lundi 14 juillet 2014

Jésus explique jusqu'où doit aller la confiance



Troisième partie, extrait du chapitre V :

[Notre-Seigneur :]"Je te dis en vérité qu'il m'est très agréable de voir les hommes attendre de moi avec confiance des choses vraiment grandes. Quiconque croira que je le récompenserai après cette vie au delà de ses mérites et m'en offrira par avance ses actions de grâces, celui-là me sera si agréable que tout ce qu'il aura présumé et espéré lui sera donné, dans une mesure qui surpassera infiniment son mérite. Il est impossible que l'homme soit frustré de ce qu'il a cru et espéré. Donc il est avantageux qu'on attende de grandes choses et qu'on se fie à moi. » 
L’âme [Sainte Mechtilde] répondit : « Ô très doux Seigneur, s'il vous est si agréable que les hommes se confient en vous, que dois-je donc croire de votre ineffable bonté ? » 
Il répondit : « Tu dois croire, d'une espérance certaine, qu'après ta mort, je te recevrai comme un père accueillerait son fils chéri, et que jamais père ne partagera plus équitablement un héritage avec son fils que je ne serai disposé à donner tous mes biens et à me communiquer moi-même. Je te recevrai encore comme un ami reçoit son ami le plus tendre, et j'aurai avec toi une intimité qui dépasse tout ce que les meilleurs amis ont jamais pu expérimenter. Il ne s'est point trouvé d'ami assez fidèle pour être, par nature, incapable de tromper ou de vouloir tromper son ami, tandis que, moi, je suis fidèle, je suis la Fidélité essentielle, et je ne pourrai jamais commettre la moindre fraude. Je te recevrai aussi comme l'époux reçoit l'épouse uniquement aimée : il y aura dans mon accueil tant de délices, tant de douceurs que jamais époux n'aura attiré son épouse par des caresses aussi tendres que les miennes. C'est au torrent de ma Divinité que je t'enivrerai. » 
L'âme dit : « Que donnerez-vous à ceux qui auront foi en ces promesses? — Je leur donnerai un coeur reconnaissant, dit le Seigneur, afin qu'ils reçoivent tous mes dons avec gratitude. Je leur donnerai un coeur tendre pour m'aimer fidèlement. Je leur donnerai un coeur qui sache louer à la manière des habitants du ciel, c'est-à-dire me louer dans l'amour qui porte les bienheureux à m'exalter et à me bénir. »