mardi 29 janvier 2013

L'abbé Lundi : sous les armes de Benoît XVI

L'abbé Bertrand Lundi :
sous les armes de Benoît XVI


L'abbé Bertrand Lundi a désiré porter lors de son ordination une chasuble brodée aux armes de Benoît XVI. Le premier jour de sa vie de prêtre, il commence par arborer officiellement les armes du destructeur numéro 1 de l'Eglise à notre époque. Les armes de celui qui a été une cheville ouvrière de Vatican II, les armes d'un ami des B'Naï B'Rith qui les a reçu chaleureusement le 18 décembre 2006 et le 12 mai 2011 en leur disant :

 "Chers amis, Je suis heureux de saluer votre délégation du B’nai B’rith International à l’occasion de sa visite au Vatican. A la suite de la promulgation de la Déclaration du Concile Vatican II Nostra Ætate, en 1965, les responsables du B’nai B’rith ont rendu visite au Saint-Siège en de nombreuses occasions. Aujourd’hui, dans l’esprit de compréhension, de respect et d’appréciation mutuelle qui se développe entre nos communautés, je vous souhaite la bienvenue et, à travers vous, à tous ceux que vous représentez"

Ce sont les armes d'un pape qui a proféré plusieurs hérésies, les armes de celui qui aime les sorciers vaudous, les armes de celui qui prie avec les protestants et les musulmans, les armes d'un homme qui est responsable de la perte de millions d'âmes. Certains mettent la sainte Vierge sur leur chasuble. L'abbé Lundi a préféré Benoît XVI : à chacun ses saints patrons !
Cependant, Avec l'Immaculée ne veut pas être trop sévère à l'égard de ce jeune prêtre. Il est victime du mauvais esprit de son supérieur et se contente de suivre le nouvel esprit de la Fraternité St Pie X. L'abbé Lundi est une bonne illustration de cette parole de Mgr Lefebvre, Fideliter n° 70, p. 6 : "Ce ne sont pas les sujets qui font les supérieurs, mais les supérieurs qui font les sujets."  Nous prions la Sainte Vierge pour qu'elle lui ouvre les yeux et qu'il devienne aussi fervent anti-libéral qu'il est actuellement fervent vis-à-vis de Benoît XVI.
Ce petit fait divers appelle à une réflexion supplémentaire importante : de plus en plus, les nouveaux prêtres ordonnés de la Fraternité St Pie X risquent de prendre cet esprit nouveau, comme l'abbé Lundi. C'est pourquoi le séminaire des abbés Pfeiffer et Chazal est indispensable si l'on veut éviter le risque d'une contamination libérale. Que les jeunes gens qui ont la vocation aillent dans ce séminaire et non dans les séminaires de la Fraternité. Mgr Lefebvre, étant jeune séminariste, était libéral et c'est Le Père Le Floch qui l'a sauvé, au séminaire français de Rome. C'est le Père Le Floch qui l'a formé.
Notre Père Le Floch actuel, c'est Fr Pfeiffer. Allez vous mettre sous sa bonne influence et non sous l'influence des propos ambigus de Mgr Fellay. Personne ne doit présumer de ses forces et lorsqu'il y a une solution doctrinalement plus sûre qu'une autre, il faut toujours la choisir. De plus, aller aux Etat-Unis, vous permettra de devenir bilingue facilement, comme l'abbé Chazal, et cela décuplera vos possibilités d'apostolat futures... Alors, n'hésitez pas ! Mieux vaut la pauvreté de Nazareth avec la saine doctrine à Boston (Kentucky), que des propos ambigus dans les beaux bâtiments de Flavigny, d'Ecône ou de Winona.
Pour ceux qui souhaiteraient contacter father Pfeiffer, écrivez à InDominoSperavi, à la rubrique contact de ce blog (onglets du haut) et nous vous transmettrons ses coordonnées.