dimanche 4 octobre 2015

Il sera mon fils très cher




Alors Dieu, répondant à la troisième demande inspirée par le désir du salut de son Père spirituel, lui disait : "Ma fille, je veux que lui-même cherche à me plaire à moi, la Vérité, par la faim du salut des âmes et son zèle à s’y dépenser. Mais cela, ni lui, ni toi, ni aucun autre ne le pouvez obtenir, sans de nombreuses persécutions, dans la mesure où il me plaira de vous les ménager, comme je l’ai déjà dit plus haut. Par conséquent, si vous souhaitez mon honneur dans la sainte Église, vous devez donc avoir l’amour des souffrances et la volonté de les endurer avec une vraie patience. C’est à cela que je connaîtrai que lui et toi et mes autres serviteurs vous cherchez vraiment mon honneur. C’est alors qu’il sera mon fils très cher, et il reposera, lui et les autres, sur la poitrine de mon Fils unique, dont j’ai fait un pont par lequel vous puissiez tous arriver à votre fin et recevoir le fruit de toutes les peines que vous aurez souffertes pour l’amour de moi.