lundi 19 octobre 2015

Intercession des saints pour le monde





Dès qu’une âme aborde à la vie éternelle, tous participent au bonheur de cette âme, comme cette âme participe au bonheur de tous. Non que la coupe de leur félicité puisse s’agrandir ou ait besoin d’être remplie : non, elle est pleine et plus grande ne peut être ; mais ils éprouvent une ivresse, un contentement, une jubilation, une allégresse qui se renouvellent en eux par la vue de cette âme. Ils voient que, par miséricorde, elle a été enlevée de la terre, dans la plénitude de la grâce, et ils se réjouissent en moi du bonheur de cette âme, qu’elle a reçu de ma bonté. Cette âme, à son tour, est heureuse en moi, et dans les âmes et dans les esprits bienheureux, en contemplant et en goûtant en eux la beauté et la douceur de ma charité. Et tous ensemble, leurs désirs montent vers moi, ils crient devant moi pour le salut du monde entier. Leur vie a fini dans la charité du prochain, et ils n’ont pas perdu cet amour. (...)

le désir des bienheureux c’est de voir mon honneur réalisé en vous, pèlerins voyageurs, qui toujours courez vers le terme de la mort. Par conséquent, en même temps que mon honneur, c’est votre salut qu’ils désirent. Aussi sans cesse me prient-ils pour vous. Autant qu’il est en moi, j’exauce leur désir alors que, dans votre ignorance, vous résistez à ma miséricorde.