vendredi 24 mai 2013

Analyse du sermon de Mgr Tissier de Mallerais à la Pentecôte

Analyse du sermon de Mgr Tissier de Mallerais à la Pentecôte : Mgr Tissier est pour un accord pratique avec Rome.


Merci à Gentiloup pour son gros travail de transcription du sermon de Mgr Tissier de Mallerais le 19 mai 2013 au pèlerinage de Pentecôte.

Françoise Romaine vient de publier une bonne analyse sur le forum Un évêque s'est levé. Mgr Tissier de Mallerais dit :


Tous les beaux cadeaux qu'on pourrait nous offrir depuis Rome nous ne sommes pas prêts de les accepter sans examen, sans considérer les circonstances dans lesquelles ce cadeau nous serait fait. Nous exigeons de pouvoir garder notre profession de foi publique et complète, catholique;

Françoise Romaine commente :
"Ces quelques mots peuvent être tout-à-fait compris comme une acceptation des 6 conditions du chapitre général de juillet 2012 qui ne demandent plus la conversion de Rome"(...)

Avec l'Immaculée fait la même analyse et confirme qu'il n'y a pas d'ambiguïté. C'est clair : Mgr Tissier de Mallerais accepte les six conditions. Lorsqu'il dit : "Nous exigeons de pouvoir garder notre profession de foi publique et complète, catholique;", il réclame la première condition. Il pense donc, comme Mgr de Galarreta, que la première condition protège la Fraternité. 

Il l'a déjà dit à Gastines, le 16 septembre dernier, mais certains ont pensé qu'il était peut-être ironique. Donc dans le doute, nous avons préféré ne pas le critiquer... Voilà ce qu'il disait :
"Alors, il y a eu ce chapitre général que nous avons réuni au mois de juillet, où nous avons pris des décisions très douces, "soft" comme on dit. A savoir, présenter à Rome de tels obstacles que Rome n’ose plus nous ennuyer, mettre des conditions pratiquement irréalisables pour les empêcher de nous faire de nouvelles propositions. "

A présent, c'est sûr. Enlevons nos lunettes roses et rendons-nous à l'évidence : Mgr Tissier de Mallerais n'est plus contre un accord pratique sans accord doctrinal. Il a rejoint Mgr de Galarreta et Mgr Fellay. Il dit qu'il fera attention aux propositions de Rome et il croit que nous sommes assez forts pour ne pas accepter un mauvais accord... Il pense que l'accord que s'apprêtait à signer Mgr Fellay le 13 juin était mauvais, puisqu'il ne cesse de dire que c'est un miracle de la Sainte Vierge que nous n'ayons pas signé. Mais cependant il pense qu'il est possible de faire un accord pratique qui soit bon.

Monseigneur, c'est le fait même d'accepter le commandement du pape sur la prélature qui est la tromperie principale. Vous voulez obéir à un hérétique ? A quoi cela sert-il de si bien dénoncer les hérésies de Rome si on envisage ensuite de se mettre sous l'autorité de ceux qui les professent ? Sans vous en apercevoir, dans ce même sermon, Dieu permet que vous vous condamniez vous-même par l'exemple de saint Herménégilde que vous citez : Saint Herménégilde a-t-il essayé de discuter, de passer un accord pratique avec l'hérétique qui lui apportait la communion ? Non, il a tout repoussé. Il a appliqué  le principe du nullam partem avec les hérétiques. Il a dit : Non, je ne recevrai pas la communion de vos mains sacrilèges ! Monseigneur, nous ne recevrons pas la communion avec Rome de mains sacrilèges qui participent aux cérémonies avec d'autres religions. Nous ne nous mettrons pas sous l'autorité de celui qui pense que Kasper est un bon théologien et qui est bien aimé des francs-maçons (Rotary, B'Nai B'Rith, Grand orient).

Monseigneur, de même que pour Mgr de Galarreta, nous ne compterons plus sur vous dorénavant, à moins que vous ne reveniez clairement et explicitement sur vos paroles. Vous vous êtes laissé tromper. Au Chapitre général, vous avez choisi le camp de la compromission probablement pour éviter une rupture, parce que vous vouliez protéger l'unité de la Fraternité à la fondation de laquelle vous avez participé. Vous avez été aveuglé. Pensant sauver la Fraternité, vous avez signé au contraire son arrêt de mort. Souvenez-vous de Mgr Lefebvre. Lui aussi, en mai 1988 avait signé l'arrêt de mort de la Fraternité. Mais il est revenu sur sa signature... Monseigneur, faites de même, tout le monde peut se tromper, revenez sur votre position.

Avec l'Immaculée commence aujourd'hui 24 mai 2013 une neuvaine à Saint Herménégilde, pour que vous ayez les lumières du Saint-Esprit et que vous changiez d'avis. Nous demandons à nos lecteurs de s'y associer. Il suffira de dire pendant neuf jours l'invocation suivante :

Saint Herménégilde, intercédez pour Mgr Tissier, obtenez-lui miséricorde !