samedi 28 septembre 2013

Une nouvelle fondation importante de la Résistance en Colombie

Une nouvelle fondation importante de la Résistance en Colombie

source de l'interview : Non possumus




Cette interview pas ordinaire est une excellente nouvelle pour la Résistance ! Allez sur le site du nouveau monastère en Colombie pour voir le diaporama du monastère sur le lien ci dessous : 
http://benedictinos.jimdo.com/

Faire un don au monastère


Père, pouvez-vous nous donner des nouvelles du projet du nouveau monastère de Saint Joseph ?

Bien sûr. D'abord, je tiens à remercier tous les lecteurs et amis fidèles de Non possumus pour leur aide spirituelle et matérielle. Je veux parler du projet qui a bien évolué, avec l'aide de Dieu et de vous tous. La Providence nous a installés en Colombie. Il y a eu des signes importants qui nous ont appelés là-bas, maintenant nos projets sont donc dans ce pays. Ces derniers mois, ils se sont concrétisés et toute la Résistance nous appuie. Le projet est très avancé et un Monastère est déjà construit, (cela fait environ 6 ans que la construction est commencée), grâce à la foi de quelques familles qui ont voulu construire quelque chose qui servirait à la conservation de la foi. Sans savoir exactement à quel usage il serait destiné, ces familles ont commencé à construire un monastère et un couvent bénédictin, de par la façon dont il a été construit. Il est dans les montagnes, dans un endroit où il y a eu pendant quatre siècles des monastères. Ces personnes ont confié à Dieu leur travail afin qu'un jour, il y ait une maison religieuse et elles ont consacré le projet de maison religieuse à Saint Joseph . Alors, quand elles m'ont vu arriver avec le projet d'un monastère, elles m'ont offert cette construction, et après avoir analysé cela avec les supérieurs, nous avons vu que c'était le lieu le plus approprié pour commencer le projet du monastère Saint Joseph.

- Quand ouvrirez-vous le monastère et où est-il situé ?

Nous projetons d'ouvrir le 7 Octobre, avec cinq moines et avec l'aide du monastère de la Sainte-Croix du Brésil et de nombreux bienfaiteurs. Les nouvelles vocations commenceront à arriver l'année prochaine.

Saint Joseph a été chargé du projet depuis le début et nous sommes très heureux qu'il ait progressé si rapidement.

Le monastère est situé dans la région la plus bénie de la Colombie, à quelques kilomètres de la ville de Chiquinquira qui est le sanctuaire national de Notre-Dame du Rosaire, vocable sous lequel on invoque le plus la Sainte Vierge en Colombie. Il est également à moins de 500 m d'un ancien monastère dominicain, qui a été construit dans cette région parce que l'Apôtre Barthélemy, lors d'une apparition, a demandé de construire une maison de prière, une maison religieuse dans cette région, en disant que c'était la volonté de Dieu. Et comme le monastère est aujourd'hui un musée, nous avons compris que c'était à nous d'accomplir à nouveau le désir de Jésus-Christ transmis par Son apôtre saint Barthélemy.  

- Quel rôle a joué le monastère de la Sainte Croix [du Brésil] dans cette nouvelle fondation ?

Le monastère Santa Cruz a vu que la meilleure façon de soutenir et d'aider son monastère était de fonder une autre maison bénédictine qui pourra recevoir des vocations de langue espagnole. En même temps, ils pourront partager le travail et le ministère du monastère de Sainte-Croix au Brésil. Dom Thomas nous a donné toute son aide, son soutien, et avec l'aide de ses moines, nous allons commencer ce nouveau monastère.

- Des moines de Santa Cruz vont-ils aller en Colombie ?

Oui, quelques moines vont rester avec nous. Je ne sais pas encore combien, mais pour l'instant il y en a un qui arrive en octobre.

- Comment se passera la cérémonie d'ouverture du nouveau monastère le 7 Octobre ?

