mercredi 6 mars 2013

Mgr Ranjith ferait-il un bon pape ?

Mgr Ranjith ferait-il un bon pape ?


Commentaires sur quelques citations de Mgr Ranjith tirées de l'article : « La liturgie et les pauvres, ces deux trésors de l’Église »

Mgr Albert Malcom Ranjith

Mgr Ranjith ferait-il un bon pape ? Les citations suivantes nous éclairent : NON, Mgr Ranjith ne ferait pas un bon pape. C'est une copie conforme de Benoît XVI. Avec l'Immaculée a mis en gras souligné les mauvaises paroles de Mgr Ranjith et les a commentées. Nous avons retrouvé également une vidéo qui représente Mgr Schönborn, "un des très chers amis" du cardinal Ranjith, aux dires de celui-ci dans cette interview...




Interview de Malcom Ranjith par Gianni Cardinale,
tirée du n°9 - 2006 (extraits)


Le Journaliste : Et vous avez été ordonné prêtre à Rome. 



MGR RANJITH : "Oui, le 29 juin 1975. Nous étions plus de 350 diacres ordonnés par Paul VI à l’occasion de l’Année Sainte. Ensuite, j’ai fréquenté l’Institut biblique pontifical où j’ai obtenu ma licence d’Écriture sainte au bout de quatre ans. Au cours de ces années, j’ai aussi eu la chance de pouvoir suivre un cours de huit mois à l’Université Hébraïque de Jérusalem, où les rabbins qui y enseignaient m’ont communiqué un grand amour envers la Parole de Dieu. Dieu et son amour pour l’humanité sont partout présents en Terre Sainte. Là-bas, cet amour est presque palpable, et l’air que je respirais chaque jour enrichissait ma vocation sacerdotale de nouvelles forces spirituelles."



Commentaire d'Avec l'Immaculée : Ce sont les rabbins qui ont communiqué à Mgr Ranjith "l'amour" de l'Ecriture Sainte. Cet "amour" de l'Ecriture Sainte ne peut donc être une manifestation du don de Sagesse, qui donne le goût des choses divines, car le Saint-Esprit ne passe pas par des rabbins, qui appartiennent à une fausse religion, pour donner ses dons. Quelles "lumières" ont dû donner à Mgr Ranjith ces érudits qui ne sont pas capables de discerner que l'Ancien Testament n'a de sens qu'en tant qu'il prépare la venue de Notre Seigneur Jésus-Christ ? Quelle intelligence de l'Ecriture ont ces rabbins qui ne discernent pas qui est le Désiré des collines éternelles du prophète Isaïe ? Et c'est eux que Mgr Ranjith considère comme de grands professeurs qui lui ont communiqué l'amour des saintes écritures ! 

Le journaliste : Combien y avait-il de catholiques à Ratnapura ? 

MGR RANJITH : "Seulement deux pour cent, mais les relations avec le reste de la population à grande majorité bouddhiste étaient excellentes. Lorsque j’ai pris mes fonctions d’évêque à Ratnapura, je suis allé rendre visite à tous les temples bouddhistes de la ville pour rencontrer les moines. Dès le premier jour, nous avons créé un organisme de dialogue et de coopération dans des domaines où cela est possible, comme le domaine social. J’ai noué une très forte amitié avec certains de ces moines, et il m’est arrivé de leur demander des conseils et des suggestions lorsque nous construisions de nouvelles églises.

Commentaire d'Avec l'Immaculée :
Toute âme catholique bien née a l'ardent désir de devenir sainte. Ce doit être a fortiori le désir ardent de tout prêtre. Un bon prêtre aime avec ardeur Notre-Seigneur Jésus-Christ. Quelqu'un qui aime avec ardeur Notre-Seigneur Jésus-Christ ne peut pas éprouver une forte amitié pour des personnes appartenant à une fausse religion. C'est impossible, car les fausses religions viennent du démon et luttent par là même contre Notre Seigneur. Dieu a dit : J'aime ceux qui m'aiment (Proverbes VIII, 17). Les préférences de Dieu vont donc vers ceux qui l'aiment. Un bon prêtre a les même goûts que son Maître. Ces moines bouddhistes n'aiment pas Notre Seigneur. Un bon prêtre ne peut donc se sentir attiré vers des gens qui n'aiment pas son unique amour, Notre Seigneur Jésus-Christ. Qui dit amitié, dit parenté d'âme, dit même idéal, dit une certaine communion de pensée... Un catholique fervent ne peut pas avoir le même idéal qu'un moine bouddhiste, il n'a aucune communion de pensée avec les bouddhistes. On peut et on doit même aimer surnaturellement les païens en tant qu'ils sont des âmes à sauver que Jésus a rachetées par son sang et qui sont infiniment précieuses à ses yeux. Mais on ne peut pas nouer avec ces personnes des liens d'amitié au sens où l'entend ici Mgr Ranjith. Les saints sont amis avec d'autres saints et non avec des païens. Nous en déduisons logiquement que si Mgr Ranjith a des liens de très forte amitié avec des païens, il ne peut en même temps aimer vraiment Notre-Seigneur Jésus-Christ.
(...)
Le journaliste : Il reste que les leaders bouddhistes n’ont pas participé à la rencontre avec le Pape lors de sa visite au Sri Lanka, en janvier 1995... 

