vendredi 5 décembre 2014

Neuvaine à l'Immaculée conception - Jour 6


Manuscrit A de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus :
" Je suppliai encore Notre Dame des Victoires d’éloigner de moi tout ce qui aurait pu ternir ma pureté, je n’ignorai pas qu’en un voyage comme celui d’Italie, il se rencontrerait bien des choses capables de me troubler (...) Je priai aussi Saint Joseph de veiller sur moi ; depuis mon enfance, j’avais pour lui une dévotion qui se confondait avec mon amour pour la Sainte Vierge. Chaque jour, je récitais la prière : " O St Joseph père et protecteur des Vierges", aussi ce fut sans crainte que j’entrepris mon lointain voyage, j’étais si bien protégée qu’il me semblait impossible d’avoir peur."

Prière à Saint Joseph pour obtenir la pureté :
Saint Joseph, père et protecteur des Vierges, gardien fidèle à qui Dieu confia Jésus l'innocence même, et Marie la Vierge des vierges, je vous en supplie et je vous en conjure par Jésus et Marie, par ce double dépôt qui vous fut si cher, faites que préservé de toute souillure, pur de coeur et d'esprit, et chaste de corps, je serve constamment Jésus et Marie dans une chasteté parfaite. Amen. 

Texte de la neuvaine - Prière de Saint Pie X, livre bleu p. 217 :


Vierge très sainte, qui avez plu au Seigneur et êtes devenue sa mère, vierge immaculée dans votre corps, dans votre âme, dans votre foi, et dans votre amour, de grâce, regardez avec bienveillance les malheureux qui implorent votre puissante protection. 
Le serpent infernal, contre lequel fut jetée la première malédiction, continue, hélas ! à combattre et à tenter les pauvres fils d'Ève. 
Ô vous, notre mère bénie, notre reine et notre avocate, vous qui avez écrasé la tête de l'ennemi dès le premier instant de votre conception, accueillez nos prières, et, nous vous en conjurons, unis en un seul coeur, présentez-les devant le trône de Dieu, afin que nous ne nous laissions jamais prendre aux embûches qui nous sont tendues, mais que nous arrivions tous au port du salut, et qu'au milieu de tant de périls, l'Église et la société chrétienne chantent encore une fois l'hymne de la délivrance, de la victoire et de la paix. 
Ainsi soit-il.