mardi 28 mai 2013

Fr Morgan condamne the Recusant et la Résistance

Fr Morgan condamne the Recusant et la Résistance



Merci à Françoise Romaine de signaler ce texte sur le forum Un évêque s'est levé et merci du commentaire qu'elle en fait.

Traduction du texte de Fr Morgan :
"Le Recusant" se présente « comme un bulletin officieux de la FSSPX , menant une guerre de guérilla pour l'âme de la Tradition. » Cette « guerre de guérilla » est en train de sortir au grand jour : une « lettre de supplication » signée est apparu sur son site Internet qui attaque la Fraternité en termes non équivoques. Adressé à « Fr Morgan et au Clergé du district britannique », la lettre ouverte, datée du 21 mai 2013, accuse la Fraternité d'avoir dévié de sa mission essentielle de la fidélité à la Tradition catholique et de l'opposition au modernisme en raison de la trahison de ses  autorités libérales !

Ignorant le fait qu'il n'y a pas eu de faux accord avec la Rome moderniste, et en dépit du retrait public, en Irlande de la discutable Déclaration doctrinale d'avril 2012, la lettre dialectique prétend qu'il n'y a plus d'autre choix pour nous maintenant que de montrer une véritable autorité et de suivre ses partisans en se séparant de la Fraternité !

Ces derniers mois, comme dans sa dernière Lettre aux Amis et Bienfaiteurs et ses récentes conférences en Irlande, Mgr Fellay a précisé qu'il n'acceptait pas la légitimité de la nouvelle messe, ni les erreurs de Vatican II, ni l'«herméneutique de la continuité» qui feint de les concilier avec la tradition.

En ce qui concerne la "Lettre de supplication", Mgr Fellay a déclaré que « le paragraphe qui prétend tout prouver au sujet de ma déclaration d'Avril (2012) , "est erroné et faux du début à la fin, il n'y a pas une seule phrase qui présente correctement ce que j'ai écrit ... Pauvres gens qui sont tellement trompés par leur méfiance ". Par conséquent, plutôt que de boycotter la prochaine visite du Supérieur Général, j'exhorte les personnes concernées, en particulier,  à assister aux conférences de Mgr Fellay et à examiner attentivement ce qu'il a à dire.

Tout en reconnaissant les graves problèmes entourant les négociations de la Société avec les autorités romaines, il est excessif et même offensant de clamer «que la FSSPX est maintenant un navire en perdition», qu'on ne peut plus réparer. Loin d'abandonner l'héritage de Mgr Lefebvre, nous avons besoin de prêtres dévoués et fidèles pour aider à garder la Fraternité fidèle à sa mission providentielle, pour la gloire de Dieu et le salut des âmes.

 Très Sainte Vierge Marie, Reine du Clergé, priez pour nous!

Saint Pie X, priez pour nous! 

Abbé Paul Morgan

Supérieur du District

En la fête de st Augustin de Cantorbéry, le 28 mai [2013]

Résumé du commentaire que fait le Recusant, à brûle pourpoint (le texte vient de paraître) :
Le Recusant note avec plaisir que enfin, Fr Morgan dit clairement et ouvertement que l'accord qui aurait été signé le 13 juin était mauvais, que la déclaration doctrinale du 15 avril était "discutable" et que la Fraternité saint Pie X n'est pas un bateau qui sombre et qu'on ne peut réparer. Le Recusant demande donc à Fr Morgan si cela sous-entend que c'est cependant un bateau en difficulté...

Commentaire d'Avec l'Immaculée :
Tout d'abord, comme dit Françoise Romaine, que ce soit Mgr Fellay ou non qui ait dit à Fr Morgan d'écrire cette lettre, le mal est fait. 
Avec l'Immaculée ajoute : il a posé un acte humain. Il est responsable de cet acte. Dieu a considéré qu'Adam était coupable d'avoir suivi le conseil d’Ève en mangeant du fruit défendu et il a considéré qu’Ève était coupable d'avoir suivi le conseil du serpent. Il a refusé leurs excuses quand Adam a dit : " La femme que vous avez mise avec moi m'a donné du fruit de l'arbre, et j'en ai mangé. "
Et il a également puni Ève et l'a considérée coupable, même après qu'elle ait dit : " Le serpent m'a trompée, et j'en ai mangé." Donc Fr Morgan n'est aucunement excusé de ce texte par la pression qu'il aurait reçu de Menzingen.

