mardi 13 novembre 2012

Et après, on dit que rien n’a changé dans la FSSPX !


Et après, on dit que rien n’a changé dans la FSSPX !

par Michael


l'abbé Sylvain Lamerand et l'abbé Lorans


L’Abbé Sylvain Lamerand, fsspx, dans son bulletin Caritas N°12, écrit :

« Comme l’a rappelé la Déclaration du Chapitre qui s’est déroulé à Ecône cet été, il faut unir la vigilance nécessaire face aux erreurs d’aujourd’hui et l’indéfectible attachement au successeur de Pierre, dans la foi en la promesse qui lui a été faite par le Seigneur. Cela nous préserve d’une tentation toujours possible d’un repli amer sur nous-mêmes ou d’un manque de confiance en l’Eglise telle qu’elle est aujourd’hui, avec ses joies et ses peines, ses espérances et ses déceptions. Ce "juste milieu" permettra un vrai rayonnement apostolique de nos chapelles etc.»

L’Abbé Lamerand a bien lu la Déclaration du chapitre et se prépare à une "régularisation canonique" : il évoque la tentation d’un manque de confiance en l’"Eglise telle qu’elle est aujourd’hui". Il se prépare à la communion avec les réalités de l’Eglise plus traditionnelles ("ses joies, ses espérances") et avec les réalités de l’Eglise plus progressistes (ses peines, ses déceptions). Ce qui compte est de se préparer à faire confiance aux évêques diocésains qui dirigeront la Fraternité, une fois l’accord signé. C’est ce que prévoit la Déclaration du chapitre dans la condition souhaitable n°2 : l’"Exemption des maisons de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X par rapport aux évêques diocésains" n’est pas obligatoire!

Avec ce genre de discours, les expulsions d’un évêque et de prêtres de la FSSPX deviennent une bénédiction. On remercie le Ciel de susciter une résistance qui puisse parler haut et fort, une résistance qui puisse entraîner les fidèles sur l’exigeant chemin de la sainteté et ainsi éviter le "juste milieu" cher à l’Abbé Lamerand.