MGR RANJITH : Pas les leaders, mais de très nombreux fidèles bouddhistes ont participé avec joie à cette rencontre. Je dois spécifier que l’autel principal où le Pape a célébré la messe sur l’esplanade de Galle Face avait été dessiné par un moine bouddhiste de nos amis qui avait refusé de se faire manipuler par les autres. 

Commentaire d'Avec l'Immaculée : Si Mgr Ranjith trouve bien qu'un moine bouddhiste s'occupe de dessiner l'autel du pape, cela nous inquiète. Qu'est-ce que ce moine connaît de la symbolique chrétienne ? Sur quel autel le pape a-t-il célébré la Messe ? Mgr Ranjith dit que beaucoup de Bouddhistes ont participé avec joie à cette rencontre, il se félicite qu'ils ne se soient pas faits manipuler par leurs chefs bouddhistes qui n'ont pas voulu voir le pape. Mgr Ranjith trouve bien qu'ils aient tous été rassemblés autour du Pape. Le discours que le pape Jean-Paul II a prononcé au Sri-Lanka était pourtant une catastrophe dans l'esprit d'Assise. Les fidèles bouddhistes ne se sont peut-être pas faits manipuler par leurs chefs mais les catholiques, eux se sont faits manipuler magistralement par le pape et par Mgr Ranjith qui opine tant qu'il peut de la tête aux beaux discours du "Bienheureux" Jean-Paul II, lequel a affirmé ce jour-là que que la présence simultanée au Sri Lanka du Bouddhisme, de l'Hindouisme, de l'Islam et de la religion catholique était une source d'enrichissement pour la société du Sri-Lanka ["This simultaneous presence of great religious traditions is a source of enrichment for Sri Lankan society"], que chaque religion elle-même doit rester une force pour l'harmonie et la paix [At the same time it is a challenge to believers and especially to religious leaders, to ensure that religion itself always remains a force for harmony and peace], et que l'Eglise était absolument contre le prosélytisme, lequel est, perfidement associé dans ce discours aux moyens immoraux d'obtenir des conversions [The Church respects the freedom of individuals to seek the truth and to embrace it according to the dictates of conscience, and in this light she firmly rejects proselytism and the use of unethical means to gain conversions.]. [Discours de Jean-Paul II, le 21 janvier 1995 en anglais].

Le journaliste : Revenons à l’actualité. Que pensez-vous de la tentative d’introduire des lois anti-conversion dans votre pays ? 

MGR RANJITH : "Nous chrétiens, nous commençons par dire clairement à la majorité bouddhiste que nous ne désirons pas subvertir les traditions religieuses et culturelles dans lesquelles se reconnaît la majorité du peuple du Sri Lanka. Et puis, même si une loi de ce genre est approuvée, ses conséquences ne seront pas forcément toutes négatives. Cela voudra dire que le Seigneur veut mettre notre foi à l’épreuve et je ne doute pas qu’avec son aide, la foi de notre peuple chrétien se renforcera."

Commentaire d'Avec l'Immaculée : Ne pas vouloir essayer de convertir les gens, ne pas vouloir changer leurs mauvaises traditions religieuses est tout simplement anti-chrétien. Cela s'oppose aux paroles de Dieu lui-même : Allez enseigner toutes les nations et baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
(...)
MGR RANJITH : À ce moment-là [ndlr : c'est-à-dire au moment du tsunami], j’avais chez moi le cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne, un de mes très chers amis.

