samedi 13 octobre 2012

Ultimatum de Mgr Fellay à Mgr Williamson ?

Ultimatum de Mgr Fellay à Mgr Williamson ?
Gentiloup vient de préciser dans le fil dont nous mettons le lien ci-dessous que l'échéance de cet ultimatum est demain, 14 octobre... Prions pour Mgr Williamson, afin qu'il continue toujours de confesser courageusement et clairement la vérité, quoiqu'il en coûte.
Voici une nouvelle très importante que nous révèle Gentiloup, administrateur du forum Un évêque s'est levé :
"Nouveau coup de crosse de Mgr Fellay contre Mgr Williamson
    
Une nouvelle initiative de Mgr Fellay contre Mgr Williamson risque de faire imploser la FSSPX.
Il s'agit d'une nouvelle lettre confidentielle et explosive qui a été adressée par Mgr Fellay à Mgr Williamson.
Cette lettre a également été envoyée aux supérieurs de district de façon confidentielle.
Dans cette longue lettre très sentencieuse, le Supérieur de la FSSPX annonce qu'il prend acte de son exclusion par le Chapitre général d'Ecône. [Or à Ecône il avait été exclu du Chapitre, non de la FSSPX??? NDLR]. Cependant il précise qu'il peut revenir sur cette décision si toutefois Mgr Williamson ferme définitivement son site, ne dit plus rien, ne fait plus rien et lui envoie une lettre d'excuses circonstanciées, pour avoir, par son attitude, semé le trouble parmi les prêtres et les fidèles de la FSSPX en critiquant les décisions du Chapitre.
 A aucun moment dans cette longue lettre, Mgr Fellay ne s'interroge sur sa propre responsabilité concernant la situation de crise qui ne cesse de secouer la FSSPX, ni si cet ultimatum ne va pas encore accentuer les fractures au sein de la Fraternité dont il a la charge, au moment même où les remous commençaient à se dissiper.
Il est demandé à Mgr Williamson de s'exécuter dans les 10 jours "ouvrés" (ce sont les termes employés!) sinon il sera définitivement exclu de la FSSPX.
Cette lettre est authentique, sa teneur m'a été communiquée d'une source on ne peut plus sûre!
GL"
Un peu plus loin, Gentiloup écrit, en réponse à un membre du forum, nommé Cadoudal :

"Oui, cher Cadoudal cette lettre est on ne peut plus authentique. Si je n'étais pas assurée ABSOLUMENT qu'elle l'est je n'en aurais pas parlé. J'en connais l'entière teneur du début à la fin."