vendredi 27 juin 2014

Mysterium iniquitatis : le pape François et les pro-gays



1) François donne la main à un prêtre pro-gay :
Source  : forum un évêque s'est levé
Le prêtre Luigi Ciotti auquel François donne la main pour rentrer dans l'église a déclaré :
"Un évêque, à mon avis, peut très bien être gay, il est important de vivre sa différence de manière transparente et propre. En cela, il n'y a aucune différence entre homosexuels et hétérosexuels." prêtre Luigi Ciotti


La phrase en italien:

"Un vescovo, secondo me, può benissimo essere gay, l’importante è vivere la propria dimensione in modo trasparente e pulito. In questo, non c’è differenza tra gay ed eterosessuali." prêtre Luigi Ciotti


2) RappelFRANÇOIS conférence de presse donnée au cours  du vol de retour des JMJ le 28 juillet 2013 :
« On écrit tant de choses sur le lobby gay ! Je n’ai encore rencontré personne, au Vatican, qui ait sur soi une carte d’identité portant la mention « gay» . On dit qu’il y en a. Je crois que lorsqu’on a affaire à une telle personne, il faut établir une distinction selon qu’elle est gay ou qu’elle forme un lobby, car les lobbies ne sont pas tous une bonne chose. Et celui-là n’est pas une bonne chose. Si quelqu’un qui est gay et de bonne volonté cherche le Seigneur, qui suis-je pour le juger ?"

3) L'"humble" François embrasse la main d'un prêtre LGBT : nous atteignons le sommet de l'ignominie.




François embrassant la main d'un prêtre salésien militant LGBT, Michele Paolis


Extraits de l'article d'Yves Daoudal :

C’était le 6 mai dernier, à l’issue de la messe du pape à Sainte-Marthe. François avait invité don Michele de Paolis, un prêtre salésien de 93 ans. Qui eut l’honneur de dire l’évangile du jour.

Donc, après la messe, le pape s’est profondément incliné devant Michele de Paolis, et lui a baisé les mains. Il va de soi qu’on ne peut qu’être très ému de voir le souverain pontife faire preuve une fois de plus de son extrême et très sainte humilité, et se demander qui est donc le très saint prêtre devant lequel le très saint pape s’incline ainsi au point de lui baiser la main.

Eh bien, pour faire court, il s’agit d’un militant LGBT, qui milite aussi, bien entendu, pour le mariage des prêtres, le sacerdoce des femmes, etc.[...]



Voici la traduction intégrale d’un texte du P. de Paolis, publié sur le site de l’AGEDO de Foggia en mai 2011, sous le titre : Dans l’Eglise de Dieu tout le monde n’est pas malade d’homophobie, repris sur le site des "chrétiens LGBT de Palerme" :
Palerme.jpg
Mettons-nous dans la peau d’un gars ou d’une fille qui se découvre homosexuel. Peut-être ont-ils déjà vécu l’expérience amère du rejet et de la moquerie du groupe de leurs propres camarades.
Cependant ils sentent fort en eux un désir de vie spirituelle, le désir d’en apprendre davantage au sujet de Jésus et de l’Evangile, mais ils se heurtent au mur de caoutchouc de prêtres ou de religieux qui les rejettent, considérant leur situation comme « péché » ou « contre nature ». Que faire ?
Je conseille à ces jeunes amis de prendre courage, parce que tout le monde, dans la sainte Eglise de Dieu, n’est pas malade d’homophobie.
Ce n’est pas vrai que vous êtes dans le péché, parce que Dieu vous aime et il a mis en vous cette tendance : c’est un don qu’il vous a fait. C’est votre « nature », qui doit être acceptée et respectée. Vous n’êtes pas malades, vous n’avez pas à « guérir » de cette tendance.
Vouloir faire de vous des « hétérosexuels » serait vous pousser vers quelque chose de « contre nature » et vous deviendriez des psychopathes malheureux. Nous devons nous mettre en tête que Dieu, notre Père, veut que nous, ses fils, nous soyons heureux, que nous grandissions dans la joie, faisant fructifier tous les dons que Lui a mis dans notre « nature » !
Dieu veut que vous fassiez grandir votre personne dans un réseau de relations empreintes d’amour vrai, d’« agapè », c’est-à-dire d’amour comme don joyeux.
Vous avez le droit de chercher un partenaire qui partage avec vous des relations de cette qualité. Soyez tranquilles : là où est l’agapè est Dieu. Vivez l’amour avec joie.
Et nous devons avoir patience envers notre mère l’Eglise. Son attitude avec les homosexuels va changer. Déjà sont nées de nombreuses initiatives en ce sens.
En Italie, des groupes d’homosexuels chrétiens ont des contacts occasionnels avec les diocèses, empreintes généralement de cordialité. Parfois, l’évêque local nomme un responsable diocésain pour ce type de dialogue.
Par exemple, à Turin, les délégués diocésains pour le dialogue avec les groupes de croyants homosexuels sont don Walter Danna et don Ermis Segatti.
A Turin a été récemment constitué un Centre de documentation sur la foi et l’homosexualité intitulé « Ferrucio Castellano »*. D’autres groupes ont développé des partenariats avec des diocèses. Cette approche a été réaffirmée par le président de la CEI le cardinal Angelo Bagnasco, quand, parlant des homosexuels, il a déclaré que l’Eglise travaille avec « l’esprit et la pratique d’un accueil total et convivial de toutes les personnes ».
Les réunions de groupe ont généralement lieu en deux parties. La première présente un thème biblique, et suit une discussion basée sur des expériences personnelles. Dans la seconde partie nous prions ensemble. A Emmaüs personne n’est rejeté ou retiré de la communion avec Jésus." (fin de citation)

* Militant homosexuel, fondateur des premiers groupes italiens d’homosexuels « chrétiens ». Comme dit don Michele, cela l’a épanoui : il s’est suicidé en 1983, à l’âge de 37 ans.

Commentaire d'Avec l'Immaculée :
Les paroles suivantes de l'Apocalypse (chapitre 3) s'adaptent parfaitement à notre situation et à notre époque :

"Écris encore à l'ange [= les papes] de l'Église de Sardes : Voici ce que dit Celui qui a les sept Esprits de Dieu et les sept étoiles. Je connais tes œuvres: tu as la réputation d'être vivant, mais tu es mort.

2 Sois vigilant, et affermis le reste qui allait mourir ; car je n'ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu.

3 Souviens-toi donc de l'enseignement que tu as reçu et entendu; garde-le et repens-toi. Si donc tu ne veilles pas, je viendrai à toi comme un voleur, sans que tu aies su à quelle heure je viendrai à toi.

4 Pourtant tu as à Sardes quelques personnes qui n'ont pas souillé leurs vêtements; ceux-là marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu'ils en sont dignes.

5 Celui qui vaincra sera ainsi revêtu de vêtements blancs; je n'effacerai point son nom du livre de la vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.

6 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises !

[...]
Chapitre 22 Apocalypse (extrait)
11 Que celui qui est injuste fasse encore le mal ; que l'impur se souille encore; que le juste pratique encore la justice, et que le saint se sanctifie encore.
(...)
15 Dehors les chiens, les magiciens, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime le mensonge et s'y adonne!"