jeudi 11 avril 2013

Le patriarche catholique grec est charismatique

Le patriarche catholique grec est un charismatique



Avec l'Immaculée remercie chaleureusement un de ses lecteurs qui a fait une enquête sur le patriarche catholique grec. Il s'avère que ce patriarche, qui appartient à un groupe de 7 évêques, n'est pas du tout fiable. Pour critiquer l'oecuménisme de Rome, il a certes des mots plus traditionnels que Mgr Fellay, mais à côté de cela, il conseille beaucoup de choses mauvaises, au moins au plan spirituel. Cet article est donc une mise au point définitive sur ce groupement que nous ignorerons dorénavant, car il est clairement dans l'erreur.

Voici quelques extraits de la lettre de notre lecteur :

"Ce mouvement, qui a pris le nom de Patriarcat de la vraie Eglise catholique grecque en Ukraine (Patriarchate of true Greek catholic Church in the Ukraine) en se séparant en 2009 de l’Église grecque catholique, tourne autour du monastère de Pidhircy (Pidhirtsy). Son site principal est : http://www.community.org.ua/

Son chef en est le père Elias Dohnal, élu en 2011 et proclamé Patriarche sans aucun droit à ce titre. Néanmoins il a été consacré évêque par des évêques sédévacantistes souterrains en Ukraine. Avec d'anciens moines basiliens expulsé de l'Exarcat -- Fr. Metodej R. Spirik, Fr. Stanislav Cigánek (officiellement excommunié), Fr. Markian Hitiuk, Fr. Martin Chlebekislav Cigánek (officiellement excommunié), Fr. Markian Hitiuk, Fr. Martin Chlebek (officiellement excommunié) -- il a fondé le monastère de Pidhircy en Ukraine, qui compte une quinzaine de membres. Ils ont aujourd'hui des chapelles en Ukraine, en Slovaquie et à Prague.
Ils combattent les erreurs morales, mais se fondent sur de mauvais principes et de grossières erreurs doctrinales. (...)
Ils sont aussi charismatiques.  Ils ont des séances de guérisons et d'exorcisme, ils parlent en langues, ils croient (comme les "born again" protestants) au second baptême dans l'Esprit-Saint et que la consécration n'est pas opérée par les paroles liturgiques mais par invocation (epiclesis)."

Avec l'Immaculée a recherché des références pour étayer ces affirmations. Nous n'avons pas eu le temps de lire tout le site, donc nous n'avons pas trouvé d'allusion à l'epiclesis. Nous n'avons pas trouvé non plus d'erreurs 100% doctrinales, mais nous sommes allés assez vite (devoir d'état oblige). Si nos lecteurs en trouvent, qu'ils nous le signalent.

Cependant, Avec l'Immaculée connaît ce lecteur et sait qu'il s'est renseigné auprès de personnes et de sources sérieuses. 

En visitant un peu le site indiqué, nous avons trouvé sur cette page une confirmation que le patriarche Elias était charismatique, puisqu'il a fait des conférences au sein du mouvement charismatique :

"Fr. Elias promoted prayer and purity of faith at charismatic conferences in SR as well as on a new pilgrimage place in Litmanova.'

Le patriarche Elias dit qu'il a reçu quatre paroles prophétiques et il en a fait un livre. Quand on lit le texte de la première parole, on trouve des conseils bizarres : le patriarche conseille de prier par moment les bras tendus vers le ciel et d'ânonner le mot "abba" (père) comme des enfants nouveaux-nés qui bégayent... Il dit que cet ânonnement est une réelle prière dans l'Esprit de vérité. 

Avec l'Immaculée n'a rien contre le fait d'appeler Dieu, "Père",  au contraire, c'est une prière parfaite recommandée par Jésus et St Paul. Mais il ne faut pas faire de la simple répétition du mot "Père" une prière-type pour tout le monde (ce que veut faire le patriarche) car le Saint-Esprit souffle où il veut, quand il veut et comme il veut. Nous reprochons aussi au patriarche qu'il dise qu'il faille ânonner et bégayer, volontairement. Il fait aussi une règle de prier par moments les bras tendus vers le ciel, et nous avons vu des photos où toute la communauté le faisait en même temps.


http://www.community.org.ua/book.html One hour with Jesus p.21 :

"I need either to kneel or to stand, and remain in this truth in my thoughts; this makes me groan with my whole being and my hands fly automatically upwards. I realize the love of the Father, who gave His Son for me and pray in the inward:  Father – to express it I can help myself by groaning: A - BA - aaaaa… ba-ba-ba-ba…aaaa… /Unless you become as little children… (cf. Mt 18:3)/. These two basic postures, i.e. hands up and kneeling or standing, are likewise closely connected with groaning before God. This cry, this is not some artificial inducing of emotions, this is a real prayer in the Spirit and the Truth, this is a need of soul."

Commentaire sur la dernière phrase :
Nous pensons au contraire que cette "prière" est une provocation artificielle d'émotions. Le Saint-Esprit ne vient pas sur recette et ce n'est pas en ânonnant le nom abba que nous le ferons venir. Si nous comparons le mysticisme de ce patriarche avec celui du  Château intérieur de Sainte Thérèse d'Avila ou le Dialogue de Sainte Catherine de Sienne, nous voyons des différences fondamentales qui ne trompent pas. Bien que généreux (il a été en prison et a souffert du communisme) et pieux (il prie la moitié de la nuit), notre patriarche s'est fait tromper par le démon. 

p. 37 : il est assuré que tous nous pouvons expérimenter le Baptême dans le saint Esprit, du moment que nous prions comme l'indique le patriarche-prophète.
Again I shall experience the baptism by the Holy Spirit, a renewal by the Holy Spirit. 

p. 39 : il est conseillé de chanter en frappant dans les mains  : 
"Thanks (10–15 minutes) We sing a simple melody and clap our hands. The best would be “I  praise You, Lord, I praise with all my heart”, to the tune of “Laudato Si o mi Signore”:"

Conclusion
Nous ne le savions pas, mais il existe des traditionalistes charismatiques. Donc nous mettons en garde contre ce mouvement qui mêle vrai et faux.