mercredi 1 mai 2013

Abbé Salenave : réflexions

Abbé Salenave : réflexions



Nous avons été désolés pour l'abbé Salenave en apprenant  la nouvelle qu'il retournait à son procès. Nous trouvons que ces trois confrères lui ont donné un fort mauvais conseil. Ce conseil peut avoir des conséquences graves, étant donné l'état de santé de l'abbé Salenave. Selon nous, aller à un procès quand on est dans cet état est la pire des choses à faire et le plus sûr moyen de se faire détruire entièrement, ou tout au moins, à coup sûr, de se faire réduire au silence. 

Voici ce que nous conseillons à notre abbé Salenave, s'il veut  retrouver santé et bonheur en ce monde et dans l'autre :

- envoyer promener Mgr Fellay qui n'est qu'un traître.
-  quitter la Fraternité sans attendre d'en être renvoyé.
- aller se reposer dans un lieu où seulement une où deux personnes de toute confiance, ayant les idées claires sur le fait qu'il ne doit pas aller à son procès, et réputées pour leur discrétion sauront le joindre et lui tenir compagnie.
- repos total et complet. Détente et bons repas.
- si l'abbé craint la précarité financière en raison de son état de santé, rien de plus simple : il faut faire un prieuré avec deux autres confrères décidés, faire un blog avec un compte paypal pour ce prieuré et demander de l'argent. Les dons arriveront. Nous ne demandons que cela : vous aider à reconstruire des bastions de foi. 

De toute façon, maintenant que la déclaration doctrinale a été ratifiée, c'est toute la sapinière qui doit quitter la clandestinité, témoigner de sa foi et fonder des prieurés. Rester en silence dans la Fraternité n'est plus tenable car on ne peut plus prêcher et défendre la foi correctement. Fr Hewko a dit que se taire sur cette déclaration et ne pas lutter contre était un péché par omission (cf. son excellent sermon pour ND du Bon Conseil). C'est ce qu'il nous semble aussi. C'est donc dans l'idéal, 41 prêtres qui devraient quitter. S'ils ne partent pas bientôt, il vont se faire avoir comme les membres du Coetus Internationalis Patrum : ils étaient très bien pensants, mais ils n'ont rien fait pour sauver l'Eglise. 

Voici selon nous un raisonnement simple qui justifie pleinement le fait de ne pas aller au procès :

1. Mgr Fellay n' a qu'une autorité de suppléance, c'est-à-dire  que cette autorité est justifiée par le fait qu'il faut quelqu'un pour remplacer ceux qui ne défendent plus la foi mais la détruisent.

2. Or, Mgr Fellay ne défend plus la foi mais aide à la détruire, depuis qu'il a écrit la Déclaration du 15 avril 2012De plus, il vient de réaffirmer dans le dernier Cor Unum 104 que cette Déclaration ne lui semblait pas mauvaise.

3. Mgr Fellay trahissant donc la foi, son autorité de suppléance n'est absolument plus fondée. 

Conclusion : aller à son procès est de la fausse obéissance. C'est reconnaître à tort une autorité de suppléance déchue. Quand les juges décideront de déposer Mgr Fellay, les bons prêtres pourront envisager d'aller à leur procès canonique... qui n'aura plus lieu d'être à ce moment.

Pour voir nos autres raisons, se reporter à l'article :