lundi 3 septembre 2012

Après catholique réfractaire, voici Avec l'Immaculée


   Après Catholique réfractaire, voici Avec l’Immaculée.

Tout d’abord, saluons le courage, la rapidité et la présence d’esprit avec laquelle le blog Catholique réfractaire s’est mis en place. Ce blog a joué un rôle capital dans la résistance de l’avant-chapitre. Que son fondateur et tous ceux qui y ont participé soient remerciés.

Cependant, nous ne pouvons les suivre dans l’analyse qu’ils font de la situation de l’après-chapitre, dans leur dernier communiqué du 20 juillet 2012 : « Etant donné le résultat positif du chapitre général qui a redonné à la FSSPX sa ligne de conduite, Catholique Réfractaire a la grande joie de cesser ses publications. Et nous espérons n'avoir jamais à les reprendre. »

Le chapitre général a-t-il eu un résultat positif ? La Fraternité sacerdotale saint Pie X a-t-elle retrouvé sa ligne de conduite ? Non, mille fois non. La situation actuelle est bien pire qu’avant le chapitre général... Quels faits nous permettent de dire cela ?

Premier fait : l’instauration de la loi du silence dans la Fraternité saint Pie X :

« Forcer au silence par la peur, telle est la première tâche dans la stratégie impie » écrivait le cardinal Wyszynski le 5 octobre 1954, cf. Antimodernisme.info dans l’article Tu ne mentiras pas.

L’abbé Chazal nous révèle dans son sermon du 12 août 2012 que les prêtres de la Fraternité saint Pie X ont désormais l’obligation de silence le plus total :

«  Eh bien, que dire des autres, les nombreux autres bons prêtres qui sont d’accord avec nous et qui n’ont pas encore sauté dans le train ? Ils pensent que ces trois cowboys vont vite en besogne. Qu’en est-il pour eux ? (…) La plupart d’entre eux, qui ont dit la vérité ces derniers mois, sont en train d’être neutralisés. Ils sont envoyés voir les babouins au Zimbabwe. Ils sont transférés dans des endroits où ils ne parlent pas la langue. Ils sont menacés. Certains d’entre eux reçoivent des monitions canoniques. Ils se laissent intimider. Ils se taisent. »

Depuis le Chapitre, les anti-accordistes se sont tus. De plus, ces propos  ont commencé à circuler : « Notre courant de pensée a gagné au Chapitre, Mgr Fellay a été mis en minorité… Prière de cesser de critiquer trop violemment le Supérieur général… Préservons l’unité de la Fraternité… Ne critiquons plus, formons-nous plutôt, afin de convaincre ainsi les hésitants de l’impossibilité d’un accord pratique avec Rome. »

Certains, comme Catholique réfractaire, ont décidé de suivre la consigne à la lettre. Pour les autres, cela dépend des circonstances. Nous ne condamnons personne, pas même Catholique réfractaire. La situation est tellement confuse… Nous pensons seulement qu’il ne fallait pas obéir.


En effet, Mgr Fellay n’a rétracté aucune de ses affirmations sur le Concile Vatican II (cf. article de l'abbé Chazal : j'excuse le concile). Il n’a pas dit qu’il renonçait à faire un accord pratique. Ces deux raisons suffisaient déjà pour nous faire continuer le combat… Cependant, si ces raisons avaient été les seules, elles auraient été peu convaincantes pour la plupart des gens. Beaucoup auraient pu penser : Il a peut-être changé d’avis mais il ne le dit pas pour préserver son autorité… ou bien : Il n’a probablement pas changé d’avis mais la majorité écrasante du chapitre saura bien le neutraliser en cas d’accord avec Rome, ce qui revient au même… Dans six ans, le chapitre élira un anti-accordiste et hop ! Le tour sera joué…

C’est alors qu’un petit grain de sable providentiel est intervenu et nous a empêchés de nous endormir, rassurés par ces douces espérances. Ce petit grain de sable a un nom. Il s’appelle le plombier. C’est ainsi que l’ont surnommé ses ennemis. Ce nom nous plaît bien aussi, il nous est sympathique… Nous arrivons ainsi au deuxième fait qui nous permet d’affirmer que la situation actuelle est pire qu’avant le Chapitre :

Deuxième fait : les six conditions de la lettre de l’abbé Thouvenot du 18.07.2012.

Le plombier nous révèle la lettre circulaire du 18.07.2012 de l’abbé Thouvenot aux supérieurs de districts, donnant les six conditions pour conclure un accord avec Rome (trois conditions sine qua non et trois conditions souhaitables). Cette circulaire montre avec évidence que le Chapitre n’a pu empêcher d’établir le principe d’un accord pratique.

