samedi 16 mars 2013

Lettre de Fr Pfeiffer aux prêtres et aux fidèles

Lettre de Fr Pfeiffer aux prêtres et aux fidèles
Traduction par Vias tuas Domine


Afin de vous justifier devant Dieu en demeurant tranquillement dans le courant principal de la F.S.S.P.X. vous devriez être « essentiellement » d'accord avec chacun des énoncés suivants. Si vous constatez qu' UN SEUL est dangereux pour les âmes, vous êtes obligés devant Dieu de parler et d'agir.


1 - "La déclaration du 14 juillet que le Chapitre général n'a pas officiellement rétractée et qui ne fait pas de distinction entre les deux magistères, la présence des six conditions aussi bien que la façon ambiguë de parler de la Tradition ne constitue pas un danger pour la Foi et ne conduit pas les âmes sur la pente glissante du modernisme."

Si cet énoncé met en danger la Foi des âmes, comme prêtre de Dieu, vous devez parler et prévenir le troupeau.



2 - "La décision « déterminée et approuvée » du Chapitre général « d'engager la F.S.S.P.X. » à accepter de nous placer sous l'autorité de la Rome moderniste ne met pas en danger la Foi de nos fidèles et ne les conduira pas sur la pente glissante du modernisme."

Si cet énoncé met en danger la Foi des âmes, comme prêtre de Dieu, vous devez parler et prévenir le troupeau.



3 - "La directive du Supérieur général dans le Cor Unum du 18 mars demandant de changer notre attitude envers Rome, de ne plus l'attaquer de front mais d'être ouvert à une entente si Rome 1. nous permet de garder la liturgie de 1962 et 2. nous permet d'agir avec une certaine liberté dans des « circonstances concrètes » n'est pas un compromis qui met en danger la Foi des prêtres et des laïcs de la F.S.S.P.X. et ne risque pas de conduire les âmes sur la pente glissante du modernisme."

Si cet énoncé met en danger la Foi des âmes, comme prêtre de Dieu, vous devez parler et prévenir le troupeau.

4 - "La nouvelle « approche positive » de la Rome néo-moderniste ne nous met pas en danger de tomber dans le modernisme des « néo-conservateurs » tels que la Fraternité Saint Pierre, l'Institut du Christ-Roi, les Rédemptoristes, Michael Voris etc."
Si cet énoncé met en danger la Foi des âmes, comme prêtre de Dieu, vous devez parler et prévenir le troupeau.

5 - "Le fait que la F.S.S.P.X., dans ses communiqués officiels (Dici, La Porte Latine, Nouvelles de Chrétienté), affiche des nouvelles de Rome, des articles des néo-conservateurs entremêlés d'articles similaires d'auteurs de la F.S.S.P.X., sans corrections ni commentaires indiquant les erreurs, n'est pas un danger pour la Foi des fidèles qui reçoivent cette littérature officielle de la F.S.S.P.X. et ne risque pas de conduire les âmes sur la pente glissante du modernisme."
Si cet énoncé met en danger la Foi des âmes, comme prêtre de Dieu, vous devez parler et prévenir le troupeau.

6 - "C'est un mal plus grand contre l'unité et l'obéissance de critiquer le Supérieur général dans ses déclarations qui « paraissent libérales » et qui ne sont pas rétractées ou clarifiées---son entrevue à CNS, sa propre entrevue à Dici, ses directives du 18 mars, sa lettre du 14 avril aux trois évêques, son communiqué du 14 juillet---que de les critiquer publiquement en raison du danger pour la Foi , ce qui peut conduire les âmes sur la pente glissante du modernisme. Ce qui revient à dire que L'UNITÉ EST PLUS IMPORTANTE QUE LA FOI.."
Si cet énoncé met en danger la Foi des âmes, comme prêtre de Dieu, vous devez parler et prévenir le troupeau.

7 - "Un prêtre de la F.S.S.P.X. serait justifié de parler seulement si on lui commandait, et non avant, de célébrer la Nouvelle Messe ou de prêcher une hérésie. Tout le reste peut être critiqué ou corrigé en privé et certainement pas devant les fidèles puisqu'ils ne seront pas affectés négativement tant qu'ils n'assisteront pas à la Nouvelle Messe. La doctrine vient après la liturgie traditionnelle."
Si cet énoncé est vrai vous devriez vous aligner avec la Fraternité Saint Pierre ou un autre groupe du Nouvel Ordo à votre choix.
Si cet énoncé met en danger la Foi des âmes, comme prêtre de Dieu, vous devez parler et prévenir le troupeau.

8 - "Dans la présente crise de la F.S.S.P.X, les prêtres et les fidèles doivent faire confiance à leurs supérieurs et ne doivent pas lire ou chercher à s'informer ailleurs que dans les sources approuvées : Dici, La Porte latine, Nouvelles de chrétienté. Ce serait une désobéissance à Dieu. Les fidéles n'ont pas à étudier ces matières mais doivent faire confiance à l'expérience et à la sagesse du supérieur général et se fier à son jugement puisque c'est Dieu et Mgr Lefèbvre qui l'ont choisi et qu'il a les grâces d'état, ce que les prêtres et les fidèles n'ont pas. Donc les fidèles doivent suivre aveuglément ce supérieur général, évêque auxilliaire d'une pieuse union, qui n'a aucune juridiction sur eux."
Si cet énoncé met en danger la Foi des âmes, comme prêtre de Dieu, vous devez parler et prévenir le troupeau.

Saint Bernard dit que le prêtre est un chien de garde et qu'un chien qui n'aboie pas est inutile. Où est votre aboiement ? Saint Félix II dit « que de ne pas condamner l'erreur c'est l'approuver, que de ne pas enseigner la vérité c'est la condamner ». Cette déclaration ne se rapporte pas aux erreurs présentement inconnues ou non enseignées mais aux erreurs d'aujourd'hui, de notre temps, de notre milieu. Dans un monde païen on ne parle pas du molinisme, du monothéisme. Alors s'il y a des erreurs dans notre propre Fraternité comme dans notre Église Catholique, le même principe exige que le prêtre catholique les condamne toutes deux. 

In Christo,