lundi 17 septembre 2012

Mgr Fellay : manœuvre tactique ou conversion réelle ?

Mgr Fellay : manœuvre tactique ou conversion réelle ?
Voici ce qu’écrit Dumb Ox, sur le forum Ignis ardens. La plupart des sites de résistance ont repris cette information :
Des rapports ont été reçus d’Ecône selon lesquels Mgr Fellay a annoncé à près de 100 professeurs du séminaire,  séminaristes et prêtres de France, y compris au Supérieur de District M. l’abbé de Cacqueray, que lui-même - et donc tous ceux qui ont suivi sa ligne  politique - ont été complètement trompés par Benoît XVI et  le Vatican.
Mgr Fellay aurait déclaré que les six conditions ont été élaborées au cours de disputes amères et votées ligne par ligne au Chapitre général. Les trois conditions qualifiées comme essentielles, et les trois précédemment nommées comme souhaitables, doivent maintenant devenir des conditions absolument essentielles.
De plus, Mgr Fellay aurait déclaré qu'il n'y aura plus de discussion  ou de négociation avec Benoît XVI ou ses représentants du Vatican jusqu'à ce que et à moins qu'il n’existe une conversion évidente et réelle du pape et du Vatican à la foi catholique dans son intégrité traditionnelle.
Les annonces officielles et des explications qui donnant plus de détails sont attendues dans les semaines à venir.
Commentaire :
Mgr Fellay s’est battu au Chapitre pour faire passer ces six conditions catastrophiques… Il en était bien content le 18 juillet. A présent, il dit que le pape l’a trompé. C’est donc que les bruits selon lesquels il aurait eu des contacts récemment avec le Vatican sont vrais et qu’il a décidé dorénavant, suite à ces contacts, de changer de ligne de conduite. Si cette déclaration faite à Ecône est vraie, que signifie-t-elle ?
Mgr Fellay est-il en train de se convertir et de devenir anti-accordiste, ou bien fait-il seulement semblant d’adopter une nouvelle ligne de conduite en apparence traditionnelle ? Pour l’instant, nous pensons qu’il s’agit d’une manœuvre tactique. Voici les éléments qui manquent pour que ce soit une conversion réelle :
1.      Si la conversion de Mgr Fellay était réelle, il réintègrerait avec honneur les bons prêtres comme les abbés Chazal et Pfeiffer, dans la Fraternité, et il leur donnerait de hautes fonctions… Je verrai bien personnellement l’abbé Pfeiffer supérieur de district… Or, ces prêtres sont toujours persécutés (cf. nos vidéos : Messe dans la rue à Manille) et l'abbé Pfeiffer précise hier dans son sermon du 16 septembre que le silence est toujours la condition de leur réintégration.
2.      Si cette conversion était réelle, Mgr Fellay rendrait également honneur à Mgr Williamson pour sa clairvoyance. Il rendrait honneur à Dom Thomas au lieu de le faire réprimander par l’abbé Bouchacourt.
3.      Si cette conversion était réelle, il renierait publiquement ses propos, relevés par Arsenius dans son article : Le problème est de Foi et il est grave et relevés par l’abbé Chazal dans J’excuse le concile.
 
4.      Si cette conversion était réelle, il ne laisserait pas publier sur DICI et la Porte Latine, le 14 septembre 2012, un article traduit de The Remnant, nommé : Un point de vue sur la Déclaration du Chapitre général de la Fraternité Saint-Pie X, article dans lequel il est bien dit que le Chapitre ne renonce pas à un accord pratique avec Rome.
5.      Des bruits courent selon lesquels il faut interpréter la Déclaration du Chapitre comme celle de 2006, c’est-à-dire pas d’accord pratique sans accord doctrinal...  Ce n’est pas ce que pense the Remnant, publié par DICI et la Porte Latine, postérieurement au discours supposé de Mgr Fellay à Ecône. Quand on analyse la Déclaration, on voit que cette affirmation ne tient pas. Allons-nous maintenant devoir faire de l’herméneutique de la continuité, à la lumière de la Tradition, pour interpréter les déclarations de nos chefs de la fraternité ? Ne savent-ils plus faire de phrases claires ?
6.      Il y a dès maintenant une vérité que l’on peut établir : la déclaration du Chapitre général a été votée par les mêmes membres qui ont également voté en majorité pour les six conditions catastrophiques de ralliement à Rome. Pourquoi ces mêmes personnes produiraient-elles en même temps un très mauvais fruit (les six conditions) et un excellent fruit (la déclaration du chapitre) ?
 
Nous répondrons ceci : Si Ennemond sur Fecit, the Remnant et Avec l’Immaculée ont compris que cette Déclaration n’excluait pas un accord pratique, c’est tout simplement qu’elle ne l’exclut pas. Si Mgr Fellay a changé d’avis, qu’il le montre en  annulant ce texte ambigu et en écrivant un autre texte clair, inspiré des conditions de ralliement à Rome que Monseigneur Lefebvre a exposées à la fin de sa vie. Que votre oui soit oui, que votre non soit non, tout le reste vient du démon. Matt V,37.
7.      Si cette conversion était réelle, Mgr Fellay reprendrait également l’idée qu’il avait il y a environ deux ans et il abonderait dans le sens de Mgr Tissier de Mallerais en annonçant qu’il va bientôt sacrer des évêques… Evêques choisis parmi les anti-accordistes de la première heure, bien sûr.
8.      Si cette conversion était réelle, au lieu d’affirmer que dorénavant les six conditions seront obligatoires, Mgr Fellay les renierait publiquement et en établirait d’autres, parmi lesquelles figureraient la réaffirmation claire et solennelle par le Pape du règne du Christ-Roi et la condamnation de la laïcité. Le pape devrait également condamner Vatican II, condamner Assise, demander pardon pour tous les scandales qu’il a causés en allant prier dans les mosquées et les synagogues. Il devrait aussi annuler le procès de canonisation de Jean-Paul II et le condamner, réaffirmer son adhésion pleine et entière au serment antimoderniste. Il devrait excommunier et démettre de leurs fonctions tous ceux qui refusent de prêter ce serment. Demander pardon d’avoir fraternisé avec les franc-maçons et les condamner solennellement de nouveau etc.
Conclusion :
Le discours actuel de Mgr Fellay ne nous apparaît que comme un pas en arrière diplomatique, parce qu’il sent que la Fraternité est prête à imploser. A notre avis, la grande peur de Rome est également devenue la grande peur de Mgr Fellay. Quelle est cette peur ? C’est que des évêques vraiment traditionnels soient sacrés par Mgr Williamson ou Mgr Tissier et de Galaretta… Et donc il essaye de calmer le jeu pour éviter cela. Gageons que nous aurons d’ici peu une déclaration d’apparence traditionnelle à double entente, que Mgr Williamson ne sera pas renvoyé (cela serait en effet le signal de sacres vraiment traditionnels) et que rien ne changera vraiment.
InDominoSperavi.