est mort, cela signifie qu'ils disent que le vrai Dieu chrétien non gnostique de la Bible n'a plus de pouvoir ou qu'il faut se débarrasser de lui. Par contre, en langue des oiseaux latine, EGO signifie le démon isiaque ou horusien, presque tout le temps.