dimanche 16 juin 2013

François et les traditionalistes

François et les traditionalistes


Un lecteur nous écrit : nous mettons en gras des passages importants et nous le remercions beaucoup pour son travail.


Ci-dessous un petit renseignement complémentaire au sujet de l'entretien de François avec la Confédération latino-américaine des religieux et religieuses ; avant d'aborder la question du lobby gay de la curie, il parle des traditionalistes. 

Source Traditio : commentaire du 13 juin 2013 :
"There are certain traditionalist groups. I know them as I took to receiving them in Buenos Aires. And you feel like you've gone back 60 years! Before the Council..., you feel like it's 1940 again.... One anecdote, only to illustrate this –- not to make you laugh –- I took it with respect, but it bothered me. When they elected me, I received a letter from one of these groups, and they told me: "Holiness, we offer you this spiritual treasure: 3,525 rosaries." Why they didn't say, "We're praying for you," let's wonder.... But this counting [of Rosaries]..., isn't 'today."
Traduction :
" Il y a certains groupes traditionalistes. Je les connais car j'ai eu à les recevoir à Buenos Aires. On a l'impression de revenir 60 ans en arrière. Avant le Concile... On se croirait à nouveau en 1940... Juste une anecdote pour illustrer cela - pas pour vous faire rire - car je l'ai reçue avec respect, mais cela me préoccupe. Quand on m'a élu, j'ai reçu une lettre de l'un de ces groupes et ils me disaient : Saint Père nous vous offrons ce bouquet spirituel de 3525 chapelets.
Pourquoi ne disaient-ils pas : nous prions pour vous ; nous allons demander ... Mais ce comptage des chapelets, c'est dépassé."

Source Radio Cristiandad/Argentine :
http://radiocristiandad.wordpress.com/2013/06/10/bergoglio-habla-claro-y-es-impresionante/#more-26194
" Yo les comparto dos preocupaciones. Una es una corriente pelagiana que hay en la Iglesia en este momento. Hay ciertos grupos restauracionistas. Yo conozco algunos, me tocó recibirlos en Buenos Aires. ¡Y uno siente que es como volver 60 años atrás! Antes del Concilio… Uno se siente en 1940… Una anécdota, sólo para ilustrar, no es para reírse, yo la tomé con respeto, pero me preocupa; cuando me eligieron, recibí una carta de uno de estos grupos, y me decían; "Santidad, le ofrecemos este tesoro espiritual; 3.525 rosarios". Por qué no dicen rezamos por usted, pedimos… pero esto de llevar las cuentas… Y estos grupos vuelven a prácticas y a disciplinas que yo viví -ustedes no, porque ninguno es viejo- a disciplinas, a cosas que en ese momento se vivían, pero no ahora, hoy ya no son…
"
Je traduis ce qui est souligné, qui ne se trouve pas dans le texte de Traditio :
" Je vais vous confier deux préoccupations. L’une est un courant pélagien qui se trouve dans l’Église en ce moment. Il y a certains groupes restaurationnistes. J’en connais quelques-uns car j’ai dû les recevoir à Buenos-Aires. (…)
Et ces groupes reviennent à des pratiques et à des disciplines que j’ai connues – pas vous, parce qu’aucun d’entre vous n’est âgé – à des disciplines, à des choses qui ont existé à cette époque, mais pas à présent, aujourd’hui, cela n’existe plus. "

Forts de l'expérience précédente avec l'abbé Stehlin qui retire sans rien dire les paroles compromettantes écrites sur internet, nous avons pris des screenshots de l'interview entière du pape, au cas où il déciderait de la faire modifier, en vue d'un accord avec Mgr Fellay. Pour les passionnés d'archives, les voici . Cliquez dessus pour agrandir :

http://www.reflexionyliberacion.cl/articulo/2729/papa-francisco-dialoga-como-un-hermano-mas-con-la-clar.html