jeudi 13 février 2014

Commentaire sur l'adresse des familles catholiques de France à Mgr Fellay



A présent que nous avons eu l'autorisation de publier le texte en lui-même (vous pouvez le lire ici), nous changeons le titre de cet article et nous l'appelons "commentaire sur l'adresse des familles catholiques de France à Mgr Fellay."

La France se réveille. Des familles ont écrit un beau texte énergique. Il y a des révélations intéressantes dans ce texte, en particulier le fait que l'abbé Pfluger a dit à un prêtre de la Fraternité" Avant l'été, c'est certain, nous aurons signé avec Rome". Avec l'Immaculée a entendu le même bruit venant de sources différentes et non moins sérieuses que l'abbé Pfluger. La croisade du Rosaire semble donc bien destinée à préparer cet accord...

Ces familles promettent qu'elles vont aider tous les prêtres qui résistent à Mgr Fellay et qu'elles ne laisseront pas périr l'oeuvre de Mgr Lefebvre. Un prêtre nous a demandé de soutenir cette initiative. Oui, nous soutenons ces familles généreuses et nous les encourageons à aider de toutes leurs forces et de tous leurs moyens les prêtres qui veulent reconstruire quelque chose à côté de la FSSPX

Par contre, nous sommes obligés de faire précision importante : on voit dans ce texte un reste de confiance envers Mgr Fellay, la croyance qu'il est sincère et qu'il peut encore se reprendre, la croyance que l'abbé Pfluger est pire que lui. Avec l'Immaculée pense de son côté que le pire de tous et le plus malfaisant, c'est Mgr Fellay. Nous croyons qu'il veut donner la FSSPX à la franc-maçonnerie romaine. Nous pensons qu'il n'y a aucun espoir à attendre de lui. Nous ne souscrivons donc pas aux demandes qui sont faites à Mgr Fellay de redevenir comme avant, de punir l'abbé Pfluger et de revenir sur sa position. Nous pensons que malheureusement, Mgr Fellay sait très bien ce qu'il fait et ce qu'il laisse faire. Il l'a calculé et il le veut ainsi. Nous croyons que le plus probable est qu'il n'a pas changé depuis les sacres mais plutôt qu'il a dévoilé davantage son vrai visage. Un article expliquera cela dans quelque temps et donnera les faits sur lesquels nous nous appuyons pour faire cette affirmation.

Les personnes qui souhaitent diffuser cette adresse des familles catholiques de France à Mgr Fellay peuvent se la procurer au Editions Sainte Jeanne d’Arc, Les Guillots, 18260 Villegenon au prix unitaire de 3 euros (port compris) ou la dizaine au prix de 25 euros (port compris). 

Addendum à 19h05 :
Suite à une réflexion très pertinente d'un membre de la Résistance, nous mettons en garde les familles sur l'illusion que pourrait donner Mgr Fellay en renvoyant éventuellement l'abbé Pfluger ou en le punissant. La Fraternité ne serait pas sécurisée pour autant. La Fraternité ne serait même pas sécurisée si Mgr Fellay démissionnait. Voici le dernier paragraphe d'un de nos articles qui explique cela :

Si Mgr Fellay démissionait, rien ne serait résolu tant que le principe du nullam partem ne serait pas institué comme une norme intangible dans la Fraternité et tant que tous les prêtres qui sont pour un accord pratique resteraient dans la Fraternité. Il faudrait, pour sauver la Fraternité, non seulement que Mgr Fellay démissionne mais qu'il soit expulsé avec au moins 40 prêtres dangereux. Il faudrait que tous les autres restent à la condition qu'ils fassent un serment selon lequel ils sont contre l'accord avec Rome tant qu'elle n'est pas parfaitement convertie et selon lequel ils s'engagent à quitter la Fraternité immédiatement s'ils changeaient d'avis. Les conditions de conversion de Rome seraient écrites, détaillées et complètes, afin que l'on ne puisse jouer sur ce mot comme l'ont fait l'abbé Rostand et Mgr Fellay. Tous ceux qui ne sont pas contre l'accord pratique devraient partir, sous peine de nous pourrir peu à peu. S'ils restaient, ils finiraient toujours par reprendre subrepticement les postes de commande. Il faudrait donc inscrire le principe du nullam partem de façon intangible dans les constitutions de la Fraternité. Cela ne sera jamais fait, même par les membres conservateurs du Chapitre. Il faudrait que la moitié + 1 vote cela ! C'est impossible. 

- Rappelons que c'est le Chapitre de la Fraternité qui a autorisé en 2012 le principe d'un accord pratique avec Rome sans accord doctrinal, c'est-à-dire sans conversion de celle-ci.

- Rappelons que c'est le Chapitre qui a édicté les six conditions mauvaises de cet accord. Pour ceux qui ne connaissent pas ces six conditions, elles sont commentées au début de cette lettre

Le Chapitre de la Fraternité est donc mauvais tout entier et la Fraternité ne sera pas sauvée tant que tous ces mauvais prêtres nous dirigeront. Il y a des prieurs et  des supérieurs de doyenné à renvoyer également.