On pourra être tenté d’objecter alors : cette lettre n’a pas été signée par le chapitre. Elle n’est pas le fait du chapitre. Elle est uniquement le fruit des élucubrations de Mgr Fellay qui essaye de court-circuiter le Chapitre...

Cette théorie est défendue par certains. Il ne nous semble pas qu’il faille retenir cette idée, pour deux raisons principales :

1° parce qu’à plusieurs reprises, Mgr Williamson dit que ces six conditions sont le fruit du Chapitre. Il écrit :

« Mais le Chapitre fut une affaire sérieuse. Qu’a-t’il produit? En premier lieu une Déclaration rendue publique quelques jours plus tard, et les six Conditions requises pour un éventuel accord Rome-FSSPX, exfiltrées sur Internet peu après (étant donné qu’un si grand nombre d’âmes confient leur foi et leur salut à la garde de la Fraternité, une telle fuite ne me paraît pas tellement déraisonnable). Honneur, bien sûr, aux braves membres du Chapitre qui se sont efforcés de limiter les dommages, mais il faut dire que si la Déclaration et les Conditions reflètent l’état d’esprit actuel des chefs de la Fraternité dans leur ensemble, alors il y a de quoi s’inquiéter. » Commentaire eleison n°264 du 4 août 2012.

 « Dans une lettre officielle du 18 Juillet aux Supérieurs de District de la Fraternité Saint Pie X, son Secrétaire Général révèle les six «Conditions» pour un quelconque accord futur entre la FSPX et Rome. Elles sont le fruit de discussions parfois intenses entre les 39 capitulants du Chapitre Général de la FSPX du mois de juillet. Assurément elles témoignent d’une faiblesse alarmante de la part des chefs de la Fraternité pris dans leur ensemble Commentaire eleison n°268 du 1er septembre 2012.

Si Mgr Williamson écrit cela, c’est qu’il a pu vérifier que les six conditions de la lettre étaient celles énoncées par le Chapitre. En tant qu’évêque, il bénéficie de sources d’information auxquelles nous n’avons pas accès.

2° La déclaration ambiguë élaborée par le Chapitre de la Fraternité et publiée le 19.07.2012 a cependant le mérite d’affirmer de façon claire : « Nous avons défini et approuvé des conditions nécessaires pour une éventuelle normalisation canonique. »

Donc si les six conditions publiées dans la lettre circulaire de Menzingen n’avaient pas été conformes aux conditions énoncées par le Chapitre, il est évident que les membres du Chapitre auraient démenti les conditions énoncées dans la circulaire. Or personne n’a démenti. Ces conditions sont donc réellement celles qui ont été votées à la majorité des voix par le Chapitre. Conclusion : la majorité du Chapitre est non seulement pour un accord pratique avec les modernistes, mais pour un accord pratique à des conditions particulièrement catastrophiques.

Par conséquent, il ne faut pas croire que Mgr Fellay a été mis en minorité au Chapitre, ou bien s’il a été mis en minorité, c’est sur un point secondaire. Il faut croire ce que nos yeux nous disent : nous avons les documents sous les yeux. Mgr Fellay est le grand gagnant du Chapitre : il a réussi à faire accepter officiellement, à la majorité des voix, le principe d’un accord pratique avec Rome à des conditions particulièrement suicidaires.

La majorité des membres du Chapitre a voté pour ces conditions. La majorité des chefs de la fraternité n’est donc plus digne de confiance. Mgr Williamson dit que ces conditions « témoignent d’une faiblesse alarmante de la part des chefs de la Fraternité pris dans leur ensemble. » Ces chefs ne sont pas que les trois membres du Conseil. Ces trois membres ne suffisent pas à faire une majorité. Ces conditions ayant été approuvées par la majorité du Chapitre, cela signifie que plusieurs supérieurs de districts, de séminaire ou anciens prêtres ont approuvé ces conditions suicidaires. Nous sommes donc gouvernés par une majorité d’aveugles…

La lettre de Menzingen du 18 juillet 2012 remet donc à l’avance en cause les affirmations rassurantes de Father Morgan, supérieur du district de Grande-Bretagne, dans sa lettre d’août 2012. « Il est à espérer que les fidèles qui ont été naturellement troublés par la perspective d'une solution pratique, sans redressement doctrinal suffisant de la part de Rome, seront rassurés par la réaffirmation de cette politique, et par l’opposition réitérée de la Fraternité aux erreurs de Vatican II et aux réformes qui en sont issues, autant que par son ferme attachement à « la Foi catholique dans toute sa pureté et son intégrité. » Cet extrait de la lettre de Father Morgan est un exemple des discours par lesquels on a voulu rassurer Catholique réfractaire et d’autres résistants.

