jeudi 21 février 2013

Le GREC, neuvaine à St Pierre, 8ème jour

Le GREC
Neuvaine à St Pierre, 8ème jour
Michael



Pour Mgr Fellay, les conciliaires hérétiques sont des catholiques. C’est pourquoi la FSSPX faisait partie du GREC qui, comme son nom l’indique, ne regroupe que des catholiques (GREC : Groupe de Réflexion Entre Catholiques). C’est rassurant de penser qu’on discute entre soi, avec des catholiques. Si un hérétique peut être catholique, cela est vraiment rassurant. Au GREC, il y avait même des anciens de la FSSPX ralliés au modernisme, comme l’abbé Laffargue. Cela permettait de revoir les copains d’avant. C’était convivial !

Mgr Di Noia et Mgr Fellay sont d’accord sur beaucoup de choses. Les excités anti-accordistes évoquent toujours l’œcuménisme, la liberté religieuse mais on oublie aussi de considérer nos points communs, des points essentiels qu’on a en commun avec les conciliaires comme le culte de la Vierge Marie ou le culte des saints. Il faut donc arrêter cet esprit de division dans l’Eglise. Un peu d’esprit surnaturel ! Arrêtons ce persiflage qu’on trouve à foison sur les blogs et l’Internet ! Je suis sûr qu’au GREC, on commençait par une prière, avec par exemple, une dizaine de chapelet d’un mystère, lumineux sans doute. Arrêtons de réfléchir et prions. C’est le mieux :

Bienheureux Jean XXIII, priez pour nous.

Saint Pie X, priez pour nous.

Bienheureux Jean-Paul II, priez pour nous.

Saint Pie V, priez pour nous.

Vertus héroïques de Paul VI, protégez-nous.


Amen/Ainsi soit-il 

NB : biffer le mot conclusif en trop selon votre sensibilité. Mais pour les saints, ce n’est pas possible de choisir. A moins que Mgr Fellay, dans son protocole ultra-secret du 13 juin 2012, avec sa grande prudence habituelle, ait prévu le choix exclusif non seulement du rite de la messe mais aussi du culte des saints. Ainsi, nous serions à l’abri derrière les murs de la Prélature, dont les portes seraient cadenassées par des protocoles d’acier. Nous profiterions en exclusivité de règles propres, uniquement en vigueur dans le périmètre de la Prélature. Nous aurions le même sort que les Indiens dans les réserves, un sort de rêve. 


Neuvaine à St Pierre, jour n° 8


 

"Vous donc, bien-aimés, qui êtes prévenus tenez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement de ces impies, vous ne veniez à déchoir de votre propre fermeté"

II St Pierre, III,17

O saint Pierre, vous nous avez prévenus avec raison, dans votre épître, de nous défier de nous-mêmes. Vous en savez quelque chose, vous qui avez trahi le Maître après avoir voulu combattre pour Lui avec le glaive, au jardin des oliviers.
Combien dans nos rangs, ont applaudi Mgr Lefebvre en 1988 et sont à présent déjà ralliés ou prêts à se rallier à la Rome moderniste ? Guérissez-nous de notre orgueil, ô St Pierre. Apprenez-nous à nous défier de nous-mêmes juqu'à notre dernier jour, afin que nous puissions attirer le regard miséricordieux de Jésus, notre Sauveur. O Jésus, par l'intercession de St Pierre, rappelez-nous toujours cette parole : Sans Moi, vous ne pouvez rien faire. Oui, ô Jésus, sans Vous, nous sommes sûrs de tomber. Préservez-nous de cela, préservez-nous de l'aveuglement qu'engendre l'orgueil au nom de votre Mère debout au pied de la Croix, au nom de vos souffrances et de votre amour pour nous.