samedi 15 décembre 2012

Idée de cadeau pour Noël - Info pratique et utile : où peut-on commander en toute sécurité des statues du "bienheureux" Jean-Paul II, si possible de fabrication française de bonne qualité ?


Idée de cadeau pour Noël

Info pratique et utile : où peut-on commander en toute sécurité des statues du "bienheureux" Jean-Paul II, si possible de fabrication française de bonne qualité ?


 Michael



Humour, avec le boute-en-train du blog.


Vous cherchez une statue du "bienheureux" Jean-Paul II pour faire en famille, dans votre salon, des prières œcuméniques, comme à Assise, avec votre voisin qui est protestant et votre nièce qui est bouddhiste. Vous pensez que la période de Noël est un temps favorable pour ce genre d’initiative, car ce qui compte, c’est la paix avec les hommes de bonne volonté et justement votre voisin est de bonne volonté.

Par ailleurs, vous êtes une famille qui fréquente les chapelles de la Fraternité saint Pie X. Vous savez que ce qui compte, c’est la charité et la hauteur de vue spirituelle, hauteur de vue qu’on a sur une ligne de crête. Vous avez des principes et vous n’allez qu’aux messes de saint Pie V. Vous constatez que la Fraternité saint Pie X évolue. Elle est moins crispée, évite de ressasser les mêmes histoires du concile que d’ailleurs Mgr Fellay et Benoît XVI veulent interpréter tous les deux "à la lumière de la Tradition".

Vous souhaitez maintenant un accord avec Rome car Benoît XVI propose une nouvelle évangélisation musclée. Mgr Fellay est le premier d’ailleurs à dire que Rome a changé. Cet accord n’a pas pu se conclure le 13 juin 2012, mais il faut être patient. Le temps que les mentalités évoluent.

Vous voulez donc acheter une statue du "bienheureux" Jean-Paul II, d’autant plus que ce bienheureux a été créé par Benoit XVI, le pape qui aime le latin et la Tradition. Vous souhaitez non pas faire cet achat dans un magasin anonyme mais donner votre argent à une congrégation et soutenir ainsi un monastère. L’idéal serait de trouver un monastère qui soit "tradi", amateur de la messe de toujours et qui fabrique de telles statues. Car Mgr Fellay l’a rappelé : si on a la messe de toujours, inévitablement, on se rapproche de la Tradition. D’ailleurs, le pape qui a libéralisé la messe en latin est celui qui a béatifié Jean-Paul II.

Nous avons trouvé ce que vous cherchiez, à savoir :

- une communauté qui a bien connu Mgr Lefebvre. Celui-ci
 a ordonné nombre de ses moines

- une communauté qui a su faire un accord avec Rome en conservant sa spécificité : « les moines prêtres célèbrent chaque jour la messe basse, pour la plupart dans la forme extraordinaire du rite romain. Tous les offices (dont la liturgie des heures) sont chantés en grégorien. » (source wikipedia)

- une communauté qui a un "esprit surnaturel" : « Depuis sa fondation et fidèle à son charisme propre, l'abbaye propose régulièrement des retraites pour les hommes, les Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola. Ces retraites se déroulent en général en cinq jours, selon la méthode du Père François de Paule Vallet (1883-1947). » (source wikipedia)

- et une communauté qui fabrique elle-même ses statues du "bienheureux" Jean-Paul II, fabrication monacale française, dans le silence et la prière.

Le site de l’Abbaye saint Joseph de Clairval propose :
92€ pour le buste de "bienheureux" Jean-Paul II.
2600 € pour une statue en pied du "bienheureux" Jean-Paul II (grande taille pour votre chapelle tradi, à proposer à votre abbé)
2700 € pour une finition en vieil ivoire du "bienheureux" Jean-Paul II.
472 € pour le "bienheureux" Jean-Paul II et la famille.

Bien sûr, c’est assez cher mais c’est du solide. Il y a moins cher, mais c’est saint Bernard ou saint Joseph et il y a moins de choix. L’abbaye est située en France, les frais de transport ne seront pas excessifs.

Allez, avouez-le, trouver des idées-cadeaux si originales sur ce blog, ça vous en bouche un coin !

Ça fait plaisir de voir que la Tradition, ça bouge en France. Même la Nef rend hommage à Madame Barjot ! Mgr Fellay l’a dit et redit depuis longtemps, l’Eglise évolue. Si on sait "lire entre les lignes", on voit des signes très encourageants, on n’est plus en 1988. Ça fait plaisir ! C’est sûr.