samedi 16 novembre 2013

II - Que penser des apparitions d'Akita ? : Les indices du 2ème message - une doctrine erronée sur le déluge dans le 3ème message. Bonus : Photos et vidéos de l'arche sur le mont Ararat

II- Que penser des apparitions d'Akita ?
 Les indices du 2ème message. Une doctrine erronée sur le déluge dans le 3ème message. Bonus : Photos et vidéos de l'arche de Noé sur le mont Ararat

Lire l'article n°1 sur Akita sur ce lien

2ème Message d'Akita : 
3 août 1973, premier vendredi du mois
NB : il n'y a rien de vraiment très grave dans ce deuxième message, mais plusieurs petits indices intéressants. L'étude de ce texte en vaut quand même la peine. Elle permet de voir comment le Malin procède. On voit tous les bons sentiments qu'il cultive et les prières qu'il réclame... Mais il ne peut s'empêcher cependant de faire dépasser le bout de sa queue à plusieurs reprises.

 Sr Agnès raconte :
"(...) Ce jour-là, l'ange gardien est apparu, ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps, et il a récité le chapelet avec moi. Pendant ce temps, j'avais à l'esprit les questions de Monseigneur et je priais secrètement que l'occasion me soit donnée de les formuler. L'ange avait-il deviné mon désir? L’occasion me fut donnée rapidement : 
" Tu as quelque chose à demander? Vas-y, tu n'as pas à te gêner, dit-il avec un sourire en penchant un peu la tête. Alors, prenant mon courage à deux mains, très impressionnée, j'entamai le premier mot, quand soudain, de la statue de Marie, j'entendis comme la première fois la voix d'une indicible beauté:
" Ma fille, ma novice, aimes-tu le Seigneur? Si tu aimes le Seigneur, écoute ce que j'ai à te dire. C'est très important. Tu le transmettras à ton Supérieur."
Commentaire d'Avec l'Immaculée :
La réflexion de l'ange : "vas-y, tu n'as pas à te gêner" est trop naturelle, terre-à-terre, inutile. Ce n'est le ton d'aucune apparition reconnue (Lourdes, Fatima, Rue du Bac etc.)
Mais il y a une chose encore plus bizarre : au moment où Agnès s'apprête à ouvrir la bouche pour formuler les questions, sur l'invitation de l'ange, la "dame" d'Akita lui coupe la parole et lui demande de façon pressante de l'écouter. C'est complètement illogique. On dirait qu'il y a un manque de synchronisation entre l'ange et la "dame"... Comme s'ils ne s'étaient pas concertés suffisamment auparavant en répétant leur rôle... Cette confusion est caractéristique du démon. 
On sait aussi que la Sainte Vierge est toujours d'une politesse exquise et d'une grande douceur avec les voyants. Par exemple, elle a vouvoyé Bernadette. Dans aucune apparition reconnue on n'a vu la sainte Vierge faire la moindre incorrection et couper la parole à un ou une voyante... Surtout quand c'est sur l'injonction d'un ange qu'un voyant s'apprête à parler. Cette erreur sans gravité apparente est vraiment symptomatique d'une apparition démoniaque.

Suite du deuxième message d'Akita :
" Beaucoup d'hommes en ce monde affligent le Seigneur. Je souhaite des âmes pour Le consoler. Pour adoucir la colère du Père Céleste, je souhaite, avec mon Fils, des âmes qui réparent, par leur souffrance et leur pauvreté, pour les pécheurs et les ingrats."
"Pour faire connaître au monde sa colère, le Père Céleste s'apprête à infliger un grand châtiment à l'humanité entière. Avec mon Fils, je suis intervenue tant de fois pour apaiser le courroux du Père. J'ai empêché la venue de calamités en lui offrant les souffrances du Fils sur la Croix, son précieux Sang, les âmes bien-aimées qui le consolent et forment la cohorte des âmes victimes. Prière, pénitence et sacrifices courageux peuvent adoucir la colère du Père. Je le désire aussi de ta communauté. Qu'elle aime la pauvreté, se sanctifie et prie en réparation des ingratitudes et des outrages de tant d'hommes."
Commentaire d'Avec l'Immaculée :
La phrase en gras est intéressante et ne va pas.  Raoul Auclair transcrit ce passage ainsi. On lit :
Le Père s’apprête à laisser tomber un châtiment sur toute l’humanité pour faire connaître sa colère contre ce monde.
C'est une erreur théologique. C'est mal dit. C'est ambigu. Dieu ne fait pas tomber un châtiment pour faire connaître sa colère mais pour punir les péchés du monde. Le but de Dieu n'est pas de faire connaître sa colère mais de sauver les hommes, si besoin par un châtiment qui les fait rentrer en eux-mêmes. C'est une nuance importante. L'état d'esprit de Dieu n'est pas bien rendu, ici. Ce qui est décrit ressemble à l'état d'esprit d'un dieu païen.

