dimanche 9 septembre 2012

ça barde en Corée



Tradinews

[Blog "Traditionalistes!"] FSSPX : ça barde en Corée.





SOURCE - Blog "Traditionalistes!" - 9 septembre 2012




Parmi les cinq prêtres de la FSSPX récemment entrés en dissidence, deux (les abbés Chazal et J. Pfeiffer) étaient en poste en Asie. Leur opposition à tout accord trouve a priori quelque écho dans le (très restreint) milieu traditionaliste coréen. Le site
sspxkorea.org, anciennement officiel, se range à leurs côtés – tout en se réclamant toujours de la FSSPX.



Le Supérieur (officiel) de la FSSPX en Asie est l’abbé Couture, qui lance un appel aux fidèles de Corée pour les rassurer : il n’y aura pas d’accord avec la Rome moderniste («modernist Rome»). Par ailleurs l’association «The Society of St Pius X, Korea» est affilée à Menzingen, il vient d’embaucher un juriste («an excellent lawyer») qui veillera à ses intérêts matériels. Enfin, l'abbé Couture rappelle les buts de la FSSPX et dénonce les agissements de la dissidence – l’abbé Onada (qui lui est fidèle) n’a par exemple pas pu accéder à la chapelle de Séoul, fermée pour sa venue. L’abbé Couture exhorte les fidèles coréens à suivre la FSSPX officielle, et non des prêtres «désobéissants et indépendants» («disobedient and independent»), tels que l’abbé Chazal, qui a maintenant «quitté la FSSPX» («left the SSPX»).


Et pour donner plus de poids à son appel, l’abbé Couture publie deux fax de Mgr Tissier de Mallerais, l’un du 7 septembre 2012, l’autre du lendemain. Signe que la confiance (ne) règne (pas forcément) entre l’abbé Couture et ses ouailles coréennes, ces fax sont rédigés directement en anglais, il en donne les fac-similés manuscrits. Que disent-ils ?


Le fax du 7 septembre rend compte de ce que Mgr Tissier de Mallerais a dit à l’abbé Chazal : qu’il a raison sur le fond mais pas sur la forme. L’abbé est un «simple soldat» de cette petite troupe qu’est la FSSPX, il doit rester à sa place et laisser les «capitaines» commander le mouvement – ils interviendront sans faute auprès du Supérieur Général lorsque cela sera nécessaire («they will surely usefully intervene when necessary»). La division serait un péril auquel Rome ne serait pas étranger («the peril of being divided by Rome’s attempts»).



Le fax du 8 septembre s’adresse aux fidèles de Corée. Mgr Tissier de Mallerais répète les assurances données par l’abbé Couture: pas d’accord avec la Rome moderniste («the modernistic Rome»). Et il insiste sur la nécessaire unité de la FSSPX, qui est un bastion («the bastion») face à l’Ennemi de l’Eglise («the Ennemy of the Church»).


En résumé: les fidèles coréens sont soumis à deux discours, qui prônent tout deux une opposition radicale à toute réintégration, et qui ne se différencient que par la stratégie: pour s’opposer le plus efficacement possible, faut-il rester dans la FSSPX ou en sortir?