mercredi 26 février 2014

L'abbé Bouchacourt remplace l'abbé de Cacqueray cet été


Voici le communiqué que l'on peut lire sur la Porte latine :


Communiqué du District de France

Suresnes, le 21 février 2014

Abbé Régis de Cacqueray,
Supérieur du District de France

Communiqué de M. l'abbé de Cacqueray : 

mon second mandat s'achève le 15 août 2014

Le 21 février, Monseigneur Bernard Fellay, Supérieur Général de notre Fraternité, m'a annoncé qu'au 15 août 2014, date à laquelle s'achève mon second mandat de Supérieur du District de France, c'est Monsieur l'abbé Christian Bouchacourt qui me remplacera à mon poste.

Actuellement Supérieur du District d'Amérique du Sud, Monsieur l'abbé Christian Bouchacourt  est bien connu et apprécié des prêtres et des fidèles de France.

Ordonné en 1986, il a été notamment prieur des prieurés Saint François-Régis à Unieux, de la chapelle Sainte Germaine de Wagram puis de l'église Saint-Nicolas du Chardonnet.

Dès à présent, nous lui souhaitons la bienvenue et nous l'assurons de toutes nos prières auprès du Coeur Douloureux et Immaculé de Marie.

Abbé Régis de Cacqueray, Supérieur du District de France

Commentaire d'Avec l'Immaculée :
Pour savoir ce qu'a fait l'abbé Bouchacourt et ce que nous pensons de ces actions, on peut lire l'article suivant :
Cet article commente une récente interview désastreuse de l'abbé Bouchacourt. A l'inverse de l'abbé de Cacqueray, nous ne pouvons souhaiter la bienvenue à l'abbé Bouchacourt tant qu'il ne corrigera pas les propos qu'il a tenu le 1er décembre 2013, en particulier : 
- ses critiques injustes contre la protestation courageuse des fidèles de la Tradition qui ont manifesté contre l’œcuménisme avec les Juifs à la cathédrale de Buenos Aires, 
- sa volonté de dialogue avec les conciliaires à l'égard desquels il est plus aimable qu'avec ses propres prêtres qui veulent défendre l'honneur de Notre-Seigneur,
- sa doctrine sur le déicide.