Suite du message :
Récitez la Prière des Servantes de l'Eucharistie en prenant bien conscience de son contenu; mettez-la en pratique; offrez en réparation des péchés. Que chacune s'efforce, selon ses capacités et sa position, de s'offrir entièrement au Seigneur."
Même dans un Ordre séculier, la prière est nécessaire. Déjà, les âmes qui veulent prier sont en train d'être rassemblées. Sans trop vous attacher à la forme, soyez fidèles et ferventes à la prière pour consoler le Maître. "
Commentaire :
Etant donné le contexte conciliaire des réformes liturgiques -- nous sommes en 1973 -- et étant donné l'évolution de la communauté d'Akita qui n'a que trop bien suivi ces réformes (à part la communion dans la main qui a été abandonnée, à présent), ce conseil de ne pas trop s'attacher à la forme, même s'il est vrai en soi, (à condition de  respecter la règle de la communauté religieuse et les prières officielles de l'Eglise), est ici mauvais. On peut voir à deux signes l'évolution moderniste de la communauté : l'habit des sœurs a progressivement changé. L'autel de la messe de Mgr Ito, est à la japonaise.

 Costume à la période de sa profession, à l'époque des premières apparitions.

Costume de Sr Agnes Sasagawa après la profession


Costume actuel : Sr Agnès (à gauche) avec sa mère supérieure (à droite).

Mgr Ito dit la Messe à Akita. Autel moderne à la japonaise (table basse) pour dire la messe. Croix d'autel stylisée posée à plat. Tout est réduit à la plus simple expression.
(source vidéo A hill of Redemption)

Suite du message :
Après un silence:
" Ce que tu penses dans ton cœur, est-ce vrai? Es-tu vraiment décidée à devenir la pierre rejetée? Ma novice, toi qui veux être sans partage au Seigneur, pour devenir l'épouse digne de l'Époux, prononce tes vœux en sachant que tu dois être fixée sur la croix avec trois clous. Ces trois clous sont la pauvreté, la chasteté et l'obéissance. Des trois, l'obéissance est le fondement. Dans un total abandon, laisse-toi conduire par ton Supérieur. Il saura te comprendre et te diriger. "
Commentaire :
Ce conseil, étant donné l'attitude de Mgr Ito vis-à-vis des apparitions d'Amsterdam, et d'autres éléments que nous verrons plus bas, est mauvais.