Commentaire d'Avec l'Immaculée : Sous un aspect extérieur vaguement traditionnel, le cardinal Schönborn est très mauvais. Décidément, Mgr Ranjith choisit mal ses "très chers amis". Vous pouvez voir en vidéo sur ce lien une messe scandaleuse des jeunes présidée par le cardinal Schönborn le 16 novembre 2008. Ne trouvez-vous pas qu'il est étrange que le cardinal Ranjith, si "attaché" à la Messe de Saint Pie V ait pour très cher ami, le cardinal Schönborn, capable de faire cela ? [Il est vrai que l'interview de Mgr Ranjith date de 2006 et que ce scandale du Cardinal Schönborn date de 2008... Nous pouvons toujours imaginer qu'il est fâché à mort avec son "très cher ami" à présent, à cause de cela, mais c'est peu probable, à notre avis...] Quand nous avons vu cette vidéo scandaleuse du cardinal, nous nous sommes rappelés les larmes de Padre Pio à la fin de sa vie, lorsqu'il contemplait des prêtres "nouvelle vague" se préparant dans la sacristie de San Giovanni Rotondo et papotant tout en revêtant leurs ornements. Il disait que ces prêtres étaient de véritables bouchers. C'est l'impression que nous a fait le cardinal Schönborn sur cette vidéo. 
(...)
Le journaliste : C’est donc dans ce contexte que vous avez commencé à fréquenter le cardinal Ratzinger... 

MGR RANJITH : "Oui, je l’ai rencontré plusieurs fois et je saisissais ces occasions pour lui exposer mes impressions et mes préoccupations d’évêque, en particulier en ce qui concerne la question du dialogue interreligieux et les questions liturgiques. Lorsque ensuite j’ai été appelé à la Propagation de la Foi, j’ai eu l’occasion de rencontrer le cardinal Ratzinger plus souvent, y compris dans les réunions ordinaires du dicastère dont il faisait lui même partie. C’est ainsi qu’étant déjà un avide lecteur de ses livres, j’ai appris à en apprécier personnellement les dons d’humanité. J’ai toujours vu en lui un grand théologien et loin de trouver la moindre pédanterie dans ses paroles, je le considère comme une personne proche du Seigneur."

Commentaire d'Avec l'Immaculée :
Mgr Ranjith considère que Benoît XVI est proche du Seigneur... Nous sommes donc bons pour un procès de canonisation de Benoît XVI d'ici quelques années, si Mgr Ranjith est pape un jour... Mgr Ranjith consulte le cardinal Ratzinger sur la question du dialogue interreligieux... Nous savons combien Benoît XVI est peu sûr sur cette question, lui qui a fait tant de scandales dans les synagogues, les mosquées, chez les protestants et enfin à Assise III. Quant au "grand théologien", nous savons ce qu'en pense Mgr Tissier de Mallerais qui a écrit L'étrange théologie de Benoît XVI. Benoît XVI a proféré des hérésies... et Mgr Ranjith considère que la doctrine de Benoît XVI est impeccable ! Si Mgr Ranjith pense cela, cela signifie donc qu'il est lui-même un hérétique, comme l'objet de son admiration.

Le journaliste : Lorsque vous avez été nommé secrétaire au Culte divin, on a écrit que vous aviez d’excellents rapports avec les disciples de Mgr Lefebvre. Est-ce vrai ?

MGR RANJITH : "La différence d’âge a fait que je n’ai pas connu Mgr Marcel Lefebvre parce que c’était un homme d’une autre époque, mais j’ai certainement eu des rapports avec quelques-uns de ses disciples. Je ne suis pas pour autant un fanatique de leur mouvement. Ils ne sont malheureusement pas encore rentrés dans la pleine communion avec le Saint-Siège, mais ce qu’ils disent quelquefois sur la liturgie, ils le disent en connaissance de cause. Ils représentent donc un aiguillon qui doit nous faire réfléchir sur ce que nous faisons. Ceci ne veut pas dire que je puisse être défini comme un adhérent ou un ami du mouvement de Mgr Lefebvre. D’ailleurs, je partage certains points de vue des mouvements anti-mondialisation en ce qui concerne la justice sociale, mais cela ne veut pas dire que je fais partie de leurs adhérents... D’autre part, la messe tridentine n’est pas la propriété privée des disciples de Mgr Lefebvre, elle est un trésor de l’Église et de nous tous. Comme le Pape l’a dit à la Curie romaine l’an dernier, le Concile Vatican II n’est pas un moment de rupture, mais de renouvellement dans la continuité. On ne jette pas le passé aux orties, mais on grandit sur ce passé."

Commentaire d'Avec l'Immaculée : Mgr Ranjith dit qu'il n'est pas un ami de notre mouvement... Il préfère être l'ami du cardinal Schönborn qui fait des messes scandaleuses, il préfère être le grand ami des moines bouddhistes. Il faut vraiment être aveugle pour souhaiter un tel homme sur le siège de Pierre. De plus il défend l'herméneutique du renouvellement dans la continuité du Concile Vatican II, ce qui est une position complètement hypocrite et intenable au plan doctrinal, nous le savons. Mgr Ranjith est donc un mauvais cardinal et un homme dangereux. Cette interview fournit assez de preuves pour l'affirmer sans hésitation.