dimanche 8 juin 2014

9ème JOUR NEUVAINE - DIMANCHE PENTECÔTE - AVEC INTENTION SPÉCIALE POUR MORGON


NB :  
Pour ceux qui se sont consacrés à la sainte Vierge selon la méthode de saint Saint Louis-Marie Grignion de Monfort, le 8 juin est la fête de Notre-Dame de La Sagesse, instituée par Saint-Louis-Marie. Il est conseillé normalement de renouveler sa consécration ce jour-là. Le texte de la consécration est sur ce lien

Méditation 9ème jour (facultative)


Comme cette humble servante de Dieu aspirait à devenir le réceptacle du Saint-Esprit, le Seigneur lui dit : « Le Saint-Esprit a opéré trois choses dans les apôtres : 
par la première opération, il les a embrasés de l'amour divin, c'est-à-dire que son avènement les a tellement transformés qu'au lieu d'être timides, faibles et pleins d'amour d'eux-mêmes comme  auparavant, ils se montrèrent assez forts pour ne pas même craindre la mort ; ils ont bien plus, dès ce jour, estimé comme une gloire et un bonheur de souffrir persécution pour l'amour de Dieu. 
En second lieu, comme le feu purifie le fer et se l'assimile, ainsi le Saint-Esprit a purifié les apôtres de toute souillure et les a pleinement sanctifiés en lui-même. 
Troisièmement, de même que le moule donne à l'or fondu dans le creuset sa forme exacte, ainsi le Saint-Esprit a fait pour ainsi dire couler en Dieu les apôtres, d'abord liquéfiés par le feu de son amour, afin de leur donner la forme de l'image divine, et de réaliser en eux cette parole du psaume: Je l'ai dit, vous êtes des dieux. (Ps. LXXXI, 6.)

"A cet exemple, celui qui désire recevoir le Saint-Esprit peut lui demander d'accomplir en son âme trois opérations, à savoir : le rendre fort contre tout mal ; le disposer à tout bien, en le séparant de la crainte naturelle de souffrir jusqu'à lui faire accepter joyeusement les adversités, pour l'amour de Dieu. Enfin, qu'il demande au Saint-Esprit la rémission de ses péchés pour que, totalement liquéfié par le feu de l'amour divin, il passe en Dieu, et dans cette bienheureuse union, lui devienne semblable.

« Le Saint-Esprit fit aussi boire les apôtres dans trois coupes, de sorte que le peuple ne crut pas sans raison à leur ivresse. D'abord, il les remplit tellement du vin de l'amour que, pareils à des hommes enivrés, ils s'oubliaient eux-mêmes, ne recherchant plus ni honneur, ni avantage matériel, mais uniquement la gloire de Dieu. Il leur versa ensuite du vin de la consolation et de la douceur divines, si bien qu'ils n'éprouvaient plus de goût pour aucune joie et consolation de la terre. II les enivra, en troisième lieu, d'un nectar, qui est l'amour des choses célestes ; il les rendit comme insensés au point que, dans le désir et l'amour qui les embrasait pour Dieu, ils auraient affronté mille morts pour arriver jusqu'à lui.

« L'âme fidèle doit demander au Saint-Esprit de lui donner à boire aussi ce vin du divin amour, qui produira eu elle l'oubli de soi et le mépris de tout honneur et de tout avantage qui n'intéresse pas la gloire de Dieu. Qu'elle demande aussi la plénitude de la suavité du Saint-Esprit, afin de ne jamais se complaire dans les joies et les délices de la terre, et qu'elle prie Dieu de l'embraser enfin d'un tel amour pour les choses célestes et spirituelles, qu'aspirant à lui de tout son coeur, elle compte pour rien la mort et toutes les souffrances. »

Prières de la neuvaine :

- Souvenez-vous :

Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance ou réclamé votre secours, ait été abandonné. Animé d'une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je viens à vous et, gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds.Ô Mère du Verbe incarné ne rejetez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Ainsi soit-il.
- Ecce ancilla Domini, fiat mihi secundum verbum tuum (trois fois) [Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon votre parole]

- Veni creator :

Veni, creator, Spiritus,
Mentes tuorum visita,
Imple superna gratia, 
Quae tu creasti pectora,

Qui diceris Paraclitus,
Altissimi donum Dei.
Fons vivus, ignis, caritas
Et spiritalis unctio.

Tu septiformis munere,
Digitus paternae dexterae.
Tu rite promissum Patris,
Sermone ditans guttura.

Accende lumen sensibus
Infunde amorem cordibus,
Infirma nostri corporis
Virtute firmans perpeti.

Hostem repellas longius
Pacemque dones protinus;
Ductore sic te praevio
Vitemus omne noxium.

Per te sciamus da Patrem,
Noscamus atque Filium;
Teque utriusque Spiritum
Credamus omni tempore.

Deo Patri sit gloria,
Et Filio, qui a mortuis
Surrexit, ac Paraclito
In saeculorum saecula.

Amen.

- Pater, non mea voluntas, sed tua fiat. (trois fois)

Traduction :

O Esprit Créateur,
Venez visitez les âmes des fidèles,
Remplir de la Grâce céleste
Les coeurs que vous avez créés

Vous êtes appelé le Consolateur
Le Don du Dieu Très-Haut
La source d'eau vive, le feu, l'amour,
Et l'onction spirituelle

Versant sur nous vos sept Dons
Vous êtes le doigt de la main du Père.
Promis solennellement par lui aux hommes
Vous venez leur apporter la puissance du langage

Eclairez nos esprits de votre lumière
Versez l'amour dans nos cœurs
Soutenez la faiblesse de notre corps
Par votre incessante énergie

Repoussez l'Ennemi loin de nous,
Hâtez-vous de nous donner la paix ;
Marchez devant nous comme notre chef,
Et nous éviterons tout mal.

Faites-nous connaître connaître Dieu le Père
Faites-nous apprendre aussi le Fils
Et croire en tout temps que vous êtes
L'unique Esprit de l'un et l'autre

Gloire soit à Dieu le Père,
Gloire soit au Fils ressuscité des morts
Gloire au Paraclet
Dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.

- Père, non pas ma volonté mais la vôtre (trois fois)

Uniquement pour ceux qui seraient empêchés de réciter le Veni Creator :
Prière Venez Esprit Saint :
« Venez, Esprit-Saint, remplissez les cœurs de vos fidèles, et allumez en eux le feu de votre amour.»

V/. Envoyez votre Esprit, Seigneur, et il se fera une création nouvelle.

R/. Et vous renouvellerez la face de la terre.

Ô Dieu, qui avez instruit les cœurs de vos fidèles par la lumière du Saint-Esprit, donnez-nous par ce même Esprit de comprendre et d'aimer ce qui est bien, et de jouir toujours de ses divines consolations. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.