Sr Agnès :
"C'était une voix d'une beauté indéfinissable, comme il ne peut y en avoir qu'au Ciel. J'étais beaucoup trop impressionnée." 
(...) L'office allait bientôt se terminer quand la statue devint à nouveau resplendissante de lumière. L’une des Sœurs, qui se trouvait au premier rang, aperçut un liquide ruisselant comme de la sueur et sortit en informer les absentes.
Sœur Agnès qui avait la tête baissée et ne se doutait de rien, sentit soudain quelqu'un à côté d'elle. Elle leva les yeux et vit l'ange qui lui parla:
"Marie est encore plus triste que lorsqu'elle versait du sang. Essuie la sueur. "
Elle se joignit aux autres qui avaient apporté un sac de coton hydrophile. A cinq, elles épongèrent la sueur avec beaucoup de précaution et de dévotion. Tout le corps en était trempé. Elles avaient beau essuyer, essuyer... Un liquide semblable à de la sueur graisseuse suintait sans arrêt, surtout sur le front et sur le cou. A la stupéfaction générale se mêlait un chagrin partagé par toutes. Sœur K. pria avec des larmes dans la voix: "Sainte Marie, pardonnez-nous de vous causer tant de tristesse et de douleur. Nous vous demandons pardon pour nos péchés et nos fautes. Protégez-nous, aidez-nous! ", et chacune de s'appliquer à essuyer avec les autres l'endroit qui se présente devant ses yeux dans une commune intention de réparation et de vénération. Les cotons sont trempés à tordre.
Après le dîner, on retourne voir la statue: elle est à nouveau en sueur. Affolées, les Sœurs recommencent à essuyer. On entend même Sœur 0., qui n'est pas d'un naturel bavard, murmurer d'une voix triste: " Mon coton ne s'imbibe pas. On dirait que cela ne coule pas quand j'essuie." Aussitôt, comme en réponse à ses paroles angoissées, le coton qu'elle tient se met à boire comme une éponge trempée dans l'eau, ce qui l'impressionne beaucoup. Au bout d'un moment, l'une des Sœurs fait remarquer que les cotons sentent bon. (...)"
Commentaire : 
Ce petit signe du coton qui s'imbibe brutalement montre qu'il s'agit d'un phénomène dû à l'action d'un esprit angélique et non dû à une ruse d'un homme. On voit le plaisir que le démon a à impressionner les gens. On voit l'empressement à envoyer des signes matériels sensibles. Il a le goût du spectacle.

Le 3ème message du 13 octobre 1973
Ce message est très problématique. Dans cet article, nous n'étudierons que la première partie du message. La deuxième partie du message du 13 octobre sera étudiée dans un autre article.

Extrait du message du samedi 13 octobre 1973 de "la dame" d'Akita à Soeur Agnès Sasagawa :
" Comme je te l'ai déjà dit, si les hommes ne se repentent et ne s'améliorent pas, le Père infligera un châtiment terrible à l'humanité entière. Ce sera alors un châtiment plus grave que le déluge, tel qu'il n'y en a jamais eu auparavant. Un feu tombera du ciel et anéantira une grande partie de l'humanité, les bons comme les méchants, n'épargnant ni les prêtres ni les fidèles.
Les survivants se trouveront dans une telle désolation qu'ils envieront les morts. Les seules armes qui nous resteront alors seront le Rosaire et le Signe laissé par le Fils. Récitez chaque jour les prières du Rosaire. Avec le Rosaire, priez pour le Pape, les Évêques et les prêtres. (...)"
un châtiment plus grave que le déluge

La plupart de l'humanité sera détruite

Il y a une contradiction entre ces deux paroles (cf. images ci-dessus) car au déluge il y a eu huit personnes survivantes et ici il est sous-entendu que bien que la plupart de l'humanité sera détruite, il y en aura plus de huit qui survivront.

Ce passage des messages d'Akita pose un problème théologique car depuis toujours l'Eglise a cru et enseigné que le déluge n'avait laissé que huit personnes survivantes. Ce n'est que depuis Vatican II que cette vérité est remise en question par certains faux exégètes. Or le message d'Akita sous-entend ici que beaucoup plus de huit personnes ont survécu au déluge et que plus de huit personnes survivront au cataclysme promis.
Afin de ne pas faire de jugement hâtif sur Akita, nous avons vérifié cependant si cette opinion était acceptable et avons demandé à deux prêtres de la Résistance s'il était de foi de croire que le déluge n'avait laissé que huit personnes survivantes sur la terre. Ils ont répondu : oui. L'un d'eux nous a fourni toutes les références bibliques et doctrinales de l'article. Qu'il en soit remercié. Il écrit ceci :
"Je pense qu'il faut croire de fide que le déluge fut universel, au moins concernant les personnes, même si on peut discuter [pour savoir] s'il ne fut pas universel selon l'espace. C'est toute la question de l’authenticité des premiers 11 chapitres de la Genèse qui furent déclarés historiques par la Commission Biblique Pontificale."
- Dans la bulle Unam sanctam 18 novembre 1302, le pape Boniface VIII écrit : "(...) Unique en effet fut l'arche de Noé au temps du déluge, qui préfigurait l'unique Eglise ; achevée à une coudée, elle avait un seul pilote et chef, à savoir Noé, et hors d'elle, nous l'avons lu, tout ce qui subsistait sur terre fut détruit.
- Saint Pierre, dans sa deuxième épître, affirme  : II Pierre, ch.2, v.5 : (...)"il [ il = Dieu ] n'a pas épargné l'ancien monde mais n'a sauvé que sept personnes avec Noé, prédicateur de la justice, amenant le déluge sur le monde des impies"
- Saint Luc affirme : St Luc, XVII, 26-27 : "Et comme il est arrivé aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il aux jours du Fils de l'homme. Ils mangeaient et buvaient. Ils se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entre dans l'arche ; et le déluge vint et il les perdit tous."

