mardi 19 novembre 2013

III - Que penser des apparitions d'Akita ? La similitude des apparitions d'Akita avec le texte du 3ème secret publié par Neues Europa

III - Que penser des apparitions d'Akita ?
La "dame" d'Akita considère en 1973 que le démon n'est pas encore infiltré dans l'Eglise, alors que le concile et toutes les mauvaises réformes ont été mises en place !
-- La similitude des apparitions d'Akita avec le texte du "3ème secret" publié par Neues Europa. -- Le texte du "3ème secret"  extrait de Neues Europa et donné par le cardinal Ottaviani à Don Luigi Villa est-il fiable ? 


Mgr Ito


Ceci est l'article 3 sur Akita. 
Lire l'article 1 et l'article 2 sur Akita.

Texte du troisième message des apparitions d'Akita, le 13 octobre 1973.
La "dame" d'Akita parle :
" Comme je te l'ai déjà dit, si les hommes ne se repentent et ne s'améliorent pas, le Père infligera un châtiment terrible à l'humanité entière. Ce sera alors un châtiment plus grave que le déluge, tel qu'il n'y en a jamais eu auparavant. Un feu tombera du ciel et anéantira une grande partie de l'humanité, les bons comme les méchants, n'épargnant ni les prêtres ni les fidèles.
Les survivants se trouveront dans une telle désolation qu’ils envieront les morts. Les seules armes qui vous resteront alors seront le Rosaire et le Signe que le Fils a laissé. Priez tous les jours le Rosaire pour le pape, les évêques et les prêtres. L’action du diable s’infiltrera même dans l’Église, de sorte qu’on verra des cardinaux s’opposer à des cardinaux et des évêques se dresser contre d’autres évêques. Les prêtres qui me vénéreront seront méprisés et combattus par leurs confrères. Les églises et les autels seront saccagés. L’Église sera pleine de ceux qui acceptent les compromis. Le démon poussera beaucoup de prêtres et de consacrés à quitter le service du Seigneur. Il s’acharnera spécialement contre les âmes consacrées à Dieu. La perspective de la perte de nombreuses âmes me rend triste. Déjà la coupe déborde; si les péchés croissent en nombre et en gravité, bientôt il n’y aura plus de pardon pour ceux-ci...» 
Avec courage, parle à ton Supérieur. Il saura encourager chacune d'entre vous à prier et à accomplir des œuvres de réparation." 
Il est intéressant de rajouter ces phrases du message qui sont entre guillemets et présentés comme des paroles de "la dame" d'Akita dans plusieurs versions japonaises du message du 13 octobre 1973 et qui ont été supprimées en anglais et en français :
「 (...) 迫っている災難から助けることができるのは、わたしだけです。わたしに寄りすがる者は、助けられるでしょう」。
D'après les traducteurs automatiques, cela se traduirait ainsi : "Il n'y a que moi qui pourra vous aider lors de cette catastrophe imminente [prochaine/qui s'approche]. Ceux qui s'attachent à moi, je les aiderai."
Or, on sait que Mgr Ito a affirmé que Dieu purifierait l'humanité avant l'an 2000 (Inside the Vatican November 1998). 

Quelques remarques :
La première partie de ce texte a été commentée dans l'article II
1) On remarque que la phrase finale d'Akita disant que le malheur s'approchait et était imminent a été supprimée. On comprend pourquoi, puisque cela fait 40 ans que ces événements ont été annoncés. Mgr Ito, était dans cette optique d'imminence des événements, puisqu'il affirmait que quelque chose se produirait avant l'an 2000. Il s'est trompé. 
2) La "dame d'Akita dit en 1973, sous le pontificat du Paul VI : "L’action du diable s’infiltrera même dans l’Église." Donc c'est que le diable n'y est pas encore, selon elle, à cette date. Pourtant, Padre Pio a dit en 1963 à Don Luigi Villa :« La Franc-maçonnerie est déjà arrivée aux pantoufles du Pape ». Or "la dame d'Akita" parle en employant le futur, encore en 1973. Donc elle ment. Donc ce n'est pas la Sainte Vierge. Cela signifie donc que pour la "dame d'Akita", Vatican II, qui a déjà eu lieu, ne pose aucun problème et n'est pas dû à l'action du démon. La nouvelle messe ne lui pose donc aucun problème non plus.  Par ces paroles, cette "dame" valide donc toutes les réformes conciliaires. C'est donc une preuve que l'apparition est du démon. 

3) La phrase de la dame d'Akita "on verra des cardinaux s’opposer à des cardinaux et des évêques se dresser contre d’autres évêques" sous-entend qu'il y a des bons cardinaux et de mauvais cardinaux, de bons évêques et de mauvais évêques... Donc pour cette "dame", on peut être un bon cardinal, un bon évêque, et célébrer la messe de Paul VI. On peut aussi être un bon cardinal et un bon évêque et accepter Vatican II. D'ailleurs, Mgr Ito était un bon évêque, pour la "dame", puisqu'elle a recommandé à Sr Agnès (cf. deuxième message, article II) de s'abandonner et d'obéir en tout à son supérieur qui était Mgr Ito. Pourtant Mgr Ito était un conciliaire "de première classe", puisqu'il a promu Amsterdam. (Il est mort en 1993). D'ailleurs, les cardinaux et les évêques ne s'opposent pas vraiment mutuellement  actuellement dans l'Eglise (sauf quelques bruits de couloir répandus par Mgr Fellay. De même que la "dame d'Akita" Mgr Fellay aime à cultiver ce genre de discours et faire croire qu'il y a "des gens bien" au Vatican... ). Les cardinaux et les évêques semblent plutôt s'entendre très bien ensemble. Ils ont tous été nommés par les papes francs-maçons conciliaires (voir ici). Ils acceptent tous Vatican II. Même les plus "tradis" d'entre eux font des cérémonies et des déclarations oecuméniques scandaleuses... Où donc est l'opposition ?


Première conclusion, sur le troisième message d'Akita :

Ce troisième message d'Akita est donc faux pour les raisons suivantes : 
- le démon était déjà clairement infiltré depuis longtemps dans l'Eglise en 1973. 
- le déluge est présenté faussement au plan doctrinal, 
- la "dame" d'Akita prêche l'obéissance aveugle à un évêque conciliaire moderniste, 
- la "dame" d'Akita encourage les apparitions d'Amsterdam par son apparence extérieure (statue) et en récitant la prière interdite d'Amsterdam, etc. 
Donc ce troisième message d'Akita est à rejeter complètement.

Similitudes entre Akita et le message de Neues Europa.

L'article japonais explique  ensuite :
この第3のお告げの部分については、安田神父「巷間に流れている“ファチマの第三の秘密”のいわば“焼き直し”ではなかろうか、という疑念を(伊 藤司教は)もたれた」。
traduction approximative :
Le père Yasuda rapporte à propos de ce troisième message que Mgr Ito s'est posé la question de savoir si ce n'était le troisième secret de Fatima qui était pour ainsi dire révélé au public.
L'article japonais poursuit :
司教はこの点に関し、何度も笹川に質問を繰り返して確められたという。
Traduction :
"L'évêque a dit qu'il a vérifié/ s'est bien assuré à plusieurs reprises cette question avec Sr Agnès Sasagawa."

