vendredi 22 février 2013

Ils sont donc complices !

Ils sont donc complices !



L’article ci-dessous intitulé "Ils nous prennent pour des zozos !" a montré que, dans les négociations entre la FSSPX et Rome, la date du 22 février et l’ultimatum divulgués dans la presse, ne sont pas une invention de journalistes. Ce sont des personnes dignes de confiance qui ont divulgué ces idées. Nous concluions que le Père Lombardi nous prenait pour des zozos.

Or voici que Mgr Fellay vient de faire paraître un communiqué officiel qui accrédite et reprend sans sourciller la thèse du Père Lombardi :

« Communiqué de la Maison générale de la FSSPX
Vatican : A propos de rumeurs diffusées dans la presse

Ce jeudi 21 février 2013, au cours d’un point de presse, le P. Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, a déclaré au sujet de la Fraternité Saint-Pie X que “la date butoir du 22 février (pour une réponse de Mgr Bernard Fellay à la Congrégation pour la doctrine de la foi, NDLR),  avancée par la presse, n’est que pure hypothèse…» La Porte latine

L'affirmation mensongère du Vatican est reprise à son compte par la Fraternité, non comme une simple nouvelle, ce qui aurait été déjà très ambigu, mais comme communiqué officiel de la Maison générale de la FSSPX. De plus, Mgr Fellay et l'abbé Lorans ont aggravé leur cas en titrant de leur propre chef : 
"Vatican : A propos de rumeurs diffusées dans la presse." 

Ce n'est pas le Vatican qui a titré ainsi, mais Mgr Fellay lui-même. Voici le titre du Vatican : Nouveau point de presse.





Donc c'est Menzingen qui affirme que ce sont des "rumeurs", et non le Vatican. Avez-vous remarqué comme ils raffolent du mot "rumeur", à Menzingen ?



Menzingen dit que cet ultimatum n'était qu'une rumeur. Mgr Fellay, l'abbé Lorans et le Père Lombardi sont donc d’accord pour faire passer Côme de Prévigny et Austremoine pour des affabulateurs. En effet, ce sont eux qui ont évoqué de sources certaines cette date et cet ultimatum. Mgr Fellay est d'accord pour laisser sous-entendre, en reproduisant sans commentaires ce mensonge, qu'il n'y a rien eu. De plus il ajoute un titre de son propre chef, disant qu'il s'agit de rumeurs ! Nous pensons que c'est une gaffe providentielle qui éclairera enfin davantage les gens sur sa duplicité... L'idéal serait que les sources dont Austremoine ne peut pas parler témoignent de ce mensonge ouvertement ou tout au moins qu'elles publient anonymement sur internet cette lettre de Mgr Müller et Di Noia, contenant l'ultimatum. 

Pour Avec l'Immaculée ce communiqué officiel met bien en lumière que :
- Mgr Fellay et le Vatican sont devenus des complices, spécialistes de l’enfumage. Qui se ressemble s’assemble…

- A la suite du Vatican, Mgr Fellay n’hésite pas à faire passer Austremoine et Côme de Prévigny pour des zozos, des bloggers de paccotille avides de sensationnel frelaté, bref des crétins. Ils apprécieront…

Un mensonge de plus à ajouter à la liste, mais celui-là est très révélateur car il fait chorus avec celui du Vatican et révèle une complicité troublante entre les deux, une entente ou qui sait même, une fraternité ?