Genèse chapitre VI :

(...) 5 Yahweh vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. 
6 Et Yahweh se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé dans son coeur, 
7 et il dit: " J'exterminerai de dessus la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'aux animaux domestiques, aux reptiles et aux oiseaux du ciel, car je me repens de les avoir faits. " 
(...)10 Noé marchait avec Dieu. Noé engendra trois fils, Sem, Cham et Japheth. (...)
13 Alors Dieu dit à Noé: "La fin de toute chair est venue devant moi, car la terre est pleine de violence à cause d'eux; je vais les détruire, ainsi que la terre. 
14 Fais-toi une arche de bois résineux; (...) 
17 Et moi, je vais faire venir le déluge, une inondation de la terre, pour détruire de dessous le ciel toute chair ayant en soi souffle de vie ; tout ce qui est sur la terre périra. 
18 Mais j'établirai mon alliance avec toi; et tu entreras dans l'arche, toi et tes fils, ta femme et les femmes de tes fils avec toi. 
19 De tout ce qui vit, de toute chair, tu feras entrer dans l'arche deux de chaque espèce, pour les conserver en vie avec toi; ce sera un mâle et une femelle. (...) 
Genèse, chapitre VII : 
Yahweh dit à Noé: (...) 
4 Car, encore sept jours et je ferai pleuvoir sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits, et j'exterminerai de la face de la terre tous les êtres que j'ai faits. " 
5 Noé fit tout ce que Yahweh lui avait ordonné. 
6 Il avait six cents ans quand eut lieu le déluge, une inondation de la terre. 
7 Noé entra dans l'arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils pour échapper aux eaux du déluge. 
(...)12 et la pluie tomba sur la terre durant quarante jours et quarante nuits. 
13 Ce même jour, Noé entra dans l'arche, avec Sem, Cham et Japhet, fils de Noé, la femme de Noé et les trois femmes de ses fils avec eux, 
14 eux et toutes les bêtes des diverses espèces, tous les animaux domestiques des diverses espèces, tous les reptiles des diverses espèces qui rampent sur la terre, et tous les oiseaux des diverses espèces, tous les petits oiseaux, tout ce qui a des ailes. (...)
20 Les eaux s'élevèrent de quinze coudées au-dessus des montagnes qu'elles recouvraient. 
21 Toute chair qui se meut sur la terre périt : oiseaux, animaux domestiques, bêtes sauvages, tout ce qui rampe sur la terre, ainsi que tous les hommes. 
22 De tout ce qui existe sur la terre sèche, tout ce qui a souffle de vie dans les narines mourut. 
23 Tout être qui se trouve sur la face du sol fut détruit, depuis l'homme jusqu'à l'animal domestique, jusqu'aux reptiles et jusqu'aux oiseaux du ciel; ils furent exterminés de la terre, et il ne resta que Noé et ce qui était avec lui dans l'arche. 
24 Les eaux furent hautes sur la terre pendant cent cinquante jours. 


