mercredi 19 novembre 2014

Première application scandaleuse du"contact in membris" prôné par Menzingen : l'abbé Nely et l'abbé Onoda fraternisent avec le Père Reyes, chargé du dialogue interreligieux à Manille


De gauche à droite : Mr. Robertson Poblete (President CFD Manila), Fr. Thomas Onoda, Fr. Carlos Reyes (CBCP-ECID & MEIFA), Fr. Allan Nely (Assistant to the Superior General of the Society), Fr. Emerson Salvador, Fr. Michael Fortin, Bro. Andre Demafelis, Bro. Hyacinth Pereño.

NB : CFD = Catholic Faith Defenders. 
Pour davantage d'informations sur ce groupe, voir : http://www.splendorofthechurch.com.ph/2014/04/06/the-first-formation-meeting-of-cfd-manila-chapter-by-john-vincent-suan/

CBCP =The Catholic Bishops’ Conference of the Philippines
ECID =   Episcopal Commission on Interreligious Dialogue (sous groupe de la conférence épiscopale des Philippines)

http://pilipinongkatoliko.wordpress.com/2014/11/18/cordial-visit-to-the-our-lady-of-victories-church-of-the-society-of-st-pius-x/

Capture d'écran-souvenir, au cas où...

Voici le texte de la capture d'écran :

Cordial Visit to the Our Lady of Victories Church of the Society of St. Pius X


Group photo after a cordial visit November 18, 2014 to the Our Lady of Victories Church of the Society of St. Pius X. In the picture are Mr. Robertson Poblete (President CFD Manila), Fr. Thomas Onoda, Fr. Carlos Reyes (CBCP-ECID & MEIFA), Fr. Allan Nely (Assistant to the Superior General of the Society), Fr. Emerson Salvador, Fr. Michael Fortin, Bro. Andre Demafelis, Bro. Hyacinth Pereño.
Fr. Nely was present in the September 23, 2014 meeting between Bishop Fellay and Cardinal Muller.
We also learned that Bishop Williamson is no longer with the Society. Although our relations with the Society do not fall under the competence of CBCP-ECID, I believe that reaching out to the Society falls under my obligation as a Catholic priest. Some canonical issues were taken up during the meeting. I will refer those matters to CBCP President Abp. Socrates Villegas and Cardinal Orlando Quevedo, head of the CBCP Doctrine of the Faith.
- Fr. Carlos Reyes

Traduction :
[cet article a été écrit par le Père Reyes]
Visite cordiale à Notre-Dame des Victoires, église de la Fraternité Saint-Pie X

Publié par Berto le 18 novembre 2014
Publié dans: Apologétique, CFD-Manille. Mag-Iwan ng puna

Photo de groupe après une visite cordiale le 18 Novembre 2014 à Notre-Dame des Victoires, église de la Fraternité Saint-Pie X. Dans l'image sont M. Robertson Poblete (président CFD Manille), Fr. Thomas Onoda, Fr. Carlos Reyes (CBCP-ECID et MEIFA), Fr. Allan Nely (adjoint au Supérieur Général de la Société), Fr. Emerson Salvador, le Père Michael Fortin, Bro. André Demafelis, Bro. Jacinthe Pereño.
Fr. Nely était présent à la réunion du  23 septembre 2014 entre Mgr Fellay et le cardinal Müller.

Nous avons également appris que Mgr Williamson ne fait plus partie de la Fraternité. Bien que les relations avec la Fraternité ne soient pas de la compétence de la CBCP-ECID, [ ndlr : c'est-à-dire la commission épiscopale pour le dialogue interreligieux de la conférence épiscopale de Manille]  je crois que tendre la main à la Fraternité relève de mon devoir en tant que prêtre catholique. Certaines questions canoniques ont été abordées au cours de la réunion. Je vais transmettre ces questions à Mgr Socrates Villegas, Président de la Conférence épiscopale et au cardinal Orlando Quevedo, responsable du comité sur la Doctrine de la Foi de la CBCP.
- Fr. Carlos Reyes

Pour ceux qui veulent en savoir davantage sur le Père Reyes, chargé du dialogue interreligieux, on peut cliquer sur les images ci-dessous pour les agrandir ou aller sur le lien suivant :

http://www.cbcpnews.com/cbcpnews/?p=42213




Commentaire :
Comment ne pas voir l'aspect subversif de cette démarche ? Des personnes qui n'ont pas le pouvoir de résoudre ces questions fraternisent ensemble... Et quand bien même ces personnes en auraient le pouvoir qu'elles ne le devraient pas, par principe (cf. onglet nullam partem). 
Des prêtres de Jésus-Christ crucifié et censés aimer leur Maître sympathisent avec le Père Reyes, oecuméniste de première classe... 
Ils envisagent en souriant un accord avec ces gens qui crucifient leur Maître. Ils envisagent d'être reconnus par ceux qui détruisent l'Eglise et mènent les âmes en enfer... 
Leur devoir serait plutôt de les condamner publiquement, de dénoncer les hérésies proférées, de mettre en garde leur troupeau contre ces personnes. 
Quo vadis, Father Onoda ? Jusqu'à quelles trahisons la fausse obéissance ne va-t-elle pas vous mener ? Le coup de maître de Satan, dénoncé autrefois par Mgr Lefebvre, et qui consistait, en cette période post-concile, en une fausse soumission aux mauvaises autorités de l'Eglise, recommence de nouveau : on se soumet faussement à Mgr Fellay, à l'abbé Nely, à l'abbé Pfluger... N'entendez-vous pas la voix de Jésus : Omnes amici mei dereliquerunt me et praevaluereunt insidiantes mihi : tradidit me quem diligebam... Tous mes amis m'ont abandonné et mes ennemis aux aguets ont triomphé. J'ai été trahi par celui que j'aimais... 

Chers prêtres de la Fraternité qui y voyez clair, refusez de collaborer par votre silence, votre passivité et une fausse obéissance avec ceux qui sont en train de perdre vos âmes. Prêchez ouvertement la vérité à vos fidèles ! Expliquez-leur qu'on ne peut pas tolérer ce scandale. Et si vos sermons doivent entraîner votre renvoi, bénis serez-vous, puisque vous souffrirez persécution pour la justice...

Quant à ceux qui sont moins convaincus du danger, ne voient-ils pas le faux raisonnement de leurs supérieurs qui veulent leur faire croire que ces visites sont dans un but apostolique ? Comment pourrait-on convertir ceux à qui l'on sourit alors que l'on devrait condamner sévèrement leurs erreurs, pour leur bien et pour le bien des âmes ? Comment pourrait-on convaincre de changer ceux qui voient que nous recherchons leur approbation, en vue d'une reconnaissance canonique ? Comment est-il possible intellectuellement et moralement d'envisager d'être en communion avec des hérétiques, puisque ce sont des personnes qui devraient être anathématisées, c'est-à-dire déclarées hors de l'Eglise ? Comment Jésus serait-il content de nous voir rechercher l'approbation officielle de ces personnes qui accumulent chaque jour des péchés toujours plus énormes ? Des péchés, non pas seulement personnels, mais des péchés qui attaquent publiquement la foi et la morale (cf. dernier synode), en faisant croire que c'est bien. Des péchés qui dénaturent la doctrine de Jésus-Christ en donnant aux gens des conceptions venant du démon, tout en faisant croire qu'elles viennent de Notre-Seigneur...

Note
Pour ceux qui n'ont pas lu l'article commentant la nouvelle technique du contact in membris, instauré par la note interne de Menzingen, c'est sur ce lien.