La sspx Asia affirme, (avec des dizaines d'autres sites) que Mgr Ito a affirmé que le message d'Akita était le message de Fatima  :

"April, 1984 - Most Rev. John Shojiro Ito, Bishop of Niigata, Japan, after years of extensive investigation, declared the events of Akita, Japan, to be of supernatural origin, and authorized throughout the entire diocese the veneration of the Holy Mother of Akita. He said: “The message of Akita is the message of Fatima.”
Nous avons déjà suffisamment d'éléments pour affirmer que le message d'Akita n'est pas le message de Fatima mais une parodie démoniaque de celui-ci. Davantage de preuves viendront dans les articles IV et VI.

Cependant, les objections suivantes peuvent se poser à présent : doit-on obligatoirement inférer de la fausseté du message d'Akita que le message de Neues Europa, qui contient textuellement certaines expressions identiques est entièrement faux ? Après tout, en 1917, lorsque la Vierge a donné le message à Fatima, Satan était beaucoup moins infiltré dans l'Eglise qu'en 1973... Ce qui était devenu mensonger en 1973 était peut-être vrai en 1917 ? Et puis le démon aime bien mélanger le vrai au faux, alors peut-être y a-t-il du vrai dans ses prophéties ?

Il faut tout de suite répondre fermement à cette dernière objection : quand nous avons la certitude (comme c'est le cas pour Akita), d'être en présence d'une apparition démoniaque, nous devons tout rejeter en bloc. Si nous commençons à vouloir faire le tri en disant : là, le démon nous donne un renseignement intéressant, je pense que cette partie de la prophétie est vraie  etc.nous sommes perdus car nous tombons dans le piège de la curiosité malsaine. Nous sommes sûrs, si nous partons sur cette base, de nous faire tromper au bout du compte et de tomber dans les griffes du démon. La sainte Vierge, dans le discernement des esprits donné à Saint Ignace, nous enseigne : on ne dialogue pas, on ne discute pas avec le démon. Ce principe doit être appliqué ici sans hésitation. De plus, nous verrons dans d'autres articles -- le IV et le VI -- plusieurs autres preuves très nettes que les faits d'Akita sont du démon. Il est vrai que le démon dit parfois de bonnes choses pour mieux faire passer les mauvaises, mais ces choses étant dites également ailleurs, il ne faut pas aller les chercher dans Akita mais auprès des bonnes apparitions et des saints théologiens de tous les temps. Par exemple, sur la récitation du Rosaire, nous pouvons relire Saint Louis-Marie Grignon de Montfort.

Cependant, les similitudes du message d'Akita avec le message de Neues Europa ainsi que le débat actuel dans la Résistance autour de Neues Europa, pour savoir si ce texte recèle ou non le troisième secret de Fatima, invitent à étudier d'un peu plus près le texte publié par Neues Europa. D'autant plus qu'il est possible que l'étude de Neues Europa apporte un éclairage supplémentaire sur Akita...


La similitude des apparitions d'Akita avec le texte du 3ème secret publié par Neues Europa.
- Tout le monde (par exemple, notre article japonais) a comparé le message d'Akita avec le message paru dans le journal Neues Europa, le 15 octobre 1963. Des expressions de Neues Europa sont reprises textuellement par "la dame" d'Akita.
- Don Luigi Villa a dit à Franco Adessa que le cardinal Ottaviani (qui a lu le troisième secret de Fatima) lui avait dit que le troisième secret de Fatima était entièrement caché dans le texte de Neues Europa. Nous étudierons en dernière partie de l'article ce qu'il faut penser de cette confidence du cardinal Ottaviani. Pour l'instant, étudions les phrases de Neues Europa indiquées par le cardinal Ottaviani à Don Luigi Villa. Voici le texte du "troisième secret" donné par Chiesa viva :
« Un grand châtiment tombera sur tout le genre humain, pas aujourd’hui, ni demain, mais dans la seconde moitié du XXe siècle. Nulle part dans le monde il n’y a d’ordre, et Satan règne sur les plus hauts postes, déterminant le cours des choses. Il réussira effectivement à s’introduire jusqu’au sommet de l’Église. Pour l’Église aussi, viendra le temps de ses plus grandes épreuves. Des Cardinaux s’opposeront à des cardinaux, des évêques aux évêques. Satan marchera au milieu de leurs rangs, et à Rome, il y aura des changements. Ce qui est pourri tombera, et ce qui tombera, ne se relèvera plus. L’Église sera obscurcie et le monde bouleversé par la terreur. Une grande guerre se déchaînera dans la seconde moitié du XXe siècle. Feu et fumée tomberont du ciel, les eaux des océans se transformeront en vapeur, l’écume de la mer s’élèvera bouleversant et engloutissant tout. Des millions et des millions d’hommes mourront d’heure en heure, ceux qui resteront en vie, envieront les morts. Il y aura la mort partout à cause des erreurs commises par les insensés et par les partisans de Satan, qui alors, et seulement alors, régnera sur le monde. En dernier lieu, alors que ceux qui survivront à tous ces événements, seront encore en vie, ils proclameront à nouveau Dieu et sa Gloire, et Le serviront comme autrefois, quand le monde n’était pas si perverti ».

Publions à présent le texte originel de l'article de Neues Europa, sans faire le tri entre les phrases "authentiques" et celles qui ne le sont pas. Il faut savoir qu'en certains endroits, ce texte que nous publions est différent de celui publié par Franco Adessa. De multiples versions du "troisième secret" de Neues Europa circulent sur internet. Nous avons choisi le texte donné par le Frère Michel de la Sainte Trinité qui cite ses sources de façon précise. Nous avons trouvé sur internet l'équivalent allemand de ce texte. Nous le mettons en note de l'article (3). C'est à notre avis, le texte réel publié dans Neues Europa.

p. 431 du livre du Frère Michel, toute la vérité sur Fatima, tome 3 : 
"CHAPITRE II
LES FAUX SECRETS
Depuis 1960, plusieurs textes ont été successivement proposés à la presse comme étant le troisième Secret de Fatima. Le Vatican se murant dans un silence absolu, ils ne furent pas démentis expressément. Ce qui tendait à accréditer l'hypothèse de leur authenticité. Avec le recul du temps et à la lumière de toutes les données historiques que nous avons rassemblées, nous pouvons aujourd'hui faire toute la lumière sur ces faux secrets qui continuent à porter préjudice au seul véritable."