Première conclusion : Il semble que Moïse, inspiré du Saint-Esprit quand il a écrit la Genèse, avait prévu qu'il y aurait contestation sur le nombre de survivants lors du déluge. Il répète et martèle à plusieurs reprises que tous les hommes sont morts lors du déluge, sauf Noé, sa femme, ses trois fils et les trois femmes de ses fils, soit huit personnes. Il faut retenir de cela qu'il est de foi de croire que huit personnes seulement ont survécu après le déluge. Si le châtiment à venir doit être "pire que le déluge", cela signifie donc, si l'on ne veut pas aller contre la foi, qu'il restera sur terre moins de huit personnes après le châtiment. Ce n'est évidemment pas ce que signifie la dame d'Akita. Elle sous-entend au contraire clairement qu'une partie de l'humanité a survécu au déluge et que plus de huit personnes survivront au cataclysme annoncé. Cela va contre la doctrine chrétienne. C'est donc une des nombreuses preuves que les apparitions d'Akita ne sont pas de Dieu.

Technique du démon dans de nombreuses fausses apparitions :
- le vrai est mélangé au faux (il est vrai qu'un châtiment arrivera. Mais il ne sera sûrement pas pire que le déluge. Même s'il sera terrible, il restera largement plus de huit survivants.) Mais c'est vrai qu'il faut dire le Rosaire.
- une notion de désespéranceLes survivants se trouveront dans une telle désolation qu'ils envieront les morts. 
Cette idée que les survivants envieront les morts est dans le texte du faux troisième secret de Fatima publié par Neues Europa. Nous y reviendrons dans un prochain article.
- de bons conseils spirituels sont donnés aussi bien dans les fausses apparitions que dans les vraies. (ex : prier en réparation des péchés)
- on constate une grande insistance sur les cataclysmes avec une volonté de faire peur
Remarquez la différence de ton avec le ton de la vénérable Elisabeth Canori Mora dont la publication de la vie et de certaines révélations, en 1953, a reçu trois imprimatur. Les textes ci-dessous sont extraits de son Journal, publié en 1996. Certains des passages les plus forts du Journal étaient déjà dans l'édition de 1953, et coïncident mot à mots avec les passages correspondants de 1996. Donc on présume qu'il n'y a pas eu de tricherie de la part des conciliaires et que l'édition de 1996 est fiable. 




Si un châtiment sévère est annoncé, il n'y a pas de trace de désespoir de la part des survivants, à l'inverse d'Akita.

N°257 (page 285, approximativement. Cf. lien du titre ci-dessus)

"Le monde entier était dans une très grave désolation ; le petit troupeau de Jésus-Christ adressait au Très-Haut des prières enflammées afin qu'Il daignât suspendre un tel massacre et une telle ruine. Selon le désir de ce petit nombre, les massacres causés par les hommes s'arrêtaient tandis que commençait celui infligé par Dieu.

Le ciel se couvrit d'un noir de suie, les foudres les plus terribles éclataient : soit elles brûlaient, soit elles réduisaient tout en cendres. La terre, pas moins que le ciel, était toute bouleversée. Les séismes les plus horribles, les gouffres les plus épouvantables causaient les derniers massacres sur la terre."

"De cette manière furent séparés les bons catholiques des faux chrétiens. Beaucoup de ceux qui auparavant niaient Dieu, Le confessaient et Le reconnaissaient pour le Dieu qu'Il est. Tous L'estimaient, L'adoraient, L'aimaient. Tous observaient Sa sainte loi. Tous les religieux et religieuses se soumettaient à la vraie observance de leurs règles. Le clerc séculier faisait l'édification de la sainte Eglise. Dans les ordres religieux fleurissaient des hommes de grande sainteté et de vie très austère. Le monde entier était dans la paix. Tout cela est écrit par obéissance."

Entre la page 484 et la page 488 (cf. lien ci-dessus).
"C'est pourquoi Dieu a décidé d'envoyer une punition effroyable sur la terre, pour laver ainsi tant de saletés et d'iniquités commises. Mais la prière des âmes de prédilection du Seigneur va retarder le châtiment.

