mardi 26 mars 2013

La déclaration doctrinale de Mgr Fellay : un péché contre la foi, la charité, la justice et la religion

La déclaration doctrinale de Mgr Fellay : un péché contre la foi, la charité, la justice et la religion

par un prêtre de la FSSPX



Traduction à partir de l'anglais par Vias tuas Domine


Selon la doctrine commune parmi les moralistes approuvés, le Père Royo Martin enseigne dans sa Théologie Morale pour les laïques (Vol. 1, no 794) :

Il n'est jamais permis de mentir... mais... il y a des circonstances où il peut être acceptable de recourir à ce qu'on appelle la restriction mentale...

On doit faire la distinction entre les termes ambigus, l'amphibologie et la restriction mentale.

a) Les TERMES AMBIGUS sont ceux qui ont deux significations ou plus...

b)  L'AMPHIBOLOGIE est une phrase qui a un double sens dont un n'est pas le sens commun ou usuel...

c) La RESTRICTION MENTALE est une sorte d'amphibologie qui consiste à réserver à part soi une partie de ce que l'on pense et que l'on tait pour induire en erreur ceux à qui l'on parle, ou pour leur cacher une vérité qu'ils n'ont pas à connaître...

Quand pouvons-nous dire qu'il est juste et raisonnable de se servir de telles restrictions mentales ?
Généralement, c'est quand on doit cacher la vérité où que la personne qui s'enquiert n'a pas le droit de savoir...

Néanmoins, il n'est jamais juste de se servir de la restriction mentale quand c'est notre devoir d'exprimer la vérité, la foi, la charité, la justice, la religion etc...

Mais, dans sa déclaration du 15 avril 2012, Mgr Fellay s'est servi d'un "texte ambigu", "ce qui en soi est une faute grave, car on ne peut souhaiter rebâtir l'Église en se fondant sur un malentendu". (Bref commentaire sur le texte du Préambule doctrinal du 15 avril 2012, par un prêtre de la F.S.S.P.X. ) En effet, en plus des conditions claires et scandaleuses la déclaration est pleine de restrictions mentales dont certaines sont très dangereuses (cf. L'ambiguïté d'avril , de Mgr Williamson ).

Mgr Fellay devrait répondre à la question suivante : a-t-il été forcé par la Rome moderniste de cacher la vérité requise par la foi, la charité, la justice, la religion ?

Mgr Fellay pourrait répondre sans recourir à ses restrictions mentales habituelles mais nous ne pensons pas qu'il va le faire car cela l'obligerait à renoncer à ses démarches dans le but d'obtenir un accord avec Rome, à s'excuser et à démissionner, ce qui est pourtant nécessaire pour que la F.S.S.P.X puisse sortir de la crise d'auto-démolition dans laquelle elle est plongée.

Un prêtre de la FSSPX.