Ces discours, non seulement ne nous rassurent pas, mais nous alarment encore davantage, car ils viennent de ceux qui, autrefois, semblaient bien d’accord avec nous. Nous ne voulons pas juger les intentions de Father Morgan et des autres prêtres qui tiennent le même discours. Ils obéissent certainement à un mot d’ordre, peut-être ont-ils des pressions… Peut-être leur a-t-on fait croire qu’ils agissaient ainsi pour le bien de la Fraternité… Peut-être espèrent-ils ainsi obtenir quelque chose de positif pour la Fraternité… Nous nous bornons seulement à constater que ces discours rassurants ne sont pas du tout d’actualité. L’actualité, ce sont les principes faux de la circulaire Thouvenot, principes avec lesquels la Fraternité va être gouvernée dorénavant.

C’est pour cela que nous devons absolument continuer la résistance. Ne nous endormons pas. Le danger est là, écrit sous nos yeux. Il est réel, il est proche. Restons en état de vigilance maximale, prions, organisons-nous. Ce blog va donc prendre la suite de Catholique réfractaire, sous le patronage de Celle qui est forte comme une armée rangée en bataille, la toute pure, qui a promis à Fatima de résoudre cette crise.


Conclusions pratiques :

« La proclamation ouverte et entière de la vérité est l’arme de lumière par excellence, elle est la source de la vie et de la sainteté. Elle convertit les cœurs les plus endurcis. Jusqu’à la fin des temps, elle sera la stratégie de l’Église »  Antimodernisme.info, dans Tu ne mentiras pas.

Nous appelons donc toutes les bonnes volontés qui veulent combattre aux côtés de l’Immaculée et qui veulent faire quelque chose pour la Fraternité. Seuls et isolés, nous ne sommes pas grand-chose. Mais une poignée de personnes décidées et organisées peut être très efficace.

Nous avons besoin de prières, d’articles de fond, d’études sur des sujets précis, de nous faire connaître, de nous renseigner sur les moindres nouvelles de la tradition en fouillant les autres sites de résistance français, anglais et espagnol.

Il faut également des traducteurs du français et de l’anglais vers l’allemand, le portugais et l’italien, des traducteurs de l’anglais, de l’espagnol et de l’allemand vers le français, afin de ne pas laisser sous le boisseau les bons articles et d’organiser une résistance mondiale. Pour être traducteur, le niveau bac dans la langue suffit, grâce à Google traduction et les dictionnaires de langues en ligne (Larousse, Reverso…). Dans tous les cas, nous relisons et remanions si besoin les traductions avant de les publier, afin que la langue soit la plus élégante possible. Mais si vous nous dégrossissez le travail, vous nous faites gagner beaucoup d’heures. Nous allons développer également la section polonaise.

Vous avez envie de proposer vos services, mais vous souhaitez rester anonyme ? Prenez un nouveau pseudo, si vous en avez déjà un ailleurs, créez-vous une adresse gmail en allant sur gmail. Cette adresse sera composée ainsi : monnouveaupseudo@gmail.com. Vous mettrez dans le formulaire d’inscription de gmail, en guise de nom et prénom, vos pseudos. Remplissez le moins possible de champs lors de votre inscription. La seule chose importante, c’est que vous reteniez bien votre mot de passe de messagerie gmail, que vous noterez à part.

Contactez nous ensuite sur la page contact et proposez-nous vos services dans les domaines qui vous sont possibles. Nous vous donnerons alors une tâche précise, en fonction de vos talents et de votre disponibilité : explorateur de forums et de sites résistants, traducteur, agent de communication, rédacteur d’articles etc. Vous avez une idée intéressante ? Ecrivez-nous pour nous la communiquer.

Unissons-nous tous à l’Immaculée dans le combat pour sauver ce qu’il est encore possible de sauver de la Fraternité. Souvenons-nous que la faiblesse des bons est la force des méchants. Souvenons-nous qu’une poignée de bons, si elle est assistée du ciel, peut faire de grandes choses. Pour être assistés du ciel, ne laissons jamais la prière fervente et confiante et méfions-nous de nous-mêmes.

Cœur Immaculé de Marie, en ce jour de Saint Pie X, devant ce saint Pape et devant toute la cour céleste, nous vous consacrons ce blog. Nous connaissons notre faiblesse, mais nous connaissons aussi votre puissance. Nous vous supplions de nous obtenir la grâce de dire tout ce que vous voulez, uniquement ce que vous voulez et comme vous le voulez, pour la gloire de Dieu et le salut des âmes.