"I . LE FAUX SECRET DE "NEUES EUROPA" (1963)

Premier paru des "faux secrets", le texte de "Neues Europa"
est celui qui connut la plus large et la plus durable diffusion. Certains groupes continuent à le répandre à l'heure actuelle comme l'authentique troisième Secret de Fatima. Nous citerons donc in extenso les deux articles de la revue allemande qui le lança dans le public en 1963.

"« L'AVENIR DE L'HUMANITÉ À LA LUMIÈRE DE L'ACCORD DE MOSCOU ET DES RÉVÉLATIONS DE LA MÈRE DE DIEU À LA SALETTE ET À FATIMA(1) » (1. "Neues Europa", revue bimensuelle de Stuttgart, n° 20, 15 octobre 1963, p. 5 :) 
«Dans "Neues Europa" du 1er octobre 1963, nous avons déjà annoncé à nos lecteurs la publication de l'enquête qui suit. Louis Emrich a pu obtenir des renseignements du plus haut intérêt sur la troisième partie du message de Fatima. Nous sommes en mesure de faire connaître à nos lecteurs la teneur du troisième message de Fatima dans la forme — à savoir un extrait — qui fut celle présentée aux diplomates de Washington, Londres et Moscou. La Rédaction.
« Ce que "Neues Europa" avait déjà pronostiqué en 1956-58, à savoir qu'au cours des années 1963-65 on en arriverait à la conclusion d'accords de portée mondiale entre les pays anglo-saxons d'une part et l'Union soviétique de l'autre, est devenu une réalité avec l'accord du 6 août 1963 à Moscou sur l'arrêt de toutes expériences atomiques ultérieures dans les airs, sur terre et dans l'eau. A ce jour, plus de 90 gouvernements ont signé cet accord.
« Ce qui, par contre, est moins connu, c'est le fait que l'accord de Moscou ne fut pas seulement un heureux résultat de la diplomatie mondiale mais aussi de la diplomatie vaticane. Ce fut, en effet, la première fois, dans l'histoire récente de l'humanité, que l'on a tenu compte, lors de la conclusion d'un accord politique de portée mondiale, de facteurs essentiels découlant de données religieuses. Le pape Paul VI a permis non seulement à Kennedy mais aussi à Khrouchtchev de jeter un regard sur certaines parties du troisième message de Fatima que la Mère de Dieu avait révélé le 13 octobre 1917 [ndlr : non, c'était le 13 juillet 1917] à la petite voyante portugaise Lucie. Ce message est si pressant qu'il a même profondément impressionné les milieux qui s'étaient employés à la conclusion de l'accord de Moscou.
« J'ai tout mis en oeuvre pour me procurer le texte original du troisième message de Fatima mais tous mes efforts sont demeurés sans résultat. Le Vatican a pris toutes dispositions afin que ce document reste jusqu'à nouvel ordre secret papal.
« Par contre, je suis aujourd'hui en mesure de communiquer aux lecteurs de tous pays de "Neues Europa" un extrait du contenu du troisième message de Fatima et ce dans la forme présentée, pour plus ample information, à la diplomatie de Washington, Londres et Moscou.
« Cet extrait du troisième message de Fatima a été également transmis au président Kennedy, au premier ministre Mac Millan et au président du Conseil Khrouchtchev afin de leur en permettre une étude personnelle. Ce texte a joué un grand rôle lors de la signature de l'accord anglo-américanorusse de Moscou. Les dirigeants des deux blocs de la politique mondiale étaient les uns comme les autres bouleversés par son contenu, tout comme le pape Pie XII [ndlr : Pie XII ne l'a pas lu, d'après le Frère Michel de la Sainte Trinité], le pape Jean XXIII, le pape Paul VI. Selon des échos émanant des milieux diplomatiques, la conclusion de l'accord portant interdiction de tout essai ultérieur de bombes atomiques a été en grande partie la conséquence de l'impression profonde laissée par l'extrait du troisième message de Fatima sur les milieux diplomatiques compétents de Washington, Londres et Moscou. Bien qu'il ne s'agisse pas, quant à ce document, du texte original du message de Fatima tel qu'il a été révélé le 13 octobre 1917 [ndlr :13 juillet 1917] par la Mère de Dieu à la petite voyante Lucie, on y trouve néanmoins des points essentiels de l'original. Il dit :
« C'était le 13 octobre 1917. [ndlr : faux : c'était le 13 juillet 1917] Ce jour-là la Sainte Vierge s'est montrée pour la dernière fois [ndlr : Le 13 juillet n'était pas la dernière fois] aux petits voyants Jacinthe, François et Lucie à la fin d'une série de six apparitions en tout. Après la manifestation du miracle solaire de Fatima, [ndlr : non] la Mère de Dieu révéla à Lucie [ndlr : aux enfants] un message spécial dans lequel il est dit notamment :
[Légende d'Avec l'Immaculée
- Ce qui est mis en gras dans le texte de Neues Europa donné ci-dessous appartient aussi aux apparitions d'Akita
- Ce qui est souligné appartient au texte déclaré comme étant le troisième secret par Chiesa viva.]
- Donc les parties qui sont à la fois en gras et soulignées appartiennent à la fois à Akita et au texte donné par Chiesa Viva.
- Nous rajoutons en vert une phrase qui fait partie du texte de Chiesa viva et qui appartient aussi à une "révélation" faite par Jean-Paul II à Fulda, où il a séjourné les 17 et 18 novembre 1980. Cette phrase a été publiée en octobre 1981 par "Stimme des Glaubens" n°10, ed. Vox fidei. Elle semble bien, d'après le père Kramer, avoir été authentiquement prononcée par le pape. Cette phrase est quasiment reprise textuellement de Neues Europa. Voici le passage de l'interview de Fulda : 
- "Qu'en est-il du troisième secret de Fatima ? ne devait-il pas être publié en 1960 ?
- Jean-Paul II : "Etant donné la gravité de son contenu, pour ne pas encourager la puissance mondiale du communisme à accomplir certains coups, mes prédécesseurs dans la charge de Pierre ont préféré par diplomatie surseoir à sa publication. D'autre part, tous les chrétiens doivent pouvoir se contenter de ceci : S'il s'agit d'un message où il est dit que les océans inonderont entièrement certaines parties de la terre, que de moment en moment des millions d'hommes périront, ce n'est vraiment plus le cas de désirer tellement la publication d'un tel secret."
Voici à présent le vrai texte de Neues Europa si l'on en croit Toute la vérité sur Fatima, tome III :
« "Ne t'inquiète pas, chère enfant, je suis la Mère de Dieu qui te parle et qui te prie de proclamer en mon nom le message suivant au monde entier.
«"Tu t'attireras, ce faisant, de fortes hostilités. Mais sois forte dans la foi et tu triompheras de toutes les hostilités. Écoute et retiens bien ce que je te dis : les hommes doivent devenir meilleurs. Ils doivent implorer la rémission des péchés qu'ils ont commis et qu'ils continueront à commettre. Tu me demandes un signe miraculeux afin que tous comprennent mes paroles que par toi j'adresse à l'humanité. Ce miracle tu viens de le voir à l'instant. C'était le grand miracle du soleil! Tous l'ont vu, croyants et incroyants, paysans et citadins, savants et journalistes, laïcs et prêtres.
[Commentaire d'Avec l'Immaculée :
Ce premier paragraphe dit vraiment n'importe quoi : le secret a été révélé aux enfants le 13 juillet 1917 et le miracle du soleil a eu lieu le 13 octobre suivant. Les enfants ne pouvaient donc avoir déjà vu le miracle du soleil qui arrivera plusieurs mois après. En plus, on sait que le 13 octobre, ils ont eu une autre vision de trois tableaux successifs, pendant que les gens ont vu le miracle du soleil : ils ont vu la sainte Famille, puis Notre-Dame des sept douleurs, puis Notre-Dame du mont Carmel.]
Et maintenant proclame en mon nom:
« " Sur toute l'humanité viendra un grand châtiment, pas encore aujourd'hui ni même demain mais dans la deuxième moitié du vingtième siècle. Ce que j'ai déjà fait connaître à La Salette par les enfants Mélanie et Maximin, je le répète aujourd'hui devant toi. L'humanité n'a pas évolué comme Dieu l'attendait. L'humanité a été sacrilège et elle foule aux pieds le don qu'elle a reçu.
« " L'ordre ne règne plus nulle part. Même aux postes les plus élevés, c'est Satan qui gouverne et décide de la marche des affaires. Il saura même s'introduire jusqu'aux plus hauts sommets de l'Église. Il réussira à semer confusion dans l'esprit des grands savants qui inventent des armes avec lesquelles on peut détruire la moitié de l'humanité en quelques minutes. Il soumettra les puissants des peuples à son emprise et les amènera à fabriquer ces armes en masse. Si l'humanité ne s'en défend pas, je serai forcée de laisser tomber le bras de mon Fils. Si ceux qui sont à la tête du monde et et l'Eglise ne s'opposent pas à ces agissements c'est moi qui le ferai et je prierai Dieu Mon Père de faire venir sur les hommes sa Justice. 
[Commentaire : la partie non soulignée insiste sur le danger atomique. Le danger atomique n'est qu'une conséquence des péchés du monde. Neues Europa insiste trop sur le fait qu'il faille se défendre des savants. La sainte Vierge, elle, aurait plutôt mis en garde contre les péchés du monde, vraies sources de tous nos maux... Dans la video A hill of Rédemption, tout à la fin de celle-ci, Mgr Ito fait écho à cette idée et met en garde contre le danger atomique... qui n'est d'ailleurs pas dans le message d'Akita.]


