dimanche 18 octobre 2015

Le bonheur des élus s'accroît du bonheur des autres saints et des anges, spécialement de ceux qu'ils aimaient particulièrement sur terre




"Parce qu’ils sont demeurés dans ma charité et dans celle du prochain, et qu’ils sont unis ensemble par la charité soit générale, soit particulière, qui procède d’une seule et même charité, outre le Bien universel qu’ils possèdent tous ensemble, ils jouissent aussi et sont heureux du bonheur d’autrui ; ils participent par la charité, au bien particulier de l’un et de l’autre.

Les saints partagent la joie et l’allégresse des anges, au milieu desquels ils sont placés, selon le degré et la qualité des vertus qu’ils pratiquèrent spécialement dans le monde, unis qu’ils sont avec eux par les liens de la charité. Ils participent aussi tout particulièrement au bonheur de ceux qu’ils aimaient sur terre, plus étroitement, d’une affection à part. Par cet amour [qu'ils avaient sur la terre] ils croissaient en grâce et en vertu, ils se provoquaient l’un l’autre à procurer ma gloire et à faire honorer mon nom, en eux et dans le prochain. Cet amour ils ne l’ont pas perdu dans l’éternelle vie, ils le gardent toujours. C’est lui qui fait plus abondante leur félicité, par la joie particulière que chacun ressent du bonheur de l’autre, et qui s’ajoute pour tous deux à leur commune béatitude. Je ne voudrais pas d’ailleurs te laisser croire que ce bonheur particulier, ils sont seuls à en jouir entre eux : non, il est partagé par tous les heureux habitants du ciel, par tous mes fils bien-aimés, par toute la nature angélique."