mercredi 17 avril 2013

Percée de la Résistance en Inde - Plusieurs prêtres nous rejoignent.


Percée de la Résistance en Inde
Plusieurs prêtres nous rejoignent

Abbé François Chazal


Le sous-titre et les caractères en gras ont été ajoutés par Avec l'Immaculée. Ces bonnes nouvelles données par l'abbé Chazal nous remplissent de joie. Regardez aussi les nouveaux sermons qui viennent d'être mis sur Eglise militante. Il y a d'autres détails.

Grâce aux techniques d'intimidation prises à l'égard des fidèles, condamnés à ne plus avoir la Messe, l'abbé Valan Rajkumar s'est vu obligé de prendre le contrôle de l'ensemble des missions qui gravitent autour de Chennai, capitale du Tamil Nadu.


Entre les centres de messes de Saidapet (50), Bangalore (50 au nord de la ville, à notre grande surprise), Margao (50 aussi sont venus pour la messe du Bon Pasteur) et le village de RN Kandighai (300), l'abbé Valan s'occupe désormais de 450 fidèles auxquels il faut ajouter tous ceux qui sont dispersés dans ce vaste pays. A titre d'exemple, Roland Fernandez nous attend a Delhi, et quelques familles attachées à la position de Mgr Lefebvre sont présentes dans le golfe persique. Il faut aussi ajouter le reste du Tamil nadu, ou nous sommes aidés dorenavant par le père Pancras, un vieil ami de Mgr Williamson. Il viendra à Chennai tous les mois pour s'occuper des veillées nocturnes du premier vendredi du mois, un vrai marathon spirituel. Le père Xavier Ignatius nous a aussi reçu a bras ouverts, il nous demande de l'aider à construire une Eglise pour  ses 100 fidèles de Tuticorin, et s'impatiente a l'égard de la FSSPX officielle, parce que rien n'a été fait  en 30 ans de présence de la Fraternité pour ce groupe qui est l'un des meilleurs de l' Inde. Le père Selvaraj a accepté de s'occuper de notre groupe à Coimbatore, à l'ouest du Tamil Nadu.



Nous avons été très bien reçus à Bombay et Vasai ou la grande partie des fidèles comprennent très bien ce qui se produit en ce moment dans la Tradition. Le fait que nous n'avons pas pu les visiter pendant onze mois depuis la crise de mai dernier, ne les a pas empêchés de s'informer et de se préparer à nous recevoir. La réception à Palayamkottai laissa tout de même à désirer, sans surprise cependant.

Si on ajoute les missions de l'Extrême orient, plus de 1000 fidèles, 7 prêtres et 4 séminaristes potentiels échappent à la mainmise libérale.

On peut conclure qu'en moins d'un an les débuts de la Résistance sont prometteurs en Asie. La coordination est parfaite, avec l'organisation des visites extérieures, les soutiens financiers, les publications (nous projetons l'impression de 2000 missels d'autel), et l'émergence d'une hiérarchie ad hoc, informelle pour le moment. Le comportement excessif et libéral de certain prêtres locaux, l'expulsion de Mgr Williamson et la déclaration lamentable du 15 avril 2012  (non rétractée quant à sa substance) ont permis à beaucoup d'yeux de s'ouvrir.

In Iesu et Maria

Francois Chazal+