vendredi 14 février 2014

Un avis intéressant de prêtre sur le fax de l'abbé de Cacqueray et le nouveau livre sur les procès des abbés Pinaud et Salenave



Voici le fax :
Suresnes le 11 février 2014

A tous les prêtres du district


Objet : « Quel droit pour la Tradition Catholique ? »

Cher Monsieur l'abbé,
Certains prêtres du district ont reçu par la poste le livre : « Quel Droit pour la Tradition"?» de Monsieur l'abbé François Pivert. 
Prévenu incidemment de sa sortie, j'avais téléphoné à son auteur pour lui en défendre la publication. Mais autant en emporte le vent...
Il va sans dire qu'il est interdit de vendre, de diffuser ce livre sur les tables de presse de nos chapelles ou d'en conseiller la lecture. Si l'on pense que c'est par ce genre d'initiatives intempestives que l'on aidera la Fraternité dans les circonstances difficiles qu'elle traverse, on se leurre !
Vous exhortant à la prière et à la pénitence, je vous prie de bien vouloir agréer, cher Monsieur l'abbé, l'expression de mon dévouement sacerdotal dans le Cœur Douloureux et Immaculé de Marie,

Abbé Régis de Cacqueray

Commentaire de Gentiloup :

"Tout ou presque a déjà été dit, du moins sur ce forum, sur les vices de formes et de procédures du procès de l'abbé Pinaud, notamment le fait que les juges étaient en même temps parties, que l'avocat de l'abbé Pinaud (qui était l'abbé Pivert) a été récusé etc. 
Sur le fond l'accusation de subversion était au moins très discutable dans le contexte de la tentative de ralliement illégitime opérée par Mgr Fellay. En effet, Mgr Fellay s'est lui-même montré très gravement subversif par rapport au chapitre de 2006 auquel il était soumis et qu'il a enfreint en toute connaissance de cause ainsi qu'il l'exprime dans le Cor Unum de mars 2012; Le chapitre de 2006 avait une autorité supérieure à celle de Mgr Fellay. Mais celui-ci a cru pouvoir la violer pour conclure un ralliement qui, il l'a reconnu lui-même (*), aurait été désastreux s'il avait eu lieu.
Néanmoins le livre de l'abbé Pivert est-il opportun pour le bien commun de la Fraternité actuellement ? C'est à cette question épineuse que répond M. l'abbé de Cacqueray par ce fax envoyé à tous les prêtres."
GL

(*) « Quand on voit ce qui se passe maintenant [sous le pape François], nous rendons grâce à Dieu, nous rendons grâce à Dieu de ce que nous avons été préservés de toute sorte d’accord l’an dernier." Mgr Fellay Family Catholic News - 12 & 13 oct 2013 Kansas City USA


Parvussacerdos répond :
"Quelques considérations sur la question de l'opportunité :
Il s'agit avec cette publication de réparer la réputation gravement atteinte des prêtres qui ont eu le courage de s'opposer au ralliement, d'autant que les 2 prêtres en question sont toujours sous le coup d'injustes sanctions. Dans un climat de mensonge de la part de l'autorité la vérité est toujours opportune.
Il est opportun de rappeler les méthodes et les procédures de ceux qui ont tentés une première fois le ralliement ; ils sont toujours en poste et peuvent recommencer. Si le ralliement avait lieu, la publication des actes du procès ne servirait plus à rien. Enfin il ne faut pas baisser les armes devant un adversaire qui ne cède en rien."