mardi 2 avril 2013

Une rumeur...

Une rumeur...
source cathinfo et syllabus




Une rumeur circule selon laquelle Mgr Fellay envisagerait de mettre Mgr de Galaretta à sa place à la tête de la Fraternité, afin d'essayer ainsi de démanteler la Résistance et de faire revenir les prêtres qui sont partis. Nous ne savons pas si cette rumeur est fondée ou non. 

Mais si cela se réalisait, cela ne changerait strictement rien au combat d'Avec l'Immaculée, étant donné que Mgr de Galarreta est actuellement pour un accord pratique sans accord doctrinal. Il a certes dit que les six conditions étaient obligatoires pour lui mais d'une part rien n'a été écrit, ensuite il a dit qu'il acceptait le principe du nouveau code de droit canon tout en se réservant le droit de résister publiquement sur certains points . 
De toutes façon les six conditions sont complètement insuffisantes pour protéger la Fraternité : cf. le début de la lettre aux prêtres, en onglet du blog. De plus il a dit que si le Chapitre se trompait en décidant le ralliement, ce serait tant pis et que l'on suivrait ce que dirait la majorité... Donc pour nous, Mgr de Galarreta et Mgr Fellay, c'est la même chose... Donc nous pensons que les prêtres qui ont quitté  la Fraternité pour fonder la résistance ont tout à fait bien fait et qu'il n'y a aucun motif pour revenir en arrière, si Mgr de Galarreta est nommé. Pour se rafraîchir la mémoire sur ce que pense Mgr de Galarreta, c'est sur ce lien.

Si Mgr Fellay veut arrêter cette crise, il doit passer la direction de la Fraternité à quelqu'un d'expérience et de franchement anti-accordiste, comme l'abbé Faure, par exemple. Il ne faut pas d'évêque à la tête de la Fraternité, selon le souhait de Mgr Lefebvre. Il faut, de plus, que le Chapitre soit entièrement renouvelé et constitué à partir de gens, clairement anti-accordistes, nommés par le nouveau supérieur et il faut que soit solennellement édicté le principe selon lequel il n'y aura aucun accord avec Rome tant que celle-ci ne sera pas parfaitement redevenue catholique. Pour que Rome soit considérée comme convertie et redevenue catholique, il faut que le pape consacre de toute urgence solennellement la Russie au Coeur Immaculé de Marie en nommant ce pays à haute voix et clairement et qu'il demande aux évêques du monde entier de faire cette consécration avec lui. S'ils refusent, il doit les renvoyer et les remplacer. Il faut renouveler entièrement la Curie et les cardinaux, condamner Vatican II et les réunions d'Assise, revenir au code de droit canon de 1917, revenir à la Messe de Saint Pie V et réaffirmer solennellement le règne social de Notre Seigneur. Il doit être défini par la Fraternité que si Rome ne fait pas ces actions, c'est qu'elle n'est pas convertie.
De plus, pour que la Résistance s'arrête, la Fraternité Saint Pie X doit condamner entièrement et fermement la déclaration doctrinale du 15 avril 2012, la déclaration du Chapitre général du 14 juillet 2012 et les 6 conditions édictées le même jour. Elle doit refaire à la place un nouveau texte dans lequel les conditions de ralliement à Rome sont celles que nous avons énoncées ci-dessus. Voilà comment se résoudrait la crise de la Fraternité.

Donc si Mgr de Galarreta est nommé, nous continuerons le combat comme avant, sans rien changer.