dimanche 3 novembre 2013

Le cardinal Schönborn : sur les traces de papa

Le cardinal Schönborn : 
sur les traces de papa


(De gauche à droite : Ralph Hofmann, president du B’nai B’rith Europe, le cardinal Christoph Schönborn et Victor Wagner, président du B'nai B'rith Autriche)

Où l'on apprend que le père du Cardinal Schönborn était franc-maçon.
Où l'on voit (veritas liberavit vos) que le fils marche dignement sur les traces de son père et reçoit "avec émotion", selon ses dires, une récompense du B'nai B'rith pour "services humanitaires exceptionnels" le 23 octobre 2013.


Le cardinal Schönborn a dit qu'il a reçu de sa mère, la baronne Von Eleonore Doblhoff, dès l'enfance, un grand amour du judaïsme et d'Israël. Il affirme vouloir poursuivre les relations entre judaïsme et christianisme. De son côté, Victor Wagner, président du B'nai B'rith Autriche, a remercié le Cardinal de soutien dans le débat sur la circoncision.
Quant au combat du père du Cardinal Schönborn contre le national socialisme, il serait intéressant de savoir en quelle année il a commencé. Ce que nous savons, pour notre part, c'est qu'il a été démontré de façon irréfutable dans le livre : Maçonnerie et sectes secrètes, le côté caché de l'histoire qu'Hitler et Staline ont tous les deux été grassement financés par la franc-maçonnerie pour préparer la deuxième guerre mondiale. (Il fallait bien mettre à exécution le plan du sataniste franc-maçon, Albert Pike).
Cela nous rappelle les paroles de Jean-Paul II, lorsqu'il s'est adressé aux B'nai B'rith le 22 mars 1984. : "Le premier verset du psaume 133 est approprié :" Ah! Qu'il est bon, qu'il est doux pour des frères d'habiter ensemble! " 

L'Eglise catholique est devenue un nid de francs-maçons. Folie des hommes qui, pour avoir une ombre de pouvoir passager sur la terre, se préparent à griller éternellement en enfer. Ils le savent et ils s'entêtent. S'imaginent-ils que Satan les remerciera ? S'imaginent-ils que ce sera confortable, qu'ils auront un traitement de faveur ? Cela nous dépasse. Là, ce ne sera pas si doux d'habiter ensemble !

[ndlr : il y a probablement un problème de traduction à la dernière phrase qui est en mauvais français, mais nous donnons quand même cette citation qui est instructive.]
"Pourquoi les peines de l’enfer ne sont-elles point vues ? Si les peines de l’enfer étaient vues comme elles sont, l’homme se réduirait de crainte et d’effroi, et chercherait le ciel, non par esprit d’amour, mais de crainte. Et d’autant que pas un ne doit désirer les joies célestes par la crainte de la peine, mais par la charité divine, je cache la peine des damnés. Car comme les bons et les saints ne peuvent goûter cette joie ineffable avant la séparation de l’âme du corps, de même les mauvais ne peuvent goûter les peines effroyables avant la mort; mais leur âme étant séparée du corps, ils expérimentent les rigueurs par les sentiments qu’ils n’ont voulu entendre ni comprendre en leur esprit, le pouvant faire par ma grâce."