Cependant ce temps terrible et redoutable viendra quand même ; Dieu alors fermera Ses oreilles et Il n'écoutera plus aucune prière mais, zélé à venger les torts gravissimes faits à Sa divine justice, Sa main armée punira sévèrement tout un chacun, sans que nul ne puisse ni fuir Sa main vengeresse ni y résister. Recommandons-nous chaleureusement au Seigneur pour qu'Il daigne nous faire miséricorde."

page 488 :

"Voilà ce qu'a ressenti mon âme pendant la sainte oraison quand elle se trouvait dans la plus profonde quiétude et toute absorbée en Dieu. Aucune précaution ne sera suffisante pour sauver les biens et les personnes, parce que devant la grande œuvre que le Seigneur accomplira nul ne pourra résister ni se sauver. Aussi toute prévention et toute précaution seront-elles vaines ; ce que l'on doit faire, c'est de recourir au Très-Haut, afin qu'Il daigne exercer Sa miséricorde infinie en nous comptant parmi ceux qu'Il a choisis et qui seront mis sous le glorieux étendard de la croix. Ces derniers seront tous sains et saufs, ainsi que leurs biens. Tous ceux qui conserveront dans leur cœur la foi en Jésus-Christ et qui garderont une conscience non contaminée par les fausses maximes du monde seront rassemblés sous cet étendard glorieux."

n°455 et 456 :
"Dieu permettra que tous ces hommes iniques soient punis par la cruauté des démons farouches, parce qu'ils se sont volontairement assujettis au pouvoir du démon et se sont ligués avec eux pour détruire la sainte Eglise catholique. Dieu permettra que ces hommes iniques soient punis par les méchants esprits d'une mort cruelle et impitoyable. (...) Mais heureusement les vrais et bons chrétiens bénéficieront de la puissante protection des glorieux apôtres saint Pierre et saint Paul. Ceux-ci veilleront sur eux afin que les esprits méchants ne puissent pas leur nuire ni à eux, ni à leurs biens ; ces bons chrétiens seront préservés des désastres impitoyables que multiplieront ces méchants esprits autant que Dieu le permettra, et pas davantage. Car ce Dieu immense est le maître du ciel, de la terre et de l'enfer, et la puissance des ténèbres ne peut faire aucun dommage sans Sa permission, sans Sa volonté. Dieu permettra à ces méchants esprits de multiplier les ruines sur la terre, ils dévasteront tous les endroits où Dieu a été outragé, profané, idolâtré et traité de manière sacrilège ; tous ces endroits seront démolis, abîmés, et ils perdront jusqu'à leur vestige."

"456 - Une fois punis les impies d'une mort cruelle et démolis les lieux indignes, tout à coup je vis s'éclaircir le ciel, et d'en haut je vis descendre sur la terre un trône majestueux où je voyais l'apôtre saint Pierre majestueusement vêtu d'habits pontificaux, escorté d'une kyrielle d'anges qui formaient autour de lui une couronne, en chantant des hymnes de gloire à son éloge, en lui rendant hommage comme prince de la terre. Aussitôt après, je vis de nouveau s'ouvrir le ciel et descendre en grande pompe et en majesté le glorieux saint Paul qui, grâce au pouvoir de Dieu, parcourait le monde entier en un clin d'œil et enchaînait tous les méchants esprits infernaux, les conduisant devant saint Pierre qui, par son puissant commandement, les renvoya dans les cavernes ténébreuses d'où ils étaient sortis. Au commandement de l'apôtre saint Pierre, tous retournèrent dans le gouffre de l'enfer."

"Alors une grande clarté apparut sur la terre ; elle indiquait la réconciliation de Dieu avec les hommes. Les anges conduisirent devant saint Pierre le petit troupeau de Jésus-Christ. Ce troupeau était celui des bons chrétiens qui, au temps du terrible châtiment, s'étaient réfugiés sous les arbres mystérieux, lesquels représentaient le glorieux étendard de la croix, signe de notre sainte religion catholique. Les fruits mystérieux des arbres sont les mérites infinis de Jésus crucifié qui, par amour du genre humain, voulut être suspendu à l'arbre de la croix.

