samedi 13 avril 2013

Texte hérétique du cardinal Bergolio

Texte hérétique du cardinal Bergoglio



Le plus dangereux ennemi actuel de l'Eglise est sans conteste François. Presque chaque jour, on apprend de nouveaux faits graves. Gentiloup nous apprend aujourd'hui (cf. Forum un évêque s'est levé ), que selon François, l'Eglise, si elle croit avoir la vérité, est une Eglise mondaine. Elle doit faire sortir Jésus-Christ d'elle-même pour aller "évangéliser"... mais attention ! Elle ne doit surtout pas dire qu'elle possède la vérité, sinon elle sera coupable de mondanité, d'après François. L'évangélisation n'a donc pas la même définition pour François que pour nous, ce qui n'est pas étonnant, d'ailleurs.
François est-il franc-maçon ? Nous ne pouvons le prouver avec certitude mais il se comporte en tout comme s'il en était un. Nous ne trancherons pas le problème. Nous savons seulement que si Benoît XVI n'avait pas changé d'avis le 13 juin dernier, Mgr Fellay, dans sa "grande prudence" et avec sa "grâce d'état" infaillible (!), nous aurait remis sous la férule de François. 
Selon nous, l'intervention de Benoît XVI le 13 juin en vue d'empêcher l'accord n'était absolument pas due à l'intimidation de méchants franc-maçons, comme veut le faire croire Mgr Fellay. Nous pensons que les franc-maçons ont seulement joué une comédie pour le faire croire, car ils veulent l'accord. 
La vraie raison du revirement de Benoît XVI est probablement, pensons-nous,  la menace qu'avait faite Mgr Tissier de Mallerais de sacrer des évêques en cas d'accord. La hantise de Rome et de la franc-maçonnerie, ce sont de nouveaux sacres traditionnels, car les évêques assurent la survie de la Tradition. Autant d'évêques traditionnels, autant de risques pour eux de ne pouvoir éteindre la vraie foi. 
Pour se remémorer d'autres faits graves de François, on peut consulter cet article de gloria tv et les liens divers de celui-ci.