"Nous finissons par faire des bombes atomiques...

...avec lesquelles nous pouvons détruire l'humanité et le monde...

 
... La pire chose que nous puissions faire est de rompre la loi de Dieu...

 ... Si nous continuons à faire cela l'humanité va à la catastrophe". (fin de citation de Mgr Ito)

Suite de Neues Europa :
«"C'est alors que Dieu punira les hommes, plus durement et plus sévèrement qu'il ne les a punis par le déluge, et les grands et les puissants y périront tout autant que les petits et les faibles. 
[ndlr : c'est une réflexion hérétique, reprise par le démon dans le message d'Akita. Pour les explications : cf. article II sur le déluge]
« " Mais aussi, il viendra pour l'Église un temps des plus dures épreuves. Des cardinaux seront contre des cardinaux et des évêques contre des évêques. Satan se mettra au milieu de leurs rangs. À Rome aussi il y aura de grands changements. Ce qui est pourri tombe et ce qui tombe ne doit pas être maintenu. L'Église sera obscurcie et le monde plongé dans le désarroi.
«"La grande, grande guerre surviendra dans la deuxième moitié du vingtième siècle. Du feu et de la fumée tomberont alors du ciel et les eaux des océans se transformeront en vapeur, crachant leur écume vers le ciel, et tout ce qui est debout se renversera. Et des millions et encore des millions d'hommes périront d'heure en heure, et ceux qui vivront encore à ce moment-là envieront ceux qui sont morts. Il y aura tribulation partout où l'on porte le regard et misère sur toute la terre et désolation en tous pays. Voici, le temps se rapproche toujours plus, l'abîme s'approfondit toujours plus, et il n'y a plus d'issue, les bons mourront avec les mauvais, les grands avec les petits, les Princes de l'Église avec leurs fidèles, les souverains du monde avec leurs peuples ; partout régnera la mort élevée à son triomphe par des hommes égarés et par des valets de Satan qui sera alors le seul souverain sur terre. [corrigé par Avec l'Immaculée. Le Frère Michel de la Sainte Trinité avait mis "seront souverains", mais en allemand, on a le mot "ist". Ici, la traduction de Chiesa viva est meilleure.]
«"Ce sera un temps qu'aucun roi ni empereur, aucun cardinal ni évêque n'attend, et il viendra quand même selon le dessein de mon Père pour punir et venger. Plus tard, cependant, lorsque ceux qui survivront à tout seront encore en vie on invoquera de nouveau Dieu et sa magnificence et l'on servira de nouveau Dieu comme naguère, lorsque le monde n'était pas encore aussi corrompu. J'appelle tous les vrais imitateurs de mon Fils Jésus-Christ, tous les vrais Chrétiens et les Apôtres des derniers temps ! Le temps des temps vient et la fin des fins si l'humanité ne se convertit pas et si cette conversion ne vient pas d'en haut, des dirigeants du monde et des dirigeants de l'Église. Mais malheur si cette conversion ne vient pas et si tout reste tel que c'est, car en vérité, tout sera pire encore. [dernière expression arrangée par Avec l'Immaculée pour essayer de suivre davantage le texte allemand]. Va mon enfant et proclame-le ! Je me tiendrai pour cela toujours à tes côtés, en t'aidant."
« Je précise une fois de plus que ceci n'est pas le texte du message original tel que la Mère de Dieu l'a révélé le 13 octobre 1917 à l'ex-petite voyante Lucie, actuellement carmélite, mais un extrait du troisième message de Fatima tel qu'il circule en ce moment dans les milieux diplomatiques. Comme on me l'assure, le texte authentique du message est encore bien plus dur et plus accablant que l'extrait relaté ci-dessus. Cependant il n'est pas inéluctable dans ses conclusions, car il place la conversion de l'humanité avant sa perdition. Comment l'humanité se décidera-t-elle ? Cette question reste, avant comme après, ouverte... 
Louis Emrich. »

« L'OBJET PRINCIPAL DU MESSAGE DE FATIMA RESTE SECRET D'ÉTAT DU VATICAN »
Le 1er novembre 1963, "Neues Europa" ajoutait ce complément au sujet du Secret de Fatima :
«Dans la dernière édition de "Neues Europa", nous avons précisé formellement que le texte que nous y avons publié du troisième message de Fatima ne constituait que l'extrait qui en est connu dans les milieux diplomatiques. La partie la plus importante, la quintessence des révélations de la Mère de Dieu nous y manquait. II s'agit en l'occurrence des paroles de la Sainte Vierge prédisant des événements qui auront lieu à Rome et ce qui adviendra du Vatican et de la papauté à l'aube du jour J, lorsque l'humanité se verra livrée au châtiment divin. Le passage qui y est relatif et qui forme la base et la conclusion de la troisième prédiction de Fatima, en a été intégralement détaché et restera jusqu'à nouvel ordre secret d'État du Vatican. (...)