Nous allons faire une messe solennelle avec tous les moines et un prêtre de passage qui sera également présent, ainsi que tous les fidèles. Notre-Dame du Rosaire protégera les débuts du monastère .

- Mgr Williamson est-il au courant du projet ?

Mgr Williamson a donné sa bénédiction, lorsqu'il a vu ce travail providentiel, ce désir de mettre un bastion de la foi afin de préserver l'héritage de Mgr Lefebvre et tous les signes de Dieu pour s'y installer. Il nous a demandé de nous lancer dans cette aventure monastique en Colombie. Il nous a donné sa bénédiction et il est prêt à nous aider pour tout ce dont nous aurons besoin. Il nous a seulement demandé une chose: que nous gardions fidèlement la prière de l'office divin en commun tous les jours, parce que la clé de voûte d'un monastère est la fidélité à la sainte Règle, à l'Office divin et à la liturgie traditionnelle.

- Avec combien de moines et de prêtres commencez-vous le monastère ?

Nous commençons le 7 Octobre à 5. Un autre prêtre va nous aider, un prêtre ami de la Tradition qui a toujours travaillé dans les milieux traditionnels.

- Combien de fidèles vous ont visités et vous aident dans votre oeuvre ?

Au cours des trois derniers mois, entre 120 et 150 fidèles différents sont venus.

- Assistez-vous les fidèles de la Résistance dans leur besoin de sacrements ?

Oui, à la demande de Mgr Williamson, nous voyagerons pour répondre à la demande des fidèles, même ceux de l'Equateur, à Quito et Cuenca. Les fréquences des visites ne sont pas encore fixées, mais  nous irons de temps en temps.

- « Mon père, quels sont aujourd'hui les besoins du monastère ? Est-il tout à fait terminé ?"

Le monastère est habitable, nous pouvons y vivre, mais c'est encore très rudimentaire. Il nous manque encore des choses importantes, par exemple, nous n'avons pas d'électricité (nous mettons des panneaux solaires), pas d'eau potable. Nous  utilisons de l'eau que nous allons chercher à un lac, nous avons besoin d'un puits. Nous avons des meubles, il nous manque certaines fenêtres et nous avons besoin de construire un deuxième étage pour loger 10 autres moines. En outre, bien sûr, il faut trouver la nourriture des moines. Par conséquent, nous avons besoin de l'aide de tous les fidèles de la Résistance.

- Vous avez consacré à Saint Joseph tout ce projet  depuis que vous avez quitté les Etats-Unis, n'est-ce pas ?

Saint Joseph est le protagoniste principal de ce projet. Saint Joseph a initié le projet, qu'il poursuit et il terminera le travail. Nous avons dit aux moines qui veulent entrer dans le monastère que Saint-Joseph en est le Père abbé, qu'ils doivent tous lui être consacrés car Saint Joseph est le modèle achevé de la vie monastique, celui qui a aimé le plus Jésus-Christ et la Sainte Vierge. Il nous aidera à vivre la perfection de la vie bénédictine. Saint Joseph est l'abbé, le père de la maison et le monastère sera comme Nazareth. Le but de tous les moines est de devenir d'autres Saint Joseph vivant de l'amour de la Sainte Vierge et se sacrifiant pour Jésus-Christ par les vœux de la perfection et de la fidélité à la Règle. Les moines travaillent et prient comme Saint Joseph et à ses côtés, à travers lui et pour lui, afin d'être agréables à Notre Seigneur Jésus-Christ et à la Sainte Vierge.

-  Le monastère a-t-il un site internet ?

Oui, et nous demandons à tous les fidèles de le visiter. 

Merci beaucoup, mon Père, pour cette interview.

Le site du monastère de Saint Joseph est :
http://benedictinos.jimdo.com/ . [Nous l'avons mis en colonne de droite du blog Avec l'Immaculée.]

Pour les fidèles qui veulent coopérer matériellement à cette oeuvre, nous donnons le lien suivant : 
http://benedictinos.jimdo.com/donativos/