mardi 25 mars 2014

Pour tous les parrains et marraines : une prière enseignée par la Sainte Vierge.


Spécial parrains et marraines : le jour de l'Annonciation, la Sainte Vierge a révélé à Sainte Gertrude une prière qu'il lui serait impossible de ne pas exaucer. Récitons cette prière pour nos prêtres.

Livre IV, chapitre 12 :
"Celle-ci [Sainte Gertrude] voulut connaître ensuite quelle prière serait la plus agréable à la bienheureuse Vierge en cette fête. Elle apprit de la Vierge-Mère elle-même que si chaque jour de l'octave on récitait avec dévotion quarante cinq Ave Maria, en mémoire des jours que le Seigneur Jésus mit à croître dans son sein, elle accepterait cet hommage aussi favorablement que si on l'avait servie et assistée de tout coeur, à partir du jour où elle conçut le Seigneur jusqu'à celui où elle l'enfanta. Et comme elle n'aurait pu rien refuser alors à ceux qui l'auraient servie; de même il lui serait impossible de ne pas exaucer ceux qui lui rendent cet hommage. Celle-ci comprit, par une lumière spéciale, comment il fallait réciter l'Ave Maria : 

- A ce premier mot Ave, on devait demander le soulagement des personnes qui sont dans la peine ; 

- au suivant, Maria, qui signifie mer d'amertume, prier pour la persévérance des pénitents; 

- à ces mots : gratia plena, demander la saveur de la gràce pour ceux qui ne la goûtent pas; 

- à : Dominus tecum, implorer le pardon des pécheurs ; 

- à : benedicta tu in mulieribus, l'avancement de tous ceux qui entrent dans la bonne voie; 
- par les mots : Jesus qui est splendor paternæ claritatis, demander la vraie science; 
- par : Christus et figura substantiæ ejus, l'amour divin pour ceux qui ne le possèdent pas. 
Car à chaque Ave Maria il fallait ajouter ces mots : « Jesus splendor paternæ claritatis et figura substantiæ ejus : Jésus splendeur de la gloire du Père et figure de sa substance. »

Cela donne donc le texte ci-dessous à réciter 45 fois par jour pendant 8 jours, du 26 mars au 2 avril inclus :
Ave Maria, gratia plena, Dominus tecum, benedicta tu in mulieribus, et benedictus fructus ventris tui Jesus, splendor paternae claritatis et figura substantiae ejus.