jeudi 11 octobre 2012

La chapelle de Corée a été forcée

La chapelle de Séoul en Corée a été forcée

 
 Sermon de l'abbé Chazal, le 5 octobre 2012
Bien chers fidèles,

Saint Paul nous dit que lorsqu’on nous enlève nos biens, il faut accueillir cette épreuve avec joie. Si vous regardez dans cette chapelle, tout a été enlevé après qu’ils ont cassé la porte, après que la porte a été ouverte de force. Je pense que j’ai bien fait de n’appeler aucun d’entre vous pendant un mois : ainsi on ne peut pas dire que j'ai donné l'ordre d'interdire à l’abbé Couture et à l’abbé Onoda de dire la messe dans cette chapelle. Je ne l'ai pas interdit. Il y a un mois, quand je suis parti, j'ai dit qu'ils étaient les bienvenus pour venir dire la messe ici. Pour le moment, ce n'était pas nécessaire pour eux de prendre de force toutes les choses de cette chapelle, parce que je n'avais pas du tout l'intention de les empêcher d'utiliser cette chapelle. Tout comme dans le monde entier nous pensons que tant que la Fraternité n'a pas signé d’accord avec Rome, il est toujours bon d'assister à la messe de la Fraternité Saint Pie X [officielle]. Nous ne vous empêchons pas d'assister à la messe, même celle de l’abbé Onoda. Nous ne vous en empêchons pas.

Maintenant, Mgr Fellay fait beaucoup marche arrière. Le sujet de son sermon [à Ruffec ?] était de savoir comment il peut y avoir un accord avec Rome, alors qu’elle est dans cet état. Il semble que Mgr Fellay accumule les marches arrière. Nous attendons le jour où les erreurs du Chapitre général seront abrogées, les affirmations erronées révoquées, et en particulier nous attendons le jour où les prêtres les plus faibles et plus libéraux seront remplacés par la « vieille garde », ainsi que nous pourrions l’appeler, afin que celle-ci résorbe la crise doctrinale de la Fraternité et la rende parfaitement sûre. Actuellement, nous ne pensons pas qu'elle est complètement sûre. Mgr Williamson dit : « Elle prend l'eau. » Il y a quelques retours en arrière, mais nous avons besoin de voir dans le temps si ces retours en arrière sont sérieux ou non. Pour le moment, ce n'est pas suffisant. Pour le moment, ce n'est pas sûr. Pour le moment, il y a trop de prêtres, encore aujourd'hui, qui sont en faveur d'un accord avec Rome. Donc actuellement, la situation reste dangereuse et ambiguë. Pour le moment, DICI continue à refuser de dénoncer les scandales de Benoît XVI. La nouvelle doctrine est dans le programme d'histoire à Sainte-Marie et il y a d'autres abus ailleurs dans le monde. Donc, les choses en sont là. S’il y a une marche arrière pleine et entière et que toutes ces difficultés n’existent plus, alors bien sûr, l’abbé Couture peut revenir avec toutes ses affaires dans cette chapelle et il n'y aura plus de problème. C'est ce pourquoi nous prions.

Dans le même temps, nous prévoyons de rester petits. Pas petit en Corée, où la moitié des fidèles ont choisi la résistance. Non plus à Singapour ni à Kuala Lumpur. Nous avons aussi des groupes aux Philippines et quelques grandes familles au Japon. Des familles avec des enfants, ce qui est une chose très rare au Japon. Donc, ce qui compte pour nous, c'est le cœur et l'esprit des fidèles d'Asie et d'autres endroits dans le monde. C'est vraiment ce qui compte. Ils peuvent avoir tout l'équipement de cette chapelle… Nous en conserverons autant que nous le pouvons, car nous avons également besoin de ces choses, mais ce qui importe, c’est que vous possédiez vos cœurs. Ce qui importe, c'est que nous restions dans le cœur de Notre-Seigneur et que nous faisions ce que nous faisons, pour l’amour de la charité. J'ai toujours senti depuis le mois de mai, que l'intention qu’avait Mgr Fellay le 14 Avril, et qui a été rétractée à présent, que cette intention aurait conduit à un grand massacre d’âmes. C’est donc dans l'intérêt de la charité que nous avons commencé nos actions.

Et là où nous avons commencé par charité, je pense que nous devrions aussi finir par la vertu de charité et ne conserver aucun ressentiment ou amertume envers ceux qui disent des contre-vérités à notre sujet (c’est le moins qu’on puisse dire). Ne les méprisons pas. Ne les haïssons pas. Soyons, au contraire, très patients envers eux. Dans le même temps, nous devons maintenir solidement ce centre entre les mains de la résistance aux changements de la Fraternité Saint Pie X. Nous devons maintenir l'identité de la Fraternité Saint Pie X en Corée et ailleurs. C'est pourquoi je suis heureux de voir encore le panneau Fraternité Saint Pie X à l'extérieur et sur l'escalier. Je ne suis rien d'autre qu’un prêtre de la Fraternité Saint Pie X. Quoiqu’ils disent, je reste un prêtre de la Fraternité Saint Pie X et vous restez des fidèles de la Fraternité Saint Pie X et nous essayons de faire de notre mieux pour rester fidèles à la doctrine de Mgr Lefebvre lui-même.