Connait-on le vrai secret ? 
Pour répondre à cette question, procédons par élimination:
- Akita est diabolique, donc ce n'est pas le vrai secret.
- Nous savons que le texte authentique du secret est court et tient sur une seule feuille (cf. p. 437 du livre Toute la vérité sur Fatima, tome III). Cela tombe mal pour le Vatican qui produit quatre feuilles lors de la soi-disant révélation du secret en 2000. On sait donc que le secret publié par le Vatican est un faux. (Pour une étude très intéressante sur le nombre de feuilles et certains mensonges du Vatican, voir la page de ce livre) Voici donc le faux secret sur 4 feuilles :




Neues Europa pris dans son ensemble est un grand texte qui ne tient pas sur une feuille et contient plusieurs erreurs théologiques ou de dates, avec des passages imitant le secret de la Salette. Donc Neues Europa pris dans son ensemble est faux. 
- Reste donc à étudier la thèse défendue par Chiesa viva. La question est la suivante : est-il vrai oui ou non que le cardinal Ottaviani a caché in extenso (précise Chiesa viva) le troisième secret de Fatima dans le texte diplomatique rédigé par lui-même à l'intention des gouvernements et publié par Neues Europa?

Tout d'abord, posons-nous la question suivante : Peut-on avoir confiance de façon générale, dans le cardinal Ottaviani qui a signé le Bref examen critique du nouvel Ordo Missae ?

cardinal Ottaviani

- nous voyons qu'il est bien présenté par la franc-maçonnerie :
Un grand maître de la franc-maçonnerie italienne, Armando Corona, a affirmé à 30 giorni de janvier 1990 qui lui demandait pourquoi la franc-maçonnerie n'avait pas été condamnée au concile : "La Curie romaine elle-même n'avait rien contre nous. Le cardinal Ottaviani, par exemple, connaissait assez bien la franc-maçonnerie. Le cardinal Siri connaissait nombre de nos frères (...)."





- Le cardinal Ottaviani s'est défilé honteusement au sujet de la nouvelle messe. Le 17 février 1970, il écrit à Dom Lafond, à propos des suites du Bref examen critique :
De ma part je regrette seulement que l'on ait abusé de mon nom dans un sens que je ne désirais pas, par la publication d'une lettre que j'avais adressée au Saint-Père sans autoriser personne à la publier.
Je me suis profondément réjoui à la lecture des Discours du Saint-Père sur les questions du Nouvel Ordo Missae, et surtout de ses précisions doctrinales contenues dans les Discours aux Audiences Publiques du 19 et du 26 novembre : après quoi, je crois, personne ne peut plus sincèrement se scandaliser. Pour le reste il faudra faire une oeuvre prudente et intelligente de catéchèse afin d'enlever quelques perplexités légitimes que le texte peut susciter. Dans ce sens je souhaite à votre Note Doctrinale et à l'activité de la Militia Mariae une large diffusion et succès.

- Dans le tome III du Frère Michel de la sainte Trinité Toute la vérité sur Fatima - le troisième secret, il est démontré de façon détaillée que le cardinal Ottaviani a menti à plusieurs reprises, cf. annexe 1, le cardinal Ottaviani parle du troisième secret de Fatima. (11 février 1967- 7 juillet 1977) p.483 à 493. 

- On voit page 491 du même livre que le cardinal Ottaviani se réjouit "des indices de succès de cet œcuménisme qui toujours davantage rapproche fraternellement les peuples" (sic). Il dit qu'une "espérance nouvelle" est ainsi offerte au "monde chrétien" et que notre "rédemption approche". (cf. fin de sa conférence du 11 février 1967).

- Le 7 juillet 1977, il affirme dans une lettre à Don Stefano Andreatta que le secret de Fatima est bien gardé et n'a jamais été publié (cf. p. 493 du même livre) : « (...) Je dois vous communiquer que les nombreux textes publiés en divers journaux ou livres sont tous le fruit de la supposition de ceux qui pensent qu'ils peuvent le déduire des éléments recueillis dans différents livres ou publications. Le vrai texte du 'Secret', écrit par la voyante Lucie et envoyé au pape Jean XXIII [ndlr  : faux. Le secret a été remis à Pie XII le 16 avril 1957 et conservé dans un coffret dans son bureau. cf. ibid. p.323 - 324], est resté véritablement secret (...)"

- Certains passages du Frère Michel de la Trinité sont repris dans cet article qui compare le Cardinal Ottaviani à Dr Jekyll et Mr Hyde. La conduite d'Ottaviani n'a pas toujours été traditionnelle pendant le concile. Il avait, paraît-il, des revirements bizarres. Cet article émet l'hypothèse, sans prendre position définitivement, qu'Ottaviani, forcé à mentir parfois, aurait fait exprès d'émailler d'énormes mensonges ses mauvaises déclarations afin de prévenir ainsi de façon détournée qu'il était forcé d'agir ainsi. C'est peut-être vrai. Mais il possible aussi qu'Ottaviani ait été chargé d'intoxiquer le mouvement traditionaliste de l'époque. De toute façon, les éventuelles menaces qu'il aurait reçues ne l'excusent pas pour autant. La soutane des cardinaux est rouge parce qu'ils doivent être prêts au martyre. Donc on ne peut pas avoir confiance en Ottaviani. 


Devrions-nous croire les propos qu'Ottaviani aurait tenu à l'abbé Villa en cachette, sur l'hypothèse qu'il aurait été forcé par ailleurs de tenir un discours contradictoire ? Certainement pas. Il est très possible qu'Ottaviani ait été franc-maçon, tout en faisant semblant de soutenir Don Luigi. Parmi les franc-maçons, il y a toujours ceux qui jouent aux conservateurs et ceux qui sont ouvertement révolutionnaires. Qui nous dit qu'Ottaviani ne jouait pas un double jeu ? En tout cas, étant donné le nombre de mensonges et de compromissions qu'il a faites, qu'il ait été ou non franc-maçon, on peut conclure qu'on ne peut pas lui faire confiance.


Essayons de raisonner :
1) On sait par le Frère Michel de la Sainte Trinité que le texte du vrai secret doit commencer par la phrase suivante, rajoutée par Sr Lucie au manuscrit du quatrième mémoire du 8 décembre 1941 : Au Portugal se conservera le dogme de la foi. On sait que le texte doit être la continuation de cette phrase. Or le texte révélé par le cardinal Ottaviani à Don Luigi commence par : Sur toute l'humanité viendra un grand châtiment, pas encore aujourd'hui ni même demain mais dans la deuxième moitié du vingtième siècle. Cette phrase n'est pas dans la continuité de Au Portugal se conservera le dogme de la foi. Il est évident qu'il manque au moins une transition entre les deux idées. 

