jeudi 11 octobre 2012

La position de si si no no

LA GUERRE CONTINUE
 
 
 
Nous avons trouvé ce texte intéressant, dans lequel si si no
no prend clairement position, chez notre ami italien :


Quant à nous, nous sommes bien d'accord avec ce texte courageux et clair, excepté que nous pensons qu'il faut également faire des accusations personnelles, tout en gardant le respect dû aux fonctions, pour dénoncer les responsables de nos maux et ainsi mieux nous prémunir contre eux. Nous rajoutons si si no no dans nos liens amis.


"Pour les questions concernant la continuité réelle, et pas seulement verbale entre la Tradition apostolique et le Concile Vatican II, y compris la messe apostolique dite de saint Pie V et le Novus Ordo de Paul VI, le pape Benoît XVI n'a pas donné de réponse. Il se contente de répéter l’affirmation de la continuité, sans aucune preuve.
Mise à part la reconnaissance du fait que la messe traditionnelle ne pouvait pas être abrogée et qu'elle ne l'a jamais été (Motu proprio, 7. VII., 2007), il n’y a eu aucun changement positif important sur la «nouvelle» doctrine de la « collégialité épiscopale » (Lumen Gentium ), sur la « liberté religieuse» (Dignitatis Humanae), le « pan-œcuménisme » (Nostra Aetate) et sur "l’anthropocentrisme" essentiellement panthéiste (Gaudium et spes).
Au contraire, on observe une augmentation de la fréquentation des mosquées, des temples, des synagogues et des protestants, avec comme aboutissement la rencontre d'Assise du 27 Octobre 2011.

Les fidèles catholiques ne peuvent accepter ni se taire sur ces « nouveautés » concernant les questions de  foi et de morale, nouveautés qui sont en contradiction avec le Magistère constant de l'Eglise jusqu'à Pie XII, ainsi que la Sainte-
Écriture et la Tradition divine. Au contraire, les fidèles catholiques sont  toujours placé « dans la tragique nécessité de choisir » (Cardinal Alfredo Ottaviani et Antonio Bacci, Bref examen critique du Novus Ordo Missae, Corpus Domini 1969).
 
Pour éviter le risque d'un futur  schisme lointain, il n'est pas permis de diluer la foi dans le présent. De même, afin d'éviter un éventuel cancer, il n'est pas permis de se jeter du 7ème étage dans l’espoir de supprimer ce risque de cancer à venir tout en laissant intact le corps actuel.

Notre journal "si si no no" est anti-moderniste et continuera à dénoncer les déviations doctrinales, morales et liturgiques qui ont envahi le sanctuaire depuis le Concile Vatican II. Nous ne pouvons pas accepter une paix apparente sans qu’il ait été répondu aux questions qui se sont posées depuis 1962.
Par conséquent, avec l'aide de Dieu, sans nous perdre dans des accusations personnelles, nous allons continuer le combat de la foi contre l'hérésie néo-moderniste."

                                                     
Si si no no, le 15 juin 2012.