vendredi 16 août 2013

Mgr Fellay : "Rétracté... si vous voulez !"

Mgr Fellay : "Rétracté... si vous voulez !"

Janus et son double visage


Citation du forum : "Une vive altercation s'est produite à l'issue de la conférence de Mgr Fellay à l'Université d'été de la FSSPX à Saint-Malo, le 15 août 2013.
Sommé par un fidèle de la Fraternité de "rétracter" publiquement la "Déclaration doctrinale" du 15 avril 2012 adressée au cardinal Levada, Mgr Fellay a concédé que le "retrait" de ce texte annoncé par lui-même à l'automne 2012 équivalait à une rétractation.
Les propres paroles de Mgr Fellay, face à son contradicteur, ont été :
"Retiré ou rétracté, c'est pareil !"
"Rétracté....si vous voulez !" (fin de citation)

Que penser de cette déclaration de Mgr Fellay ? 

1) Retirer ou rétracter, ce n'est pas pareil, n'en déplaise au supérieur général de la Fraternité. Surtout que Mgr Fellay a écrit dans le Cor unum 104 une défense de cette déclaration. Il a réaffirmé qu'il n'y voyait pas de mal... 
- Etant donné la gravité des erreurs que contenait ce texte, il faudrait faire un texte de rétractation reprenant une par une ces erreurs et montrant en quoi elles sont pernicieuses.
-  Il faudrait ensuite que ce texte de rétractation soit écrit et non oral.
- Il faudrait qu'il soit envoyé à Rome, de même que la déclaration du 15 avril a été envoyée à Rome.
- Il faudrait qu'il soit publié en même temps qu'il est envoyé à Rome, sur les sites officiels de la Fraternité saint Pie X.

Tant que Mgr Fellay n'aura pas envoyé officiellement et publiquement à Rome une rétractation complète et non ambiguë de ses erreurs passées, nous ne croirons pas à sa rétractation. 
Il faudrait qu'il affirme explicitement dans son texte de rétractation que Vatican II est "une perversion totale de l'esprit" (à la suite de Mgr Lefebvre qui affirmait cela à la fin de sa vie). Il faudrait qu'il affirme qu'une perversion totale de l'esprit n'est donc pas acceptable, même à la lumière de la Tradition. 

Il faudrait qu'il réaffirme que la messe de Paul VI n'est pas légitimement promulguée, que le magistère post-conciliaire est inacceptable à la lumière de la Tradition, que les nouveaux sacrements sont inacceptables et que le nouveau code de droit canon est à rejeter... 

Il y a eu un document officiel mauvais envoyé à Rome : la déclaration du 15 avril 2012, il faut donc un bon document officiel de rétractation qui soit envoyé, c'est logique en droit ; il faut que ce document soit publié en même temps qu'il est envoyé pour que l'on sache ce qu'il y a dedans. De toute façon, en matière doctrinale, le secret est mauvais. Tout accord doctrinal doit être public. La doctrine doit être proclamée au grand jour ; les fidèles ont le droit de connaître clairement la doctrine de leurs pasteurs. La doctrine secrète n'existe pas. Sinon, c'est de la gnose, réservé à des initiés... Et donc ce n'est plus la religion catholique. Il était scandaleux que Mgr Fellay nous cache la teneur de la déclaration qu'il avait envoyée à Rome ; cela prouvait sa mauvaise conscience. 
Bien évidemment, ce document officiel envoyé à Rome devrait également revenir aux principes d'après 1988 : pas d'accord pratique avec Rome sans conversion complète de celle-ci prouvée par des faits dont nous avons fait la liste.

2) "Rétracté... si vous voulez !"
Voilà un petit mot de trop qui en dit long et qui montre la mauvaise foi de Mgr Fellay. Il aimerait bien que chaque fidèle voie en lui l'homme qu'il souhaite. Il faudrait dans l'idéal pour Mgr Fellay que les non-accordistes voient en lui un non-accordiste et que les accordistes voient en lui un accordiste... Comme cela tout le monde serait content et il pourrait continuer à avancer ses pions en paix... Mais il y a maintenant plus d'un an que nous ne faisons plus confiance aveuglément aux supérieurs de la FSSPX. Ce manque de confiance est basé sur des textes précis et sur des faits vérifiables : la réponse de Mgr Fellay aux trois évêques le 14 avril 2012, la conférence de l'abbé Pfluger à Saint Joseph des carmes le 5 juin 2012, l'interview de Mgr Fellay sur DICI le 8 juin 2012, les six conditions et la déclaration du chapitre du 14 juillet 2012, la déclaration du 15 avril 2012, le sermon mensonger de Cotignac, le changement par la Fraternité de la définition du mot conversion, etc...
Ce relativisme (je suis celui que vous voulez que je sois pour vous) ne fonctionne pas dans la religion catholique. Jésus a dit : "est, est, non, non" "que votre oui soit oui, que votre non soit non, tout le reste vient du démon". On est bien loin de ce discours dans la Fraternité saint Pie X actuelle. Le discours de Mgr Fellay vient du démon. Nous voulons une rétraction claire, fiable, argumentée et non ambiguë, telle que nous l'avons réclamée ci-dessus. Tout le reste ne vaut rien.

NB : cette idée d'un document officiel complet et non ambigu de rétractation envoyé à Rome vient d'un bon prêtre de la Résistance. C'est une excellente garantie à réclamer. Une garantie indispensable et normale, en droit.

Nous sommes heureux qu'un fidèle courageux ait ainsi sommé Mgr Fellay. C'est bon signe. La France n'a pas dit son dernier mot.