Le petit nombre des chrétiens, une fois présenté devant le trône du grand prince des apôtres saint Pierre, tous ces bons chrétiens lui firent une profonde révérence et, en bénissant Dieu, ils Lui exprimèrent les plus humbles remerciements, ainsi qu'au saint apôtre pour avoir soutenu l'Eglise de Jésus-Christ et le christianisme afin qu'il ne s'égarât pas dans les fausses maximes du monde. Le saint choisit le nouveau pontife. L'Eglise fut réordonnée selon les préceptes de l'Evangile, les ordres religieux restaurés, chacun selon l'esprit de ses saints fondateurs et toutes les maisons particulières des chrétiens devinrent semblables à des couvents en étant toutes ordonnées à l'amour de Dieu et du prochain. De cette manière il se réalisa en un instant le triomphe, la gloire, l'honneur de l'Eglise catholique : par tous elle était acclamée, de tous estimée, de tous vénérée, tous la suivirent, en reconnaissant tous le vicaire du Christ, le Souverain Pontife."
Ces révélations d'une personne vénérable et ayant eu trois imprimatur avant la période conciliaire s'opposent à celles d'Akita qui disent que le châtiment du ciel sera aveugle et frappera tout le monde : "Un feu tombera du ciel et anéantira une grande partie de l'humanité, les bons comme les méchants, n'épargnant ni les prêtres ni les fidèles." dit la dame d'Akita, le 13 octobre 1973.
La vénérable Elisabeth Canori Mora dit au contraire qu'un tri sera effectué, lors du châtiment final.


Bilan : on constate que le ton est précis, plus mesuré chez Elisabeth Canori Mora ; les justes sont réconfortés et sont montrés comme priant avec ardeur et foi. La vénérable conseille de recourir avec confiance à Dieu et nous ne sommes pas incités au désespoir, comme dans le texte d'Akita. Nous sommes incités à l'espérance. Dieu n'est pas présenté comme un Dieu aveugle dans sa colère, il opère un tri, avec Elisabeth. (à suivre)



Note :
Pour aller plus loin - Sur l'existence du déluge et de l'arche de Noé : 
Voici les photos de l'arche de Noé et des archéologues (ce sont des évangélistes chinois et turcs) ayant retrouvé l'arche de Noé au mont Ararat le 28 avril 2010 :














On peut voir leur vidéo sur leur site officiel Noah's Ark


La datation du bois au carbone 14 révèle des matériaux, datant de 4800 ans, ce qui correspond à la date du déluge. Ce bateau énorme est à environ 4600 mètres d'altitude. Il est pris dans la glace. Il n'y a aucune partie métallique. Les pseudos-scientifiques qui proclament qu'il est impossible de faire tenir ensemble les morceaux d'un tel bateau sans parties métalliques sont ici réfutés par les faits.
«J’ai vu une structure construite avec des troncs d’arbre. Chaque tronc d’arbre était d’une largeur de 20 cm. J’ai vu des "tenons", qui sont des preuves d’une construction ancienne, précédant l’emploi des clous en métal. Nous avons marché environ 100 mètres vers un autre site. J’ai vu des pièces de bois cassées, d’une longueur de 20 mètres, enterrées dans le glacier. Après avoir examiné cette région, j’ai découvert que la structure en bois était couverte de glace et de roches volcaniques».
Vous avez ici un lien vers une vidéo intéressante et professionnelle, expliquant scientifiquement comment le déluge a pu se produire et réfutant de nombreuses objections sur le déluge. Cette vidéo est antérieure à l'expédition archéologique de 2010 et présente de nombreuses personnes ayant déjà vu et parfois même touché l'arche, auparavant. On explique dans cette vidéo qu'un tremblement de terre a coupé l'arche en deux morceaux qui sont sur la face nord du mont Ararat. L'expédition de 2010 et cette vidéo sont toutes les deux unanimes pour déclarer qu'il est impossible humainement pour l'homme de monter un tel bateau à 4600 mètres d'altitude, à moins d'avoir de puissants hélicoptères. Il y a donc eu une inondation. Il y a quelques légères réserves. Mais c'est une vidéo globalement excellente, passionnante, et qui renforce complètement la foi dans le déluge. A montrer à tous ceux qui doutent, en association avec les photos de 2010.