Fr Morgan est dans une position très délicate : 
1) il doit faire "tradi", pour garder ses bons prêtres, qui sont peut-être tentés d'entrer dans la Résistance, à l'appel du Recusant qui va fonder une Résistance ouverte en Grande-Bretagne le 1er juin prochain, lors d'une conférence avec Fr Pfeiffer et Fr Hewko. Fr Kramer, l'apôtre de Fatima, les soutient aussi dans cette initiative.
2) Il doit cependant accréditer le mensonge de Mgr Fellay disant que le Recusant a déformé tous ses propos sur la déclaration doctrinale du 15 avril. Il dit que la Fraternité peut être sauvée et  affirme qu'il a besoin de tous ses bons prêtres pour maintenir dans sa ligne la Fraternité, de l'intérieur. C'est une tentation sous apparence de bien qu'il propose là à ses prêtres.
Comment peut-on sauver la vérité en restant en silence et en la taisant ? Il a fallu cette menace imminente du Recusant qui s'apprête à passer à l'action pour qu'il avoue enfin ouvertement que la déclaration du 15 avril était "discutable" !  Est-ce cela, maintenir la ligne de la Fraternité dans l'esprit de Mgr Lefebvre ? Est-ce comme cela que Mgr Lefebvre disait la vérité et luttait contre l'erreur ? Les 250 évêques du Coetus internationalis patrum ont-ils réussi à sauver l'Eglise en restant en silence et en obéissant, après le désastre de Vatican II ? Ils n'ont rien sauvé du tout ! Ils ont été au contraire complices de la destruction de l'Eglise par leur silence coupable. Le même risque guette tous les prêtres de la Fraternité. 

Fr Morgan cite en la faisant sienne implicitement l'affirmation mensongère de Mgr Fellay qui dit que le paragraphe suivant, écrit par les fidèles du Recusant, est faux :

Le Recusant :
"Entre autres choses, nous sommes maintenant en mesure de voir que Mgr Fellay accepte la légitimité de la nouvelle messe que Mgr Lefebvre et la FSSPX ont toujours tenue pour illégitime ;" 
Note d'Avec l'Immaculée : dire que la messe est "légitimement promulguée" est dire qu'elle est légitime.

"il accepte l'idée de collégialité contre laquelle a lutté Mgr Lefebvre au Concile car elle sape toute référence au Magistère antérieur de l'Eglise, le remplaçant par une sorte de "démocratie enseignante" impulsée par les évêques modernes ;"
Note d'Avec l'Immaculée : Mgr Fellay acceptant tout le concile à la lumière de la Tradition, il accepte donc la collégialité à la lumière de la Tradition (ce qui est bien sûr impossible). Il accepte donc la collégialité tout court.

 "il accepte l’herméneutique de la continuité et l'idée que la Tradition et la Révolution peuvent être considérées comme compatibles l’une avec l’autre ;"
 Note d'Avec l'Immaculée : Nous avons démontré cela point par point hier dans l'article qui commente les deux déclarations de Rome et de Mgr Fellay : Rome et Menzingen sont d'accord, 2ème partie

"il accepte tout le Code de Droit Canon de 1983 dont Jean-Paul II a dit que c’était la traduction de Vatican II dans la loi, code qui inclut le Canon 844 qui prévoit la possible réception des sacrements par les non catholiques ;"
Note d'Avec l'Immaculée :
Nous avons vu cela dans :

 "il affirme explicitement que les diaboliques idées modernes comme l'œcuménisme et la liberté religieuse sont conciliables avec le véritable enseignement de l'Eglise et avec la Tradition,"
Note : C'est vrai, puisqu'il accepte le concile entier à la lumière de la tradition. Il accepte donc ces hérésies à la lumière de la tradition. Ce qui est impossible. Nous avons parlé de cela dans l'article cité ci-dessus. 

et enfin il a aussi explicitement affirmé que Vatican II "éclaire et approfondit ... la vie et la doctrine de l'Eglise".
Note :
Mgr Fellay a des trous de mémoire. Il ne se souvient plus qu'il a écrit cette phrase. Comme dit Michael, il est peut-être bien  atteint de la maladie d'Alzheimer, après tout. Car bien entendu, un saint comme lui ne peut pas mentir. 

Donc ici, Fr Morgan ment avec Mgr Fellay. 

Nous n'aurons donc définitivement plus confiance en Fr Morgan. Tout en faisant semblant d'être traditionnel et de considérer la déclaration du 15 avril comme discutable, il accuse le Recusant de mensonge en citant Mgr Fellay de façon approbatrice, alors que le Recusant dit la stricte vérité. Donc cela signifie que Fr Morgan n'est plus apte à défendre la vérité ni à défendre la ligne donnée par Mgr Lefebvre. Ce qui implique que les prêtres de Grande-Bretagne ne doivent pas l'écouter et doivent sortir de la Fraternité, avant qu'il ne soit trop tard et qu'ils n'aient plus la force de réagir.