dimanche 3 mars 2013

Déclaration du Père Raphaël Arizaga OSB - Fondation prochaine d'un monastère



Déclaration du Père Raphaël Arizaga OSB -

 Fondation prochaine d'un monastère





Je me déclare le serviteur de Jésus-Christ, de la Vierge Marie de Guadalupe et de notre Père Saint Joseph. Je désire uniquement vivre et mourir pour leur amour. C’est en ces dispositions que j’écris cette déclaration publique. Je ne crois pas que mes raisons d’agir soient la rébellion, les intérêts personnels ou autres, mais uniquement l'amour de la doctrine et de la charité. 


Le moteur de mon action, ce sont ces paroles du Père Garrigou-Lagrange : 



"L'Église est intolérante dans les principes parce qu'elle croit ; elle est tolérante en pratique parce qu'elle aime. Les ennemis de l'Église sont tolérants dans les principes parce qu'ils ne croient pas et sont intolérants en pratique parce qu'ils n'aiment pas " 

Les principes catholiques que nous avons reçus de Mgr Lefebvre sont le moteur, le coeur, la raison d'être de la FSSPX, et le plus grand trésor que nous avons hérité de lui. A travers ces principes nous avons reçu dans toute sa force et son intégrité la religion catholique. 

L'amour pour cette doctrine m'a amené à avoir confiance de manière toute particulière en l'enseignement de Mgr Williamson . Ses conseils m'ont savamment guidé afin que je continue dans mon cher monastère de Silver City à mener une vie monastique de fidélité, [car je suis] conscient que cette vie est la meilleure manière de servir l'Église dans la sublime vocation bénédictine. L'intolérance nécessaire des principes m'a conduit à m’appuyer sur Mgr Williamson, alors que la tolérance de la charité m'amenait à continuer dans mon cher monastère. 

Malheureusement mes supérieurs ont décidé que cette manière d'agir n'était pas possible. Les portes de mon monastère m’ont été fermées le dimanche 24 février, à ma grande surprise. Mon crime ? Suivre Mgr Williamson. Je ne veux pas attaquer mon monastère et mon Père spirituel, le Révérend Père Cyprien. Ils ne sont pas modernistes, ils ont l'intention de tout donner à Dieu et d’être des saints, leur générosité est incontestable. Le problème résidait plutôt en l'incompréhension de ce qui signifie la grandeur de la doctrine. La priorité de la doctrine sur tout le reste. Doctrine qui est solidement ancrée en Mgr Williamson, surtout, mais pas exclusivement. Cela a été démontré par le fait que ses enseignements et ses Commentaires Eleison n’ont jamais été réfutés. Cet amour de l'enseignement a fait que la condamnation de Mgr Williamson retombait aussi sur moi. Etre son ami et son fils, était mon péché. Ma recherche de la sagesse au moyen de sa direction spirituelle, sans aucun désir d'abandonner mon monastère, mais seulement pour être confirmé dans la foi, pour pouvoir continuer ma défense de la foi comme tout soldat du Christ doit le faire, afin de mieux pouvoir aider de cette façon mon Monastère, a été la cause de mon expulsion. 

La charité me demande de ne pas condamner la FSSPX ou mon monastère de Silver City, Dieu seul peut juger, je pardonne à tous pour l'injustice commise envers moi. En même temps, je prie tous ceux que j'ai offensés de me pardonner en particulier le Révérend Père Cyprien, que je ne cesserai jamais d'aimer et pour lequel je prierai toujours d'une manière spéciale, en espérant et en priant pour que la divine Providence nous réunisse de nouveau. Je ne me déclare ennemi de personne. 

Je me déclare seulement intolérant du péché, et ennemi de la doctrine libérale, péché contre le premier commandement, puisque le libéralisme est un blasphème en action qui a infiltré, sans aucun doute, diverses parties de la FSSPX. 

Par charité pour ma pauvre âme j’implore la miséricorde infinie de Dieu, et vous tous, mes frères dans la foi, je vous demande, par charité fraternelle, de prier beaucoup pour votre serviteur. 

Avec l'aide de Dieu, nous allons bientôt ouvrir un monastère et maintenant je vous demande votre aide. Nous y recevrons tous les catholiques qui sont intolérants pour la doctrine et tolérants dans la charité.

Toujours vôtre en notre Saint Père Saint Joseph.


Père Raphaël Arízaga OSB