2) On sait aussi que le texte du troisième secret se termine par : A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et un certain temps de paix sera accordé au monde. Cette phrase ne figure pas dans Neues Europa. Non seulement elle ne figure pas dans le texte mais elle ne peut se rajouter non plus logiquement derrière la dernière phrase du texte donné par Chiesa viva et qui est En dernier lieu (en anglais at last), alors que ceux qui survivront à tous ces événements, seront encore en vie, ils proclameront à nouveau Dieu et sa Gloire, et Le serviront comme autrefois, quand le monde n’était pas si perverti.
La dernière phrase considérée comme authentique par Chiesa viva commence par : en dernier lieu. Il n'est donc pas possible de faire commencer la phrase suivante par à la fin. Syntaxiquement, ce serait très maladroit, puisque la phrase précédente commence déjà par en dernier lieu. Ce serait donc un dernier lieu qui n'est pas le dernier mais l'avant-dernier. 
En fait, dans le vrai texte de Neues Europa, cette dernière phrase est un peu différente et commence par "später" mot allemand qui signifie "plus tard". Le problème est qu'Ottaviani aurait donc donné à Don Luigi les phrases du secret à partir d'un texte erroné de Neues europa. Ce n'est pas très sérieux. Voilà ce que donnerait la fin du "troisième secret" avec le vrai texte de Neues europa : "(...) Partout régnera la mort élevée à son triomphe par des hommes égarés et par des valets de Satan qui seront alors les seuls souverains sur terre. Plus tard, cependant, lorsque ceux qui survivront à tout seront encore en vie on invoquera de nouveau Dieu et sa magnificence et l'on servira de nouveau Dieu comme naguère, lorsque le monde n'était pas encore aussi corrompu. A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et un certain temps de paix sera accordé au monde." 
Cet arrangement va encore moins bien qu'avec le texte de Don Luigi Villa. En effet, la phrase du milieu du texte (en mauve)-- qui est la dernière du texte reconnu de Neues europa-- parle d'un moment qui se passe bien APRES la conversion de la Russie et qui est postérieur dans le temps aux événements décrits par la phrase en rouge. En effet, le triomphe du Cœur Immaculé de Marie et la conversion de la Russie arriveront AVANT le moment où, les survivants étant encore en vie, l'on servira Dieu comme naguère. Les deux phrases ne sont donc pas compatibles. Il aurait fallu mettre la phrase en rouge avant la phrase mauve. Mais dans ce cas, la phrase mauve devrait être entièrement remaniée pour clôturer le texte sans que cela fasse un effet de charabia. Donc les deux phrases authentiques du secret  (Au Portugal etc. et A la fin mon Coeur Immaculé etc.) ne cadrent pas avec le texte de Neues europa présenté par Ottaviani à Don Luigi Villa.

3) Le message de Neues Europa ne parle pas de la Russie, alors que la dernière phrase du vrai secret montre bien que tout sera centré autour de ce pays, de la conversion duquel dépendra la paix du monde : A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et un certain temps de paix sera accordé au monde. 

4) On remarque que "la dame d'Akita" et Neues Europa disent la même chose en substance. Or on sait qu'Akita vient du démon, donc le démon d'Akita n'a rien contre le secret de Neues Europa auquel il essaye au contraire de donner de la publicité, (obligeamment relayé en cela par Mgr Ito). La seule information marquante de Neues Europa qui soit différente d'Akita est la date de la deuxième moitié du XXème siècle. Mais la phrase en japonais supprimée par les traductions anglaises et françaises parle en 1973 de l'imminence des événements et Mgr Ito le pensait aussi. Donc nous pouvons conclure : Akita et Neues Europa : même combat. Neues Europa ne gêne pas le démon, au contraire. Il veut répandre ce texte.

5) Le cardinal Ottaviani a écrit ce texte diplomatique bien évidemment avec l'accord du Vatican, puisqu'il s'agissait de montrer ce texte aux gouvernants des deux grandes puissances mondiales : l'URSS et les USA. C'était donc une démarche importante qui a été supervisée par Paul VI. Neues europa écrit : Le pape Paul VI a permis non seulement à Kennedy mais aussi à Khrouchtchev de jeter un regard sur certaines parties du troisième message de Fatima. Si ce texte diplomatique contient le troisième secret, Paul VI a donc vu qu'il révélait le " troisième secret". Or, il a laissé faire. Donc de deux choses l'une : soit il voulait révéler "le secret", soit le texte écrit par Ottaviani ne recèle pas le troisième secret. Si Paul VI voulait révéler le secret, il lui suffisait de le publier clairement sans l'entremêler de mensonges. Donc il ne voulait pas révéler le secret. Donc le texte de Neues europa ne contient pas le troisième secret.

6) Le Vatican n'a pas démenti Neues Europa sur le coup et a demandé à Ottaviani d'affirmer que le secret n'avait pas été révélé plusieurs années après, dans une conférence du 11 février 1967. Il n'y a jamais eu de communiqué officiel du Vatican allant contre Neues europa. C'est donc que ce texte ne le gênait pas. Or on sait que le vrai secret gêne le Vatican qui a toujours refusé de le publier. 

7) On voit qu'à Fulda, en 1980, Jean-Paul II a repris une phrase de Neues Europa donnée comme authentique par Don Luigi Villa. Donc Jean-Paul II ne voyait pas d'inconvénient à continuer de mettre en avant ce texte. On ne peut pas dire que cela lui a échappé par étourderie puisqu'il a remercié par la suite un prêtre pour sa transcription. Le père Kramer a pu recouper l'information de l'authenticité des propos de Fulda auprès d'autres personnes(1). Donc Neues Europa est mis en avant officieusement par Jean-Paul II, qui, on le sait, était très probablement franc-maçon.

8) Le cardinal Ratzinger aurait affirmé en aparté à Mgr Ito et à l'ambassadeur Howard Dee que le message d'Akita était celui de Fatima. Donc cela revient également à accréditer Neues Europa qui dit en substance la même chose et qui est officieusement présenté comme le message de Fatima par Ottaviani et Jean-Paul II.(2)

9) En 1960, juste après la lecture du secret, Jean XXIII a dit  : « cela ne concerne pas les années de mon pontificat ». Or le texte contenu dans Neues Europa parle d'une guerre et d'un châtiment qui éclateront dans la deuxième moitié du XXème siècle. C'est la seule date qui y figure. Donc si le texte donné par Ottaviani était vraiment le troisième secret, Jean XXIII ne pouvait pas dire avec certitude que ce texte ne se rapportait pas à son pontificat. S'il a pu le dire avec autant de certitude, c'est qu'il y a dans le vrai secret soit le nom d'un pape qui n'est pas le sien, soit une date précise suffisamment éloignée de 1960. Donc le texte révélé ne correspond pas à la déclaration de Jean XXIII.

