samedi 6 septembre 2014

Notre force



"Notre force consiste à reconnaître notre stupidité, notre faiblesse et notre misère dans une confiance illimitée en la bonté et la puissance de l'Immaculée. La nature peut se moquer, elle peut contempler d'un regard nostalgique une autre manière de vivre plus tranquille, plus confortable... Mais le sacrifice consiste encore à marcher au-delà des attraits de la nature corporelle. Toute notre espérance est dans l'Immaculée."
(11-12-1930 : Lettre de Maximilien Kolbe au Père Méthode Rejentowicz)

"...D'ailleurs, l'Immaculée elle-même arrangera tout, malgré notre faiblesse, notre incapacité et nos continuels obstacles." 
(11-3-1932 : Lettre au Frère Konstant Onoszko)

"Évite la tristesse pour n'importe quelle raison, même si cette raison était fondée. Toujours du calme et la sérénité de l'esprit. Toutes nos inquiétudes, laissons-les à l'Immaculée. Elle saura les changer pour notre plus grand bien." 
(29-5-1936 : Lettre au Frère Cassien Tetich)

"Si nous rencontrons une difficulté que nous ne pouvons pas surmonter, ou si une tentation commence à nous tracasser, ne perdons pas espoir, mais comme des enfants vers leur mère, tournons-nous vers elle avec une pleine confiance et elle nous donnera les lumières et les forces ; elle va nous serrer sur son coeur et adoucir les plus grandes amertumes."
(14-10-1937 : Lettre à Niepokalanow --la citée de l'Immaculée--)

"Que vous souhaiter pour que vous ne vous inquiétiez de rien, pour que vous n'ayez pas peur et que vous n'ayez rien à craindre ! L'Immaculée ne connait-elle pas tout ! Personne ne peut nous faire de mal si Dieu ne le permet, autrement dit si elle ne le permet. En effet, tout se trouve dans ses mains maternelles. Alors qu'il nous soit permis d'être conduits par elle chaque jour davantage, chaque moment davantage. C'est tout notre idéal" 
(4-11-1937 : Lettre au Frère Nagasaki)

"Souvenez-vous et aimez l'Immaculée ; dans les difficultés, ayez recours à elle, elle vous écoutera et vous aidera à surmonter toutes les difficultés et arrangera tout en vue du bien."
(5-9-1939 : Conférence.)

"Nous chantons : « Spes nostra, Salve ! » (« Notre Espérance, Salut ! ») Cette Espérance, Dieu nous l'a donnée. Dans la famille l'espérance, c'est la mère. Il en est de même dans le monde spirituel : personne ne peut dire qu'il a perdu l'espérance puisqu'il n'a pas perdu l'Immaculée. Mais si quelqu'un pense autrement, il fait tort à l'Immaculée. Même si quelqu'un tombe mille fois, qu'il se relève, qu'il reprenne la route, qu'il reconnaisse sa faiblesse. Il faut s'efforcer de ne mettre aucun obstacle, il faut détruire l'égoïsme pour faire réussir l'action de l'Immaculée. Ne disons jamais ne pas pouvoir, car l'Immaculée existe précisément pour que chacun puisse. Il nous faut profiter de cette vérité que nous sommes chez elle et qu'elle désire nous donner le plus de grâces possibles !"
(25-1-1941 : Conférence.)

"L'Immaculée est notre espérance ! 
Si l'Immaculée désire quelque chose et le demande au Seigneur Jésus, cela suffit ! Le Seigneur Jésus ne s'en tient pas à la raison, mais fait aussitôt ce que veut l'Immaculée. Donc, aimons l'Immaculée ; ayons confiance en elle et donnons-lui beaucoup de preuves de notre amour, essentiellement dans les plus petites choses de la vie quotidienne, dans les petites mortifications." 
(1-2-1941 : Conférence.)

Source : Père Maximilien Kolbe, Entretiens spirituels inédits,  Lethielleux, p.96-97