dimanche 17 janvier 2016

L'Apocalypse et la gnose



L'Eglise d'Ephèse est la première des sept Eglises de l'Apocalypse. Elle correspond à la première période (la plus ancienne) de l'histoire de l'Eglise, c'est-à-dire aux temps apostoliques,  à l'Eglise  de l'époque de saint Jean. Jésus enseigne à saint Jean que si l'on veut manger du fruit de l'arbre de vie, il faut haïr les œuvres des gnostiques appelés Nicolaïtes. Dans Contre les HérésiesSaint Irénée parle des Nicolaïtes :
Livre 3 :

"C'est cette même foi qu'a annoncée Jean, le disciple du Seigneur. Il voulait, en effet, par l'annonce de l'Evangile, extirper l'erreur semée parmi les hommes par Cérinthe et, bien avant lui, par ceux qu'on appelle les Nicolaïtes (il s'agit d'une ramification de la gnose au nom menteur). Il désirait les confondre et les persuader qu'il n'y a qu'un seul Dieu, qui a fait toutes choses par son Verbe, et qu'il est dès lors faux d'affirmer, comme ils le font, qu'autre est le Démiurge et autre le Père du Seigneur ; qu'autre aussi est le Fils du Démiurge et autre le Christ d'en haut, qui serait demeuré impassible"

Il est très intéressant d'étudier les nombreuses références à la gnose que fait l'Apocalypse. Jésus, lorsqu'il dicte ce texte à Saint Jean montre clairement à plusieurs reprises qu'il y a deux camps : les gnostiques et les chrétiens. Le camp du démon, ce sont les gnostiques :

Apocalypse II, 1-7

Ecris à l'ange de l'Eglise d'Ephèse : voici ce que dit Celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, Celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or
2 Je connais tes œuvres, ton labeur et ta patience. Je sais que tu ne peux supporter les méchants, que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas et que tu les a trouvés menteurs
3 Tu es patient, tu as souffert pour mon nom, et tu ne t'es pas découragé.
4 Mais j'ai contre toi que tu t'es relâché de ton premier amour.
5 Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi et reviens à tes premières œuvres sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes.
6 Pourtant tu as en ta faveur que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, oeuvres que moi aussi je hais.
7 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises ! A celui qui vaincra, je lui donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de mon Dieu.

Commentaire :

On peut observer la conduite du démon, dès la fondation de l'Eglise : susciter de faux apôtres qui font semblant d'aimer Jésus alors qu'ils le haïssent. Jésus présente ces faux apôtres comme des menteurs. 
Le mensonge et l'hypocrisie sont des caractéristiques démoniaques. Ils figurent parmi les armes favorites du démon, lequel a en même temps l'audace de faire croire à ses adeptes qu'il est l'unique vérité. Ses adeptes le croient, malheureusement. Ils croient aux promesses de celui dont il connaissent pourtant la fausseté, puisqu'il leur enseigne à mentir et puisqu'il savent qu'il ment même aux adeptes des rangs inférieurs qui n'ont pas été entièrement initiés.  Quelle garantie ont-ils qu'il ne leur ment pas à eux aussi, par de fausses visions, de fausses promesses et de fausses révélations ? Ils n'ont aucune garantie. Ils ont décidé de mettre aveuglément leur confiance en un menteur, parce qu'il leur propose une soi-disant voie de salut qui convient à leurs mauvais penchants et parce qu'il leur propose la puissance en échange des péchés qu'il leur demande de faire pour perdre leur âme et celle des autres. Les adeptes du démon s'acheminent vers les tortures de l'enfer tout en croyant se préparer au ciel.