10) Le message de Neues europa dénonce la crise de l'Eglise de façon ambiguë, de telle sorte qu'on ne sait pas si le pape est bon ou mauvais. Vatican II et les mauvaises actions des conciliaires ne sont pas dénoncées. Tout est rédigé de façon à établir un consensus entre les traditionalistes et les conciliaires. Ce texte de Neues europa est tellement peu précis qu'il n'empêche pas qu'on puisse canoniser Jean-Paul II ou Paul VI, par exemple. La Sainte Vierge aurait dénoncé les fauteurs d'erreur plus clairement, pour que nous sachions qui est qui. 

11)  Ce faux secret annonce un châtiment terrible (c'est-à-dire le feu et les inondations) et une grande guerre pour la deuxième moitié du XXème siècle. La grande guerre n'a pas eu lieu, comme annoncé, dans la deuxième moitié du XXème siècle. Nous l'attendons. L'on objecte que de même que la seconde guerre mondiale a commencé officiellement en 1939 sous Pie XII, alors qu'elle a été annoncée par Notre-Dame sous Pie XI, de même la troisième guerre mondiale aurait été commencée au XXème siècle... On peut répondre que s'il est clair que l'Anschluss autrichien du 12 mars 1938, qui a été une annexion armée de toute l'Autriche sous la menace et par surprise, peut être à juste titre considéré comme le début de la seconde guerre mondiale, il n'est pas évident en revanche de voir où et quand la troisième guerre mondiale aurait commencée au XXème siècle. Nous n'avons rien eu de semblable. L'objection selon laquelle il est possible que cette guerre ait commencé sans que nous en apercevions ne tient pas, car cela fait treize ans que le troisième millénaire est commencé. Quant au grand châtiment, promis également par le texte de Neues Europa pour le XXème siècle (cf. première phrase donnée par Chiesa viva : Sur toute l'humanité viendra un grand châtiment, pas encore aujourd'hui ni même demain mais dans la deuxième moitié du vingtième siècle, il n'est manifestement pas arrivé non plus.


Entrée des blindés allemands à Vienne lors de l'Anschluss autrichien



12) Il est frappant de constater, maintenant que nous savons que le texte de Neues europa n'est pas celui du troisième secret mais a été forgé par les conciliaires, que le démon reprend des passages entier de ce texte à Akita. Il agit donc de connivence et en synergie avec les autorités conciliaires. Il existe une véritable complicité entre eux. Nous avions déjà survolé le cas des "prophéties de Jean XXIII, dites sous influence démoniaque, lors d'une cérémonie maçonnique. Nous avons aussi vu des traces de satanisme chez Paul VI, dans les ouvrages de l'abbé Villa. 


salle Paul VI au Vatican. 
Cette décoration satanique a été voulue et supervisée de façon détaillée par Paul VI.


Chez Jean-Paul II également, nous avons trouvé également des signes  de connivence avec le démon

Conclusion :
Est-il possible que la Sainte Vierge puisse en 1917 parler au futur d'une infiltration maçonnique dans l'Eglise ? Nous en doutons car nous avons déjà eu le cas, en 1903, du cardinal franc-maçon Rampolla qui a failli être élu pape à la place de Saint Pie X, ce qui montre que l'infiltration maçonnique était très bien avancée à cette époque. Admettons cependant que l'infiltration n'était pas aussi avancée et que la sainte Vierge ait pu encore parler au futur... Même ainsi, le message de Neues europa donné par Ottaviani à Don Luigi n'est cependant pas le vrai, puisqu'il ne correspond pas avec la partie connue du message de Fatima. Le message de Neues Europa, nous l'avons vu, ne gène ni les conciliaires, ni les francs-maçons, ni le démon. Nous avons pour source d'information un cardinal Ottaviani qui ment comme il respire (cf. Frère Michel de la Sainte trinité, Tome III, p.483 à 493), un pape franc-maçon, Paul VI, qui a supervisé le texte, un autre pape franc-maçon, Jean-Paul II, qui ment effrontément lui aussi (son interview de Fulda est complètement opposée au "secret" révélé par lui en 2000. Puisqu'il a menti en 2000, pourquoi n'aurait-il pas menti à Fulda ?) Nous avons un cardinal Ratzinger qui joue apparemment le même jeu que Jean-Paul II, auprès de Mgr Ito et de l'ambassadeur Howard Dee...
On voit donc apparaître une ligne de conduite assez homogène chez les grands personnages du Vatican : officieusement, ils alimentent et satisfont la curiosité des catholiques en défendant la thèse de Neues europa. Officiellement, ils font semblant d'être obligés de se taire et font croire qu'ils subissent des pressions. Cela aide à faire passer le message de Neues europa qui n'en devient que plus authentique aux yeux des gens, puisqu'il est révélé sous le sceau du secret, en aparté, ou bien en petit comité, comme si le "secret" "échappait" à ces personnages pourtant rompus à tous les artifices diplomatiques. Tous ces discours officieux qu'on s'arrange pour faire filtrer dans le public sont à notre avis de l'intox. Neues europa n'est pas plus véridique que le faux secret révélé en l'an 2000. Le texte de Neues europa a été forgé de toutes pièces par Ottaviani et Paul VI, et Don Luigi a été intoxiqué par Ottaviani, sur ordre de Paul VI, afin de répandre Neues europa. Peut-être Don Luigi s'en doutait-il à moitié et avait-il un doute, ce qui expliquerait qu'il n'a pas écrit de brochure sur Neues europa de son vivant. Il est étonnant qu'il ne l'ait pas fait après la mort d'Ottaviani en 1979... Il a dit à Franco Adessa qu'il n'en parlait pas parce qu'il s'agissait d'une apparition privée et que ce n'était pas de foi, mais à notre avis, cette discrétion surprenante et cette sorte de répugnance à parler venaient également d'une intuition... De toute façon, le fait qu'Ottaviani et Paul VI mélangent le soi-disant "troisième secret" de Fatima avec des mensonges énormes, dans le même texte, leur font perdre toute crédibilité. Si si no no. Tout ce qui ne suit pas ces règles vient du démon.

Lire l'article n°4 sur Akita

Premières informations sur le symbolisme du chiffre 101 dans Akita

Notes :
(1) "The Fatima crusader But how do we know that the accounts of what the Pope said at Fulda are accurate?


Father Kramer: Some people have questioned whether Pope John Paul II actually made those statements about the Third Secret at Fulda. But that objection cannot be sustained. First of all, there was a lady journalist who took down all the Holy Father’s words and published a transcript in a magazine called Stimme des Glaubens [Voice of Faith]. The Vatican has never questioned the accuracy of the quotations in that article. Then there was a second witness, a German priest, who also wrote down word for word what the Pope had said on that occasion. And afterwards he told the Pope he had done this and the Pope thanked him for it.

