mardi 6 août 2013

François et le cardinal défunt Tonini loués par la franc-maçonnerie

François et le cardinal défunt Tonini loués par la franc-maçonnerie


Quantcast


Le grand Maître du grand orient d'Italie, Gustavo Raffi, a exprimé sa douleur à l'occasion du décès du cardinal Ersilio Tonini le 28 Juillet 2013.

Voici ce qu'il dit dans son communiqué :

"Une grande âme nous a quitté. Je pleure l'ami, et aussi un homme de dialogue avec les francs-maçons, le maître de l'évangile social ». Gustavo Raffi, Grand Maître du Grand Orient d'Italie, appelle ainsi Ersilio Cardinal Tonini, qui est décédé hier soir à l'Opéra de Santa Teresa di Ravenna. Il avait eu 99 ans le 20 Juillet. "L'humanité est aujourd'hui plus pauvre - continue Raffi -. Et plus pauvre est également l'Eglise catholique, mais l'Eglise du Pape François est une Eglise qui promet d'être respectueuse de l'altérité et de partager l'idée que l'État laïque favorise la paix et la coexistence des différentes religions. Ersilio Tonini a passé comme un témoin [ /ou bien Ersilio Tonini a passé le relais.] (Ersilio Tonini ha passato il testimone : ndlr : traduction incertaine pour cette phrase) . Nous nous souviendrons de lui, conclut le grand maître Palazio Giustiniani, pour nous rappeler le goût de la vie et pour nous enseigner qu'il est beau de s'aimer " Rome, Villa il Vascello,  28 Juillet 2013

Décidément, les francs-maçons aiment beaucoup le pape François et les cardinaux. Il n'y a pas si longtemps, ils avaient reconnu que le cardinal Martini était l'un des leurs. Là, ils n'ont pas osé. Cela aurait fait trop de cardinaux à la fois. Si on veut que la FSSPX se rallie, il faut rester un peu discret !

Remarquez au passage la formulation du franc-maçon : il ne dit pas que l'Eglise catholique promet d'être respectueuse de l'altérité et de partager l'idée que l'État laïque favorise la paix et la coexistence des différentes religions. Il dit : "l'Eglise du pape François". Voilà de quoi faire réfléchir. Le franc-maçon a raison. Ce n'est pas l'Eglise catholique qui peut professer de pareilles hérésies, mais bien les loges maçonniques dont François, à la suite des autres papes conciliaires, diffuse allègrement les doctrines perverses.