vendredi 4 septembre 2015

Les pensées perverses séparent de Dieu



Les pensées perverses séparent de Dieu, et sa puissance, quand on la met à l'épreuve, accuse les insensés.
La sagesse n'entre pas dans une âme qui médite le mal, et n'habite pas dans un corps esclave du péché.
L'Esprit-Saint, éducateur des hommes, fuit l'astuce; il s'éloigne des pensées dépourvues d'intelligence, et se retire quand approche l'iniquité.
Sag. I,v.3-5