Now, I speak and read German myself, and I read the German text prepared by the German priest when I was traveling near Fulda back in 1983. The Mother Superior of a German community of nuns showed me the text and it was identical to the text that had been published by the lady journalist. So, the German priest and the lady journalist gave identical testimony concerning what the Pope said at Fulda. So, either they took it down in shorthand or else had tape recorded the Pope’s address. But word-for-word the texts were identical. So, I don’t think there can be any serious challenge to the authenticity of the Pope’s remarks at Fulda."



(2) Fr Kramer : In fact, Catholic World News reported on October 11, 2001 that Howard Dee, former Philippine ambassador to the Vatican, said in a 1998 interview with Inside the Vatican magazine that “Bishop Ito [the local bishop of Akita, now deceased] was certain Akita was an extension of Fatima, and Cardinal Ratzinger personally confirmed to me that these two messages, of Fatima and Akita, are essentially the same.” 


(3) Texte de Neues Europa en allemand  correspondant au texte français donné par le Frère Michel de la Sainte Trinité. Il est légèrement différent du texte donné par Chiesa viva, principalement dans les parties qui ne sont pas considérées comme le secret.

Die Version von "Neues Europa"

Die teilweise gefälschte, von Louis Emrich am 15. Oktober 1963 in seiner Wochenschrift "Neues Europa" herausgegebene politisch-diplomatische Version des dritten Geheimnisses von Fatima :

Sorge dich nicht, liebes Kind, ich bin die Muttergottes, die zu dir spricht und dich bittet, die folgende Botschaft in meinem Namen der ganzen Welt zu verkünden.

Du wirst dabei stark angefeindet werden. Doch sei stark im Glauben und du wirst alle Anfeindungen überstehen. Höre und merke es dir, was ich dir sage: Die Menschen müssen sich bessern. Sie müssen um die Vergebung der Sünden flehen, die sie begangen haben und weiterhin noch begehen werden. Du verlangst ein Wunderzeichen von mir, damit alle Welt meine Worte versteht, die ich durch dich zur Menschheit spreche. Das Wunder hast du soeben gesehen. Es war das große Sonnenwunder! Alle haben es gesehen, Gläubige und Ungläubige, Bauern und Städter, Wissenschaftler und Zeitungsleute und Laien und Priester. Und nun verkünde in meinem Namen:

Über die ganze Menschheit wird eine große Züchtigung kommen, noch nicht heute und noch nicht morgen, aber in der zweiten Hälfte des 20. Jahrhunderts. Was ich in La Salette bereits durch die Kinder Melanie und Maximin zum Ausdruck brachte, wiederhole ich heute dir gegenüber. Die Menschheit hat sich nicht so entwickelt, wie es Gott erwartete. Die Menschheit hat gefrevelt und das Geschenk, das ihr gegeben wurde, mit Füßen getreten.

Nirgends mehr herrscht Ordnung. Selbst in den höchsten Stellen regiert Satan und bestimmt den Gang der Dinge. Er wird es verstehen, sogar in die höchsten Spitzen der Kirche einzudringen. Es wird ihm gelingen, die Köpfe der Wissenschaftler zu verwirren, die Waffen [zu]* erfinden, mit denen man die Hälfte der ganzen Menschheit in wenigen Minuten vernichten kann. Er wird die Mächtigen der Völker in seinen Bann schlagen und sie veranlassen, daß diese Waffen in Massen erzeugt werden. Wenn sich die Menschheit dagegen nicht wehrt, werde ich gezwungen sein, den Arm meines Sohnes fallen zu lassen. Wenn die hohen Spitzen der Welt und der Kirche diesem Geschehen nicht in den Arm fallen, werde ich es tun und Gott, meinen Vater, bitten, das große Strafgericht über die Menschen kommen zu lassen.

Und siehe, Gott wird dann die Menschen strafen, noch härter und schwerer, als er sie durch die Sintflut gestraft hat. Und die Großen und Mächtigen werden dabei ebenso zugrunde gehen wie die Kleinen und Schwachen. Aber auch für die Kirche kommt eine Zeit allerschwerster Prüfungen. Kardinäle werden gegen Kardinäle und Bischöfe gegen Bischöfe sein. Satan tritt mitten in ihre Reihen. Und auch in Rom wird es große Veränderungen geben. Was faul ist, fällt und was fällt, soll nicht gehalten werden. Die Kirche wird verdunkelt und die Welt gerät in Bestürzung.

Der große, große Krieg fällt in die zweite Hälfte des 20. Jahrhunderts. Feuer und Rauch werden dann vom Himmel fallen und die Wasser der Ozeane werden verdampfen und die Gischt wird gen Himmel zischen und alles wird umstürzen, was aufrecht steht. Und Millionen und Abermillionen von Menschen werden von einer zur anderen Stunde ums Leben kommen, und die, welche dann noch leben, werden diejenigen beneiden, die tot sind.

Und Drangsal wird sein, wohin man schaut und Elend auf der ganzen Erde und Untergang in allen Ländern. Siehe, die Zeit kommt immer näher und der Abgrund wird immer größer und es gibt keine Rettung und die Guten werden mit den Schlechten sterben und die Großen mit den Kleinen und die Kirchenfürsten mit ihren Gläubigen und die Herrscher der Welt mit ihren Völkern und überall wird der Tod regieren, von irrenden Menschen zu seinem Triumph erhoben und von Knechten Satans, der dann der einzige Herrscher auf Erden ist.

Es wird eine Zeit sein, die kein König und Kaiser und kein Kardinal und Bischof erwartet, und sie wird dennoch kommen nach dem Sinne meines Vaters, um zu strafen und zu rächen. Später aber, wenn die, die alles überstehen, noch am Leben sind, wird man erneut wieder nach Gott und seiner Herrlichkeit rufen und Gott wieder dienen wie einstens, als die Welt noch nicht so verdorben war. Ich rufe auf alle wahren Nachfolger meines Sohnes Jesus Christus, alle wahren Christen und die Apostel der letzten Zeiten!

Die Zeit der Zeiten kommt und das Ende aller Enden, wenn die Menschheit sich nicht bekehrt und diese Bekehrung nicht von oben kommt, von den Regierenden der Welt und den Regierenden der Kirche. Doch wehe, wehe, wenn diese Bekehrung nicht kommt und alles bleibt, wie es ist, ja alles noch viel schlimmer wird.

Geh hin, mein Kind, und verkünde das! Ich werde dir dabei immer helfend zur Seite stehen.

NB : [zu]* il nous semble qu'il faille probablement retirer le "zu", si l'on veut signifier dans la traduction que ce sont les savants qui inventent ces armes. Le "zu" change le sens du texte et signifierait que c'est le démon qui invente les armes, mais dans ce cas, il faudrait ajouter un "und" devant die Waffen... Donc ce "zu" a probablement été